West Side Story – Théâtre du Châtelet, Paris (2013)

kekeLMB_West_Side_Story_Theatre_du_Chatelet_Paris_2013

1 Janvier 2013 – West Side Story – Théâtre du Châtelet, Paris

Commencer l’année par une comédie musicale « classique » : c’est un pari osé ! J’ai effectivement plus l’habitude de commenter la « sous-culture mainstream » (comme j’ai eu l’occasion de le lire sur ma page Facebook, LOL) que de parler de « Culture » avec un « C » majuscule ; mais un peu de changement ne fait de mal à personne ! Et puis, quoiqu’il arrive, j’ai assisté à la dernière représentation du spectacle alors je ne suis pas certain que ce soit la chronique la plus utile qui soit ! Héhé. Bref, comme je vous l’ai dit il y a quelques jours : avant d’y aller, je ne savais rien de « West Side Story ». J’ai beau avoir fait des études de cinéma, et puis particulièrement du genre de la comédie musicale – je n’ai jamais vu l’adaptation cinématographique de la pièce. J’ai honte et je me devais de vous le dire. LOL.

Alors « West Side Story », c’est le « Roméo et Juliette » des temps modernes (enfin modernes, on parle quand même des années 50 – je tiens à resituer). L’action se passe à New York et l’histoire est celle de deux bandes rivales, les Jets (Américains pure-souche) et les Sharks (émigrés de Puerto-Rico). Tony, l’un des Jets, rencontre Maria, la sœur de Bernardo, chef des Sharks, et bien évidemment… ils ne trouvent rien de mieux que de tomber amoureux en plein milieu du conflit qui oppose les deux groupes. Je ne vous raconterai pas le déroulement de l’histoire – beaucoup d’entre vous le connaissent sûrement – pour les autres, je préfère vous laisser la surprise.

kekeLMB_West_Side_Story_Theatre_du_Chatelet_Paris_2013_(1)

Moi-même, ne sachant rien du scénario et de la mise en scène avant la représentation, je dois avouer que j’ai été surpris. Tout d’abord par le côté dramatique de l’histoire – je n’imaginais pas quelque chose d’aussi violent. Dans la 2e partie du spectacle, on entendait les mouches voler dans le théâtre. Tout le monde retenait son souffle. Mais finalement, cette dureté apporte un vrai relief à l’ensemble et de ce fait : on s’éloigne d’une histoire à l’eau de rose qui pourrait rapidement devenir insupportable. Ça m’a donné envie de voir l’adaptation cinématographique en tout cas. J’ai été également surpris par la sobriété du décor – il est difficile à décrire : il se dégage quelque chose de « minimaliste », mais à côté de ça, c’est une immense structure, mobile, associée à des projections vidéos. Je me suis vraiment demandé quelle était la signification de ce choix.

Quant aux comédiens, n’étant pas familier de ce genre de spectacle : je les ai trouvés crédibles. Les principaux ont ce qu’il faut de charisme et le reste de la troupe est dynamique. C’est un bel ensemble ! Rien à dire concernant le chant, c’est propre. Pour la danse, c’est parfois un peu brouillon, c’est peut-être dû au fait que la représentation que nous avons vue était la dernière – ils se sont sans doute un peu plus lâchés. Il y avait d’ailleurs beaucoup d’émotions à la fin du spectacle, lors du final, la plupart pleuraient à chaudes larmes.

kekeLMB_West_Side_Story_Theatre_du_Chatelet_Paris_2013_(2)

En résumé, c’est un spectacle intéressant à plus d’un titre. Il y a tellement de choses à voir (le décor, les comédiens, les lumières) et à entendre (les dialogues, le chant, la musique) – c’est un véritable show, qui, pendant plus de deux heures, fait revivre l’une des comédies musicales les emblématiques de l’histoire du genre. J’ai beaucoup aimé la découvrir en live et ça m’a donné envie d’en savoir plus et d’aller plus loin dans la découverte de l’univers « West Side Story ». Pas de photos ni de vidéos cette fois-ci : je vous propose en contrepartie de découvrir la bande-annonce du spectacle. On se retrouve sans tarder sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir de nombreuses autres chroniques de concert et de spectacles !

Bande-annonce « West Side Story »

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien