Usher : The UR Experience – Zénith, Paris (2015)

kekeLMB_Usher_The_UR_Experience_Zenith_Paris_2015

11 Mars 2015 – Usher : The UR Experience – Zénith, Paris

La dernière fois que j’ai vu Usher, c’était en 2011. J’ai gardé un très bon souvenir de son passage à Lyon, et je vous invite d’ailleurs à découvrir le compte rendu du show en cliquant ici : OMG Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon (2011). À l’époque, je n’étais pas spécialement fan, on peut dire qu’aujourd’hui je le suis un petit peu plus : j’attendais donc cette soirée avec beaucoup d’impatience. Précisons d’ailleurs que le concert a bien failli être annulé comme ceux de la tournée précédente. Jusqu’au dernier moment, je n’y ai pas cru ! LOL.

Belle surprise en arrivant dans la salle : la scène étant hyper imposante, elle surplombe le public, ce qui fait qu’on a pu vraiment apprécier la mise en scène et les chorégraphies malgré les portables levés. Première partie, Nico & Vinz, le groupe qui chante « Am I Wrong ». C’était assez sympa même si scolaire : c’est le genre de son qui met de l’ambiance quoi. Quelques minutes plus tard, les lumières s’éteignent et l’expérience commence…

kekeLMB_Usher_The_UR_Experience_Zenith_Paris_2015_(1)

Contrairement aux autres pays, nous n’avons pas la chance d’avoir un écran géant en fond de scène. Ça devient une sale habitude au Zénith de Paris ! Sur les autres dates, le concert débutait sur une vidéo d’introduction, qui montrait les plus grands moments d’Usher sur scène. Chez nous, il apparaît dans un halo de fumée pour la première chanson du concert : « My Way ». Il est seul sur scène, et nous offre une petite démo de danse : il est toujours en forme le pépère ! LOL. Les musiciens jouent live, et c’est une véritable réussite ! Il y a tout : de la batterie, des guitares, des claviers, et surtout des cuivres qui apportent une véritable puissance à l’ensemble. Il enchaîne sur « OMG » et « Love In This Club », sur lesquels les choses sérieuses commencent : ses danseurs le rejoignent, et le spectacle peut vraiment commencer ! Sur la fin du morceau, il invite d’ailleurs ses musiciens à venir « faire un bœuf » sur scène et les voilà partis pour jouer « U Make Me Wanna ».

Le show est très impressionnant, la scène crache de véritables colonnes de feu et des blocs se surélèvent pour former des plates-formes qui évoluent au fur et à mesure de la chorégraphie, de la mise en scène. Je ne sais pas si certains d’entre vous ont vu le « MDNA Tour » de Madonna, mais il y avait le même genre de plates-formes mobiles. Pour avoir vu quelques images du show sur le net avant d’y assister, je ne m’attendais pas à un spectacle aussi sophistiqué. Et quel showman ! J’avais oublié à quel point son attitude sur scène était aussi… Comment vous dire ça ? Attractive ? Oui, je pense que c’est le mot : il est vraiment charismatique et il a un pouvoir d’attraction sur le public qui est très puissant.

kekeLMB_Usher_The_UR_Experience_Zenith_Paris_2015_(2)

Il enchaîne sur un titre de sa discographie que j’aime beaucoup et que je ne m’attendais pas du tout entendre au cours de cette soirée : « Lil Freak ». La salle est plongée dans la pénombre la plus totale. Seule une lumière rouge éclaire Usher, alors qu’en arrière-plan c’est une lumière bleutée, qui illumine sa danseuse, juchée sur la plate-forme qui s’est élevée devant nos yeux quelques secondes plus tôt. Le contraste est saisissant : j’ai vraiment adoré ce moment. Le calme revient ensuite quand il prend un petit moment pour échanger avec le public : il se dit très heureux d’être à Paris et nous explique qu’il a envie de réinterpréter quelques-uns de ses premiers succès. Ses musiciens le rejoignent donc sur scène pour « Nice & Slow » et « U Remind Me », que vous pouvez retrouver en vidéo à la fin de l’article dans une version très jazzy.

Grosse surprise et gros kif ensuite avec « Twisted », extrait de l’album « Looking 4 Myself », qu’il n’a jamais eu l’occasion d’interpréter sur scène. C’est l’un des meilleurs moments de la soirée sans aucune hésitation ! Quelle ambiance ! Et musicalement ? Ça tue tout. YOU GOT IT TWISTED ! L’euphorie ne retombe pas grâce à « Caught Up ». Mais le meilleur reste à venir avec « She Came to Give it to You » : j’aurais presque envie d’être vulgaire ! LOL. Courez voir la vidéo à la fin de la chronique ! Tout est incroyable : la chanson, l’arrangement, la mise en scène, la chorégraphie… OUI. La chorégraphie. Si vous voulez voir ce qui m’a transcendé pendant des jours et des jours après le concert, allez voir ça : http://youtu.be/rR5_Nxw9mes?t=1m55s **BEST DANCE MOVE EVER**.

kekeLMB_Usher_The_UR_Experience_Zenith_Paris_2015_(4)

Petit intermède musical avec les choristes qui prennent la place d’Usher pour interpréter un bout de « Dot Com », avant que celui-ci ne revienne pour « Climax » surélevé sur la plate-forme centrale. J’ai tout de suite aimé ce titre et je suis ravi d’avoir l’occasion de l’entendre en live. Je regrette qu’on n’ait pas eu les projections vidéo en parallèle, car elles semblaient vraiment en accord avec le titre à ce moment du spectacle. Vient ensuite le medley dans lequel il enchaîne plein d’extraits plus ou moins de longs de ses grands classiques r’n’b, avec, au hasard : « Lemme See », « My Boo », « I Need A Girl », « Lovers And Friends » ou encore « I Don’t Mind » avant de reprendre le show avec « Burn », « There Goes My Baby », « U Got It Bad », « Superstar » et « Bad Girl ». C’est une séquence qui plait beaucoup aux eux de la vieille comme on dit. Moi, je suis un peu largué je dois vous l’avouer, mais je ne boude pas mon plaisir ! LOL. J’aime tellement les expressions merdiques ! Hahaha !

L’atmosphère se réchauffe avec « Good Kisser ». En référence au clip, il réapparait sur scène à la batterie. Le moment est particulièrement sexy : vous pourrez le découvrir en vidéo à la fin du compte-rendu. Il laisse place aux danseurs au milieu du morceau afin qu’ils nous fassent une démonstration de leur talent et revient avant la fin du titre affublé d’un « coonskin cap » littéralement… un chapeau en peau de raton laveur (Davy Crockett toussa toussa). L’ambiance est à son comble à la fin du morceau et il enchaîne ainsi sur « U Don’t Have to Call » un choix quelque peu étrange quand on sait ce qui vient ensuite : « Scream », « DJ Got Us Fallin’ in Love » et « Yeah ». Je peux vous dire que c’est un final EXPLOSIF. Il fait même monter ses enfants sur scène pour danser avec eux sur « Yeah ». Le break est simplement énormissime ! J’ai adoré cette séquence. Le show se termine sur « Without U » : une excellente conclusion pour cette soirée placée sous le signe de la fête.

kekeLMB_Usher_The_UR_Experience_Zenith_Paris_2015_(3+)

Alors… alors… Que dire ? J’étais vraiment ravi de le revoir. J’ai retrouvé l’euphorie que j’ai connue en 2010 pour le « OMG Tour » : les spectateurs étaient vraiment hystériques ! Comme c’est une sorte de tournée best of, on a eu tous les gros singles r’n’b et pop : « OMG », « Love In this Club », « U Remind Me », « DJ Got Us Fallin’ in Love », « Yeah », « My Boo », etc. C’était super de pouvoir entendre quelques titres de « Looking 4 Myself » : « Scream », « Climax », « Lemme See » et la surprise… « Twisted » qui rend super bien en live avec les cuivres et la mise en scène. À ma grande surprise, les derniers singles fonctionnent hyper bien : la folie sur « I Don’t Mind » et une sacrée ambiance sur « Good Kisser » et « She Came to Give it to You », qui est d’ailleurs le moment que j’ai préféré du show !

Beaucoup plus de live que ce à quoi je m’attendais : j’avais gardé le souvenir du « OMG Tour » où il y avait quand même pas mal de « soutien » et là, vraiment, il a envoyé du lourd. J’ai l’impression qu’il danse aussi un peu moins, au profit du live. Quant à la mise en scène, on n’avait pas l’écran en fond de scène, donc pas les projections, un peu dommage, mais d’après ce que j’ai vu sur les vidéos des précédentes, ce n’est pas particulièrement essentiel. Dans l’ensemble, même si la base reste classique : jeux de lumière, feux d’artifice, jets de fumée, il y a quand même quelques petites trouvailles assez sympas, comme les fameuses plates-formes mobiles.

Lui était vraiment en forme, souriant, à l’aise, plutôt bavard : le niveau de danse est toujours hyper bon. Non vraiment un très beau show, vraiment efficace : je retournerai le voir avec plaisir lors de son prochain passage. On se quitte avec les photos et les vidéos du spectacle. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog et des nouveaux articles consacrés à Usher.

Setlist : My Way / OMG / Love In This Club / U Make Me Wanna / Lil Freak / Nice & Slow / U Remind Me / Twisted / Caught Up / She Came to Give it to You / Dot Com / Climax / Medley / Burn / There Goes My Baby / U Got It Bad / Superstar / Bad Girl / Good Kisser / U Don’t Have to Call / Scream / DJ Got Us Fallin’ in Love / Yeah / Without U

Également disponible en vidéo sur YouTube : U Remind MeWithout YouShe Came to Give it to YouGood Kisser

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien