Wicked – Gershwin Theatre, New York (2017)

kekelmb_Wicked_Gershwin_Theatre_New_York_2017_affiche

28 Novembre 2017 – Wicked – Gershwin Theatre, New York

En voyage à New York pour quelques jours, je ne pouvais pas passer à côté de Broadway sans aller voir une comédie musicale ! Ceux qui ont déjà réservé pour un spectacle là-bas le savent : entre les prix faramineux des places, le système de réservation très capricieux et évidemment, le large éventail de choix : il est un peu difficile de s’y retrouver. J’ai donc mis cette idée de côté pour plus tard, en décidant de me concentrer sur ma première visite de la ville. C’était sans compter sur mon cher compagnon de route 😉, qui m’a fait la surprise de m’emmener voir « Wicked » au Gershwin Theatre sur la 51e. C’est d’ailleurs la plus grande salle de Broadway, avec un peu moins de 2000 places.

C’est un spectacle qu’on avait envie de voir depuis longtemps. On avait vu les nombreuses affiches lorsqu’on avait été voir « The Lion King » à Londres et ça nous avait donné envie. Pour faire simple, c’est une version alternative du Magicien d’Oz, mais ne vous inquiétez pas : on y reviendra ! Ce que je peux d’ores et déjà vous dire, c’est que les américains ne rigolent pas avec les musicals : on est plongés dans l’univers du spectacle dès qu’on a posé un pied dans le théâtre. Et le choc est encore plus grand une fois dans la salle : on peut observer des rouages et des mécanismes de part et d’autre de la scène, le rideau se présente sous la forme de la carte du pays d’Oz et un immense dragon métallique surplombe le tout ! C’est un émerveillement ❤.

kekeLMB_Wicked_Gershwin_Theatre_New_York_2017_1

Je ne préfère pas vous raconter le spectacle en intégralité, ce serait bête de vous gâcher la surprise ; je vous propose plutôt de revenir ensemble sur l’histoire, les chansons, le décor et les costumes et bien évidemment les comédiens. Tout d’abord, qu’est-ce que « Wicked » ? Moi-même, avant d’aller voir le spectacle, je n’avais qu’une vague idée de l’histoire : j’avais vu le film lors de mes études de cinéma, mais j’avais gardé un très mauvais souvenir du partiel qui avait suivi ! Tout ce que je savais, c’est que ça racontait l’histoire du Magicien d’Oz du point de vue de la sorcière. Et effectivement, c’est à peu près ça 😅 .

Le spectacle revient sur les origines de la sorcière de l’Ouest : Elphaba. Née avec une peau verte et des pouvoirs magiques, elle est rejetée par tous, y compris par son père. Elle supporte courageusement les moqueries et le rejet dont elle fait l’objet à l’école, où elle rencontre Galinda, riche héritière un peu superficielle avec laquelle elle est obligée de partager sa chambre. Une amitié va malgré tout naître entre les deux filles qui partent donc à la recherche du Magicien d’Oz qui se révélera, comme dans l’histoire originale, n’être qu’un imposteur. Déçue, Elphaba va se rebeller contre le Magicien, et proposer à Galinda de la suivre. Celle-ci refusera pour aider son amie à s’échapper et deviendra par la suite une figure emblématique du régime en place. Évidemment, l’histoire ne serait pas complète sans une histoire d’amour et un prince charmant, Fiyero, qui mettra l’amitié des deux sorcières à rude épreuve. Le reste, je vous laisse le découvrir pendant le spectacle 😉

kekeLMB_Wicked_Gershwin_Theatre_New_York_2017_2

La mise en scène est tout simplement magique ! Le contraire aurait d’ailleurs été surprenant vu le thème 😁 On en prend plein les yeux pendant plus de deux heures et demie. J’ai particulièrement aimé la machinerie et les décors mobiles : l’arrivée du Magicien d’Oz impressionne, je peux vous le dire ! Je ne sais plus exactement combien il y a de tableaux différents, mais à aucun moment on doute de leur réalisme, on est plongé dans le pays d’Oz à 100 % ! Les costumes sont sublimes ! Entre les personnages fantastiques, les robes de princesses et autres fioritures, l’extravagance est de mise dans « Wicked ». Tout est permis. Assez peu de chorégraphies dans l’ensemble – il y a beaucoup de ballades il faut le dire – mais le temps file malgré tout à la vitesse de la lumière.

Concernant les comédiens, c’est un sans-faute ! Tout a l’air tellement facile pour eux 😂. C’est un travail de fou. Les deux « sorcières », Amanda Jane Cooper et Mariand Torres, sont d’une justesse rare. Les autres artistes sont également au top, même s’ils sont moins mis en avant. Ce qui m’a agréablement surpris, c’est qu’à la fin de la représentation, la comédienne qui joue Glinda a pris la parole pour expliquer que la production soutenait une association d’aide à la lutte contre le sida, à laquelle on pouvait participer en faisant une donation ou en achetant un package pour visiter les coulisses en compagnie de la troupe après le show. Une jolie initiative pour les fans 👍.

kekeLMB_Wicked_Gershwin_Theatre_New_York_2017_3

Je n’avais jamais écouté la bande originale du spectacle avant cette soirée, et les chansons correspondent exactement à l’image que j’avais d’un musical de Broadway. On n’est pas très loin de l’opéra parfois. Les mélodies sont efficaces, les textes bien écrits, ils s’intègrent parfaitement dans le show puisqu’ils décrivent l’histoire ou l’action qui se déroule à l’instant T. Le grand moment du spectacle c’est « Defying Gravity », où la performance vocale de Mariand Torres est absolument incroyable. On en reste bouche bée. J’ai également beaucoup aimé « Popular » dont je ne connaissais que la reprise de Mika… On a les références qu’on mérite que voulez-vous 😂.

Pour ceux qui auraient peur de l’anglais, je dois admettre que j’ai dû faire l’effort de me concentrer, tout du moins au début du spectacle, pour comprendre les dialogues et les textes des chansons. Mais rien insurmontable, les comédiens articulent et le vocabulaire n’est pas très compliqué. Il me semble qu’il existe même des traducteurs, qui sont disponibles avant la représentation, moyennant une dizaine de dollars 💵. Ce serait dommage de passer à côté de l’histoire et de toutes les petites phrases piquantes que se balancent les personnages tout au long de la soirée !

kekeLMB_Wicked_Gershwin_Theatre_New_York_2017_4

Quand on sort d’un spectacle comme celui-ci, on a qu’une envie, aller voir tous les autres ! D’ailleurs, la première chose que j’ai faite en sortant du théâtre, c’est la liste de toutes les comédies musicales que j’avais envie de voir à Broadway. Autant vous dire qu’elle est longue comme un bras ! J’aime de plus en plus ce type de spectacle, et j’ai été impressionné par le professionnalisme de la troupe. C’est malheureux à dire, mais en France, malgré quelques rares exceptions (je pense notamment aux productions de Mogador), on est loin d’avoir le niveau ! Malgré tout, je crois remarquer que les comédies musicales « classiques » font leur retour en force, on le voit cette année avec le succès de « West Side Story » et « Singin’ In The Rain », c’est peut-être un signe ! Pour en revenir à « Wicked », je vous le conseille à 100%. J’ai vraiment été transporté d’un bout à l’autre de la représentation malgré quelques lacunes de compréhension au début du spectacle. Du décor aux costumes, des comédiens à l’histoire, j’ai absolument tout aimé. Le déplacement jusqu’à Broadway pourrait ne pas être rentable certes 😂, mais Londres est à deux pas et le spectacle s’y joue depuis 2006 !

Si ça vous intéresse, je vous invite à lire ma chronique du musical « The Lion King » ainsi que celles des spectacles de Mogador qui sont à mes yeux ceux qui se rapprochent le plus de ce que j’ai pu voir à Broadway. N’hésitez pas à me rejoindre sur FacebookTwitter ou Instagram, car mon petit doigt me dit que « Wicked » est le premier d’une longue série 😛

Bande-annonce « Wicked »

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en lien

À propos


Fan de musique et blogueur à mes heures perdues, je vis aujourd'hui aux États-Unis et partage avec vous mes sorties, mes voyages et mes coups de cœur ❤

Facebook

Twitter

Youtube