Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

kekeLMB_Christophe_Maé_American_Tour_2018_Gramercy_Theater_New_York_2018_Affiche

2 Mai 2018 – Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York

Il aura quand même fallu que je traverse l’Atlantique pour assister à mon premier concert de Christophe Maé ! Bon. À vrai dire, ce n’est pas tout à fait la première fois que je le vois sur scène. J’ai déjà eu l’occasion de l’applaudir en première partie de Johnny Hallyday et aux Enfoirés, à deux reprises. On m’en a toujours dit beaucoup de bien et c’est l’une des raisons pour lesquelles je ne pouvais pas rater sa venue à New York ! La seconde étant que le billet ne coûtait que $ 25 😅.

Lorsque j’arrive à 19 h devant le Gramercy Theatre, il y a déjà une longue file d’attente. Au milieu des voix françaises, j’entends quand même quelques Américains ! Il a fait 30 ° toute la journée, mais il se met à pleuvoir des trombes d’eau au moment où j’arrive 😂. Une fois à l’intérieur, trempé, je découvre le lieu qui est super mignon. C’est une petite salle de 500 places en plein cœur de Manhattan dans laquelle il y a une fosse et un gradin. Je décide de rester debout, car il reste de la place devant ! À 20 h tapantes, la première partie démarre : c’est Edmond. Ce n’est pas super original, mais je ne m’attendais pas non plus à un miracle ! Ça ne dure qu’une vingtaine de minutes. À 21 heures, le concert commence !

Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

Christophe Maé fait son entrée avec sa guitare à la main sur « Mon Paradis ». Il porte un chapeau et est habillé d’une chemise et d’un pantalon en jean. Il y a quelque chose d’intime dans l’atmosphère, j’aime beaucoup. Dans la salle, les fans sont déjà au taquet : et ça chante, et ça crie 😅. Trois musiciens font leur entrée pour l’accompagner : basse, synthé et batterie. Un quatrième larron les rejoint à la guitare électrique pour entamer le deuxième titre de la soirée : « La Rumeur ».

Je ne suis pas du tout un inconditionnel de Christophe – pour l’instant je ne connais aucune des chansons – mais je passe un super moment ! Il a une belle voix, ça joue bien et il a l’air de prendre du plaisir à ce qu’il fait. Il termine la chanson sans micro et nous souhaite la bienvenue : « Si on m’avait dit que ma musique me mènerait un jour à vous, ici à New York, je ne l’aurais certainement pas cru, merci d’être là et merci pour votre accueil chaleureux ! ».

Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

Après une courte introduction, il enchaîne sur « 40 Ans Demain » que vous pourrez retrouver en vidéo à la fin du compte rendu. Je ne sais pas comment je me débrouille, mais je filme toujours les chansons qui durent 10 minutes 😂. Il nous offre un premier solo à l’harmonica alors que son saxophoniste, Allen Hoist, traverse la foule en jouant un air de jazz qui nous rappelle les grandes heures de La Nouvelle-Orléans !

Christophe commence « Ça Fait Mal » a cappella avant d’être rejoint par ses musiciens. Il y a un petit côté reggae dans les arrangements. Pour parfaire le tout, il propose un extrait de la chanson « Le Pénitencier » de Johnny Hallyday à l’harmonica, dont il finit par chanter un morceau accompagné du public. Le concert continu avec « Il Est Où Le Bonheur » qu’il a du mal à attaquer, car un groupe de fans l’alpague en hurlant : « Il est là ! Il est là ! Il est lààà » 😆. Il s’en amuse et ça rend le moment vraiment chaleureux. La vidéo est disponible dans la playlist toute en bas. Si vous allez au bout, vous pourrez découvrir les arrangements cubains et la version espagnole qu’il y intègre !

Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

On reste dans un univers ensoleillé avec « C’est Ma Terre » qui est peut-être la seule chanson de Christophe Maé que je connais vraiment ! J’étais impatient de l’entendre et je ne suis pas absolument pas déçu ❤. Il nous fait participer pour les chœurs et… la chorégraphie ! Tout le monde s’en donne à cœur joie, l’ambiance est à son comble ! C’est un super moment. Vous en trouverez un court extrait sur Instagram ! Il vient s’asseoir au-devant de la scène pour interpréter « La Poupée » en piano-voix. Petite anecdote : il chante sans micro, le silence est absolu dans la salle… une des fans s’extasie en poussant un cri à la limite de l’orgasme. Les autres spectateurs rigolent un peu et Christophe termine la chanson comme si de rien n’était. Sauf qu’après avoir présenté son pianiste, Vincent Bidal, il se tourne vers la spectatrice en question et se moque gentiment d’elle.

Il enchaîne avec une reprise de Liza Minnelli : « New York, New York » en nous expliquant qu’il a longtemps hésité avec « Empire State Of Mind » de Jay-Z et Alicia Keys. C’est l’une des vidéos à découvrir dans le lecteur à la fin de la chronique. Il échange quelques mots avec le public en leur racontant comment il a rencontré les musiciens qui l’accompagnent. Notamment Bruno Dandrimont avec qui il a composé la chanson suivante : « J’ai Laissé ». Il prend quelques minutes pour descendre dans la foule, serrer quelques mains, faire le tour de la salle : on a l’impression d’être à la maison. Quand il remonte sur scène, il nous explique qu’il a écrit la chanson « Et Je Te Vois » suivante pour son fils qui est dans la salle, accompagné de toute la famille Maé ! Il invite d’ailleurs son père Guy, à le rejoindre pour jouer un morceau de clarinette. L’ambiance est vraiment conviviale, ça fait du bien !

Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

Il enchaîne avec « Va Voir Ailleurs » qu’il couple à une reprise de Bob Marley : « I Shot The Sheriff ». Je suis content d’entendre « On S’attache », car les arrangements sont hyper sympas et rendent le titre super dynamique ! Le public chante le refrain en chœur avec lui. Il clôture le set principal avec « Je Me Lâche » que j’ai découvert récemment grâce à la compilation que mon amie Caro m’a faite pour que je me fasse une idée du répertoire de Christophe. C’est l’un des titres qui m’avait le plus marqué en l’écoutant ! Les arrangements live sont excellents et les cuivres apportent une vraie puissance au morceau. C’est l’un des moments que j’ai préférés ! Il se lance dans une improvisation de scat singing. Ça part un peu dans tous les sens, mais c’est sympa ! Il nous remercie pour l’accueil et quitte la scène sous les acclamations du public !

C’est le rappel. Les musiciens reprennent « Je Me Lâche » là où ils se sont arrêtés : c’est génial ! Lui revient avec « L’Automne » en guitare-voix, qu’il partage avec son saxophoniste Allen Hoist. Ce même Allen qui choisit d’y ajouter un extrait de « Sometimes I Feel Like a Motherless Child » d’Odetta. Il termine le concert avec « Les Amis » tout en présentant ses musiciens et en réitérant ses remerciements aux spectateurs qui ont partagé ces deux heures de show.

Christophe Maé : American Tour 2018 – Gramercy Theater, New York (2018)

Je dois avouer que j’ai été épaté par la prestation. Ce n’est pas un artiste que j’écoute habituellement, mais je dois lui reconnaître un grand talent : des qualités vocales indéniables, une attitude chaleureuse, et surtout une manière de faire vivre son répertoire tout à fait exceptionnelle. Moi j’adore quand les chansons sont transformées et magnifiées pour la scène. C’est un peu comme Johnny dont je suis fan des lives, mais assez peu les albums studio, car hors de la scène, ça devient vite fade.

C’est le premier artiste français que je vois ici à New York, et je peux vous dire qu’il n’a pas volé sa réputation ! Je retournerai l’applaudir avec plaisir. On se quitte avec les photos et les vidéos de la soirée. N’hésitez pas à laisser vos commentaires ici ou sur les réseaux sociaux : FacebookTwitter et Instagram. Il y a du lourd qui arrive : l’été sera chargé donc prenez des forces et on se retrouve très vite !

Setlist : Mon Paradis / La Rumeur / 40 Ans Demain / Ça Fait Mal / Le Pénitencier / Il Est Où Le Bonheur / C’est Ma Terre / La Poupée / New York, New York / J’ai Laissé / Et Je Te Vois / Va Voir Ailleurs / I Shot The Sheriff / On S’attache / Je Me Lâche / L’Automne / Sometimes I Feel Like a Motherless Child / Les Amis

Également disponible en vidéo sur YouTube : 40 Ans Demain – Il Est Où Le Bonheur – New York, New York

Partager cet article

3 Commentaires

  1. Corine

    5 mai 2018 à 0 h 58 min

    A fabulous time last night at the concert…a wonderful artist…humane being…had so much fun in this feel like home theather…thanks for making me live the concert again

    Répondre

  2. Fabien

    11 mai 2018 à 22 h 47 min

    Je ne savais pas qu’il était connu là-bas ! =O

    Répondre

    • Kéké

      12 mai 2018 à 21 h 05 min

      Il jouait clairement pour les expatriés français ! Il y a pas mal d’artistes qui passent ici à l’automne : Orelsan, Christine and the Queens, Coeur de Pirate, etc. C’est super cool !

      Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en lien

À propos


Fan de musique et blogueur à mes heures perdues, je vis aujourd'hui aux États-Unis et partage avec vous mes sorties, mes voyages et mes coups de cœur ❤

Facebook

Twitter

Youtube