Usher : OMG Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon (2011)

kekeLMB_Usher_OMG_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011

18 Janvier 2011 – Usher : OMG Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon

Je suis toujours excité à l’idée d’entamer une nouvelle saison. 2011 débute sous le signe de l’Entertainment avec la venue en France d’Usher pour sa tournée intitulée « OMG Tour ». Je ne suis pas un grand fan à la base, mais il est clair qu’il a marqué les esprits par ses prestations soignées et chorégraphiées, c’est donc tout naturellement que Nathalie et moi avons choisi d’aller le voir à la Halle Tony Garnier de Lyon – salle atroce pour les concerts et qui n’a pas failli à sa réputation, une fois de plus ! Attente plutôt calme, la fureur des Lyonnais s’est enclenchée à l’ouverture des portes ce qui a retardé notre entrée dans la salle ; un peu dégoûté, car personnellement, j’étais devant à 15 h. Bref, si « encore » il n’y avait eu que ça… Les spectateurs avaient décidé de se la jouer collé-serré, malgré les innombrables malaises (un vrai record). Je n’ai pu revivre qu’à partir de la moitié du show, en tout cas, à ce niveau, l’une des pires compressions que j’ai pu subir en fosse !

Et c’est dans une atroce chaleur que la première partie débute, Tinie Tempah, voguant entre hip-hop et électro, qui se révèle être une bonne surprise au final ! J’ai pris le temps d’écouter son album à mon retour du concert et j’avoue avoir été étonné par la qualité de ses collaborations. Il a mis beaucoup d’ambiance dans la salle en attendant l’arrivée d’Usher. Les lumières s’éteignent… les téléphones et les appareils photo s’allument, les gens poussent et hurlent… C’est parti !

kekeLMB_Usher_OMG_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(1)

Introduction « samouraï » sur le morceau « Monstar » – dont je garde peu de souvenirs finalement, car ma vision à travers les écrans des téléphones portables et des appareils photo ne me permet pas de me faire une idée de ce qui se passe sur scène… Enchaînement avec « She Don’t Know » et il faut déjà reconnaître que les jeux de lumière sont incroyables : la mise en scène est vraiment réussie ! L’ambiance est là, ça crie, ça hurle, les filles se liquéfient devant sa « stature » et ses chorégraphies et les autres devant ses danseuses aux corps absolument parfaits. C’est le hit planétaire « Yeah » qui vient enflammer Lyon quelques minutes après le début du concert. Premiers artifices, chorégraphie parfaitement réglée : c’est trop court ! J’ai beaucoup aimé ce moment !

Interlude sur un remix du titre « So Many Girls » que j’adore : une vidéo présentant les multiples apparitions d’Usher à travers ses clips, ses concerts ou ses TV. J’aime ce genre de montage, ça me fait triper ! C’est sur un titre beaucoup plus calme, « U Remind Me », qu’Usher débarque vêtu d’une veste et d’une paire de chaussures rouges magnifiques ! À la fin du titre, il enfile la chaîne en or « U » qui a fait son succès, et interprète « U Don’t Have to Call » accompagné d’une chorégraphie endiablée ! Ils donnent de leur personne sur scène en tout cas, ce qui se traduit parfois par une utilisation abusive du playback (ou des « bandes de soutien »), Usher, c’est un peu le Britney Spears du hip-hop par moment ! Mais le mec est sympa et franchement, ce n’est pas si gênant. Petit speech avant un hommage à Michael Jackson sur l’intro de « Don’t Stop ’til You Get Enough », qui me rappelle ce que j’ai loupé avec l’annulation de « This Is It »… Arg ! « You Make Me Wanna » est le titre qui suit ce rapide moonwalk – et qui se termine par une première « mise à nu » rapide, histoire de réveiller les pulsions des spectateurs avant le déballage en bonne et due forme qui va suivre.

kekeLMB_Usher_OMG_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(2)

Nouvel interlude « Dot Com », robotique et galactique cette fois-ci, pour amorcer le titre « Mars vs. Venus », c’est visuellement intéressant – le tout voguant entre faisceaux lumineux et ambiance bleutée – ça m’a fait un peu plus aimé ce titre ! « Nice and Slow » sur lequel Usher tombe le t-shirt, ce qui provoque l’émoi général dans la salle et qui lui permet, à n’en pas douter, d’interpréter « Love ‘Em All » bien plus à l’aise ! Ah ah ! À la fin du titre, quelques minutes de flottement grâce auxquelles il choisit une spectatrice du public pour lui faire vivre une « expérience » incroyable sur le sofa installé sur scène pour le titre « Trading Places ». J’espère que celle qui a été choisie à Lyon n’a pas subi de vengeance hystérique à son retour de la salle – en tout cas, elle en a bien profité !

Nouvelle vidéo sur un sample du titre « Okay » pour lancer un titre que j’aime énormément : « Love in This Club » : c’est vraiment sympa, mais pas autant que « Lil Freak ». Mise en scène plutôt chaude, on arrive dans la partie « hot » du show ! J’aime beaucoup ce titre et les danseuses ont un déhanché de folie là-dessus, des vraies putes comme on aime ! Le titre est directement enchaîné avec mon titre préféré d’Usher « tout confondu » : « Hot Tottie » ! Excellent moment ! Mise en scène ultra-chaude, chorégraphie parfaite, et il finit à moitié à poil une fois encore : je vous laisse découvrir la vidéo à la fin de l’article – rha, mais pourquoi ne pas l’avoir ‘singlelisé’ ?! J’aurais aimé que ça ne s’arrête jamais, j’écoute le titre en boucle depuis (bon, c’était déjà un peu le cas avant).

kekeLMB_Usher_OMG_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(3)

Retour en fumée avec un nouveau costume sur « There Goes My Baby », suivi de « Burn » et de « Bad Girl » avec les danseuses déchaînées autour des barres de pool-dance. Ah ah ! « Hey Daddy (Daddy’s Home) » est directement lié à « Bad Girl » et permet à Usher de faire chanter un peu le public sur le refrain. Il se lance ensuite dans un petit speech pour comparer sa popularité avant et après « OMG » et « DJ Got Us Fallin’ in Love » et c’est avec un petit medley de ses anciens titres qu’il s’aperçoit que franchement… ce n’est pas terrible terrible : « Confessions Part II / My Boo / I Need a Girl / Lovers and Friends ». C’est tellement pathétique sur « Lovers and Friends » qu’il rigole même de notre nullité face à ses premiers succès.

Petit interlude vidéo sur le titre « Caught Up », avant l’arrivée « explosive » d’Usher sur scène qui vient interprété le titre dans son intégralité ! Un passage vraiment sympa ! Direction l’interlude épileptique, mais tellement bon de Big Ali précédant « DJ Got Us Fallin’ in Love », évidemment l’un des meilleurs moments du show, avec de nouveau beaucoup d’ambiance et une superbe chorégraphie : un vrai plaisir ! Je peux vous dire que mes oreilles se souviennent des cris de mes voisines – qui ne sont rien comparé à ceux qui suivent sur le dernier titre du concert : « OMG ». Je ne m’attendais pas à un rendu visuel aussi beau : incroyable visuel sur les écrans, le jeu de lumière magnifique, des feux d’artifices, des confettis ; un final vraiment réussit qui reste en tête !

kekeLMB_Usher_OMG_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(4)

Que dire en conclusion si ce n’est que j’ai été ébahi par la qualité du show ! Je ne connaissais pas tous les titres, mais je ne me suis pas ennuyé une seule seconde ! Les mises en scène sont variées, les jeux de lumière sont absolument incroyables, Usher à l’air d’être un type plutôt sympa, proche du public. Une grosse machine, mais sans les défauts qui s’y rapporte : une vraie réussite ! Je retournerais le voir avec plaisir lors d’une prochaine tournée ! Je garderais en tête les meilleurs moments : « Yeah », « Hot Tottie », « DJ Got Us Fallin’ in Love » et « OMG ». Je regrette l’absence de « More » dans la setlist de Lyon (les chanceux de Bercy l’ont eu !) et les spectateurs un peu trop « collants », mais au final, ça reste un très bon souvenir et je conseille à tous ceux qui hésitent encore de prendre une place, ça vaut vraiment le coup. Vous pouvez retrouver mes photos du concert dans la galerie et la playlist vidéo avec « Hot Tottie » évidemment, sur laquelle certaines (ou certains, soyons fous) pourront s’extasier sur la musculature du chanteur ! Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir de nombreuses autres chroniques de concert, notamment celle de la tournée suivante : The UR Experience – Zénith, Paris (2015).

Setlist : Monstar / She Don’t Know / Yeah / U Remind Me / U Don’t Have to Call / You Make Me Wanna… / Mars vs. Venus / Nice & Slow / Love ‘Em All / Trading Places / Love in This Club / Lil’ Freak / Hot Tottie / There Goes My Baby / Burn / Bad Girl / Hey Daddy (Daddy’s Home) / Confessions Part II / My Boo / I Need a Girl (Part One) / Lovers and Friends / Caught Up / More / DJ Got Us Fallin’ in Love / OMG

Également disponible en vidéo sur YouTube : DJ Got Us Falling In Love AgainHot TottieYeah

Partager cet article

2 Commentaires

  1. Nath

    2 février 2011 à 14 h 56 min

    Ouais très compacte la foule ce jour-là !!!

    Et oui celle qui a été choisi par Usher « conasse » si tu lis ça, loool, j’en ai pleuré !

    Répondre

  2. Lilian

    4 mars 2011 à 17 h 12 min

    :roll: Usher je l’adore j’ai été le voir en concert a Paris-Bercy le 15 février 2011 un show de 2h30 et une soirée innoubliable c’est mon chanteur préféré je me couperai un bras pour le revoir en concert.

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien