Sylvie Vartan : Sylvie À La Folie – Les Folies Bergère, Paris (2014)

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Sylvie_A_La_Folie_Les_Folies_Bergere_Paris_2014

15 Février 2014 – Sylvie Vartan : Sylvie À La Folie – Les Folies Bergère, Paris

Se lancer dans le compte-rendu d’un concert de Sylvie Vartan, c’est toujours un grand moment ! Dans tous les cas, c’est plus facile pour moi d’écrire sur les artistes que j’apprécie et que je connais bien. Aujourd’hui, j’aurais aimé avoir la fougue que j’ai eue au mois d’octobre quand j’ai rédigé la chronique du showcase pour la sortie de l’album « Sylvie In Nashville », mais cette soirée aux Folies Bergère m’a laissé sur ma faim. J’avais pourtant lu une multitude d’avis dithyrambiques sur le spectacle et sur la prestation de Sylvie, mais je n’ai pas trouvé le résultat à la hauteur. Je vais tout reprendre de A à Z et vous expliquez exactement ce que j’ai aimé et ce qui m’a déçu ! Je me suis également préparé à ce que les fans de la première heure me tombent dessus 😀

Ma grand-mère (venue spécialement d’Autun) et moi arrivons aux alentours de 20h aux Folies Bergère. On est plutôt confiant pour la soirée : l’album est sympa, Sylvie avait une pêche d’enfer en octobre (cf. Sylvie Vartan – Théâtre de Paris, Paris (2013)) et avec le répertoire qu’elle a, il y a moyen de faire quelque chose de formidable dans l’esprit country rock qu’elle souhaite mettre en avant. On récupère un programme à l’entrée (pendant qu’une des spectatrices se sert gracieusement dans le bac de CD et part sans payer) et on entre dans la salle. On patiente sagement en feuilletant le livret : de belles surprises dans la setlist (un mélange de nouveaux titres, d’incontournables et de raretés), de superbes photos « récentes » et un esprit country bien marqué. La première partie, Acoustic Five, revisite les grands standards traditionnels ainsi que d’autres morceaux plus incongrus comme « Staying Alive » des Bee Gees. Bon, je ne suis pas fan de l’univers, mais je dois admettre que c’est cohérent avec ce que propose Sylvie avec ce spectacle. S’installent ensuite au rang devant nous : Étienne Daho, Dave, Dominique Besnehard et Sophie Marceau ; j’aperçois même mon prof de français du collège – qui nous avait fait jouer le Cyrano de Sylvie, version Casino de Paris 95. Il y a des choses qui marquent ! Lol ! Il est 21h20 quand les lumières s’éteignent…

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Sylvie_A_La_Folie_Les_Folies_Bergere_Paris_2014_(1)

Sylvie fait son entrée en scène habillée d’un smoking noir pendant que les musiciens nous rejouent l’introduction du Palais des Congrès 2004 inspiré du morceau « Toute Ma Vie ». Je m’attendais à une tenue un peu moins classique… Je pensais d’ailleurs qu’elle allait nous ressortir le combo chemise à carreaux et pantalon blanc. J’aurais préféré, car elle n’est pas franchement mise en valeur dans son costume. La première véritable chanson du concert est « Nos Retrouvailles », comme au théâtre de Paris en octobre dernier. C’est parfait pour débuter la soirée : l’ambiance est électrique dans la salle. Le décor est composé d’un écran de projection, sur lequel défilent des images fixes inspirées de l’imagerie de l’album « Sylvie In Nashville ». Je n’attendais rien à ce niveau, je suis donc agréablement surpris par le travail qui a été effectué. Après quelques mots de bienvenue, elle enchaîne sur « C’est Bon De Vous Voir » et « Les Chemins De Ma Vie » qui me semblent parfaitement s’intégrer dans l’esprit du spectacle. Musicalement, le pari est réussi pour l’instant : on retrouve bien l’inspiration country déclinée de l’album, ça promet une belle soirée. « Cheveux Au Vent » ensuite, accompagné d’images de ciel bleu et de nuages. Dominique Besnehard est en adoration totale devant Sylvie à ce moment-là du spectacle 😀

La chanson suivante nous ramène quelques années en arrière : « Quand Tu Veux ». C’est l’un des moments les plus fun du spectacle : la mise en scène rose bonbon, et les jeux de Sylvie avec le pied de micro rendent le titre particulièrement énergique. J’ai beaucoup aimé. Heureusement qu’elle a un prompteur, vu le rythme effréné du morceau ! Le suivant est également très sympa : une reprise de « Solitude » dans l’esprit country rock de la soirée. Après coup, je pense que ce titre est la vraie bonne idée du spectacle. Mais évidemment à ce moment-là, je ne savais pas encore qu’il n’y aurait plus aucun classique par la suite. Nous venons donc de passer la chanson de la setlist la plus connue du répertoire de Sylvie ! LOL. Elle explique qu’elle n’a chanté le titre qui suit qu’une seule fois, en duo avec Johnny lorsqu’une tournée d’été dans le sud de la France : il s’agit de « J’ai Pleuré Sur Ma Guitare ». Vous pouvez d’ailleurs retrouver la vidéo à la fin de cet article. Le morceau suivant est une reprise de Gilbert Bécaud « Je T’appartiens » : je ne suis pas particulièrement fan de cet univers musical… Vraiment, Bécaud, ça ne m’intéresse pas. C’est la même chose pour « Toi Le Garçon », un titre de son répertoire que je n’ai jamais véritablement porté dans mon cœur. Heureusement l’ambiance repart quand elle décide de nous présenter « Sandy », l’un des morceaux les plus dynamiques de son dernier album, avec d’ailleurs un joli petit couac dans les paroles ! La salle est en fête !

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Sylvie_A_La_Folie_Les_Folies_Bergere_Paris_2014_(2)

Elle invite ensuite son bassiste à la rejoindre sur le devant de la scène pour « Le Feu Sous La Glace ». Va suivre une série de chansons plus ou moins intéressantes, toutes calquées sur le même rythme un peu plan-plan : « Seule Sur Mon Île »« Loin D’ici » et « Ciel ». Elle me perd doucement malgré l’effort de réorchestration fait pour « L’heure La Plus Douce De Ma Vie », entourée par ses choristes. L’hécatombe continue avec « Étrangère ». Il aurait peut-être été de bon ton de répartir les morceaux du nouvel album sur l’intégralité du concert et de ne pas les condenser dans la deuxième moitié comme c’est le cas ici. Elle nous explique ensuite qu’elle met un point d’honneur à choisir pour chaque tournée la chanson qui la raconte le mieux ; la dernière étant la reprise de Barbara « Mon Enfance », un moment d’émotion absolue qui rappellera sans doute de nombreux souvenirs à ceux qui l’ont vécu. Pour ce spectacle « Sylvie À La Folie », elle a choisi « En Rouge Et Or » un titre random du nouvel album. Comparer « Mon Enfance » et « En Rouge Et Or », tu as quand même envie de lui rire à la gueule. Elle n’en a pas fini avec son dernier disque et enchaîne avec « Dans Le Bayou »« Non Merci » (sur laquelle elle présente son équipe), « Mr John B » et « I Like It, I Love It » qui relève un peu le niveau. Malgré tout, je ne lui retrouve pas la pêche qu’elle avait en octobre sur ce titre… C’est la fin du concert donc je peux comprendre qu’elle soit fatiguée : mais alors il fallait le mettre plus tôt dans le setlist !

Le final du spectacle est un peu absurde… Les trois cuivres (Kako, Vincent, Jean-Marc) qui l’ont accompagnée sur ses dernières grandes tournées débarquent à l’improviste sur scène pendant l’ovation du public sur « I Like It, I Love It ». Ils expliquent qu’ils sont en retard à cause d’un problème de bus à Mourmelon (on nage dans le WTF total) et qu’ils veulent jouer ! Les Acoustic Five reviennent également sur scène. Sylvie essaie tant bien que mal de leur donner la réplique et toute la troupe se retrouve à rejouer le medley « rock’n’roll » de 2004. Il est composé des titres : « Rock’n’roll Music »« Twiste Et Chante »« Donne-Moi Ton Amour »« Noir C’est Noir » et « Memphis Tennessee » la petite nouveauté qui remplace « Da Dou Ron Ron ». Alors d’un côté je suis ravi de pouvoir entendre en live ce medley que j’adore et d’un autre je me dis : est-ce qu’ils n’auraient pas pu faire un effort pour en faire un nouveau spécialement pour le spectacle ? Par exemple avec des morceaux de son premier album à Nashville de 64 (« Si Je Chante », « La Plus Belle Pour Aller Danser », « La La La », etc.) : ça me semblait tellement logique d’interpréter des morceaux de ce disque que je trouve ça presque aberrant qu’il n’y en ait aucun dans la setlist ! Je suis également assez perplexe sur la place du medley dans le concert en guise de final, qui plus est accompagné d’un sketch. Personnellement, je l’aurais préféré un peu plus tôt dans le spectacle – ce qui nous aurait peut-être évité la suite de chansons monotones qui m’a achevé. À noter le magnifique hair-flip de Sylvie à la fin du medley et la formidable chorégraphie des choristes qui ont kiffé la vibe sur « Donne-moi Ton Amour ». Le rideau tombe et on se demande si le concert est réellement terminé, car la salle semble se rallumer… Mais ce n’est pas le cas : Sylvie revient pour interpréter « Sandy » une nouvelle fois avant de quitter définitivement la scène.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Sylvie_A_La_Folie_Les_Folies_Bergere_Paris_2014_(3)

Vous l’avez compris à la lecture de ce compte-rendu : je suis plutôt mitigé sur ce que j’ai vu. Et ce, pour plusieurs raisons sur lesquelles nous allons revenir en conclusion de cet article. Tout d’abord le spectacle en lui-même : musicalement, c’est super sympa : les orchestrations sont riches, l’ensemble est chaleureux, j’ai beaucoup aimé ; le gros point faible pour moi, c’est la setlist. Je m’attendais tellement à ce qu’elle pioche dans son répertoire de l’époque pour nous proposer un concert fun et dynamique. Tout d’abord, où sont passés les « incontournables » du programme ? À savoir « La Maritza », « Irrésistiblement », « Bye Bye Leeroy Brown » et « La Plus Belle Pour Aller Danser ». Il n’y a déjà pas énormément de titres connus, donc si c’est pour ne pas les faire, autant ne pas les inscrire non ? Je suis né en 1986 et je ne suis pas un fan de la première heure : j’ai aussi envie d’entendre des morceaux que j’aime depuis longtemps et que j’ai rarement (voire jamais) entendu en live parce qu’elle est plutôt avare à ce niveau-là depuis quelques années. Le fait qu’elle ne s’adresse qu’à sa fan-base est pour moi une erreur. Vous savez : j’ai même dû aller chercher le nom des chansons que j’ai filmées sur Google ! Lol ! Dans un sens, heureusement qu’elle ne vend pas de billets au grand public parce que j’imagine la gueule de ceux qui viendraient la voir en pensant qu’elle va aligner ses succès populaires. C’est là où Johnny gagne des points en chantant « Gabrielle », « Que Je T’aime », « Ma Gueule » à chaque tournée. Et franchement, je suis sûr que même les fans ont envie d’entendre les classiques… même s’ils ne le diront pas parce qu’il ne faut pas dire du mal de Sylvie attention ! Lol ! Bonne surprise malgré tout avec « Solitude » et le medley rock’n’roll que je n’avais pas eu la chance de vivre en 2005, le concert prévu à Bercy ayant été annulé. Pour la mise en scène, je ne m’attendais pas à grand-chose, j’ai donc été agréablement surpris par la présence d’un écran et des projections d’images tout au long du spectacle. C’était pas mal d’autant plus que j’ai trouvé les visuels plutôt inspirés.

Et puis il y a Sylvie… Alors Sylvie, elle m’avait vendu du rêve en octobre au Théâtre de Paris (cf. Sylvie Vartan – Théâtre de Paris, Paris (2013)) : dans une forme olympique, elle avait enchaîné les chansons de son nouvel album avec une énergie incroyable. Imaginez ma réaction quand je l’ai découverte engoncé dans un énième smoking (pour changer), faisant la moue entre chaque phrase, et multipliant les regards sur le prompteur. Je me suis demandé ce qu’il s’était passé. Entre nous, ça sent la préparation à la va-vite ! Malgré tout, elle semblait plutôt heureuse de présenter son spectacle et sa voix était top. Je l’ai trouvé crevée (enfin encore une fois en comparaison au concert du mois d’octobre), mais il faut dire qu’enchainer 1h40 de concert à son âge, sans pause, deux soirs de suite : j’imagine que ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile. En revanche, je salue l’ambiance : j’ai eu l’impression que les spectateurs étaient vraiment réceptifs, donc c’est une bonne chose ! Je retournerais la voir évidemment, mais je crois que je la préfère dans un registre plus classique maintenant : le spectacle de 2009 étant devenu pour moi une référence à ce niveau (cf. Sylvie Vartan – Olympia, Paris (2009)). On termine avec les photos et les vidéos de la soirée ; n’hésitez pas également à vous inscrire sur mes pages Facebook, Twitter et Instagram pour y laisser vos commentaires : lâchez-vous, insultez-moi, souhaitez-moi d’être pareil à son âge, j’ai déjà tout entendu, vous pouvez y aller 😀 Si après ça, il vous reste un peu d’énergie, je vous propose d’aller jeter un œil sur les autres chroniques des concerts de Sylvie Vartan auxquels j’ai assistés !

Setlist : Nos Retrouvailles / C’est Bon De Vous Voir / Les Chemins De Ma Vie / Cheveux Au Vent / Quand Tu Veux / Solitude / J’ai Pleuré Sur Ma Guitare / Je T’appartiens / Toi Le Garçon / Sandy / Le Feu Sous La Glace / Seule Sur Mon Île / Loin D’ici / Ciel / L’heure La Plus Douce De Ma Vie / Étrangère / En Rouge Et Or / Dans Le Bayou / Non Merci / Mr John B / I Like It, I Love It / Rock’n’roll Music / Twiste Et Chante / Donne-Moi Ton Amour / Noir C’est Noir / Memphis Tennessee / Sandy

Également disponible en vidéo sur YouTube : I Like It, I Love ItEn Rouge Et OrL’Heure La Plus Douce De Ma Vie

Partager cet article

4 Commentaires

  1. Christophe

    18 février 2014 à 19 h 38 min

    Pourquoi crois tu que tu vas recevoir des insultes ?

    Je partage le sentiment qui est le tien mais pas pour les mêmes chansons.
    Je vois dans ce show, un showcase développé , extrêmement sympathique mais à peaufiner pour en faire un show à la Vartan.
    Il y avait une extrême nonchalance dans son attitude .

    Question d’âge peut être, je suis hyper soulagé de ne pas avoir retrouvé les classiques et assez content de celles qu’on avait plus entendu depuis des lustres.
    Le nouvel album est moyen car répétitif et c’est le même sentiment de déjà entendu qui m’a fait décrocher du show en milieu de course.

    Les musiciens excellents mais les arrangements se ressemblent tellement qu’on ne sait plus distinguer les chansons.

    J’ai adoré surtout « quand tu veux » plus fort qu’en 81 et un vrai tour de force.
    « Cheveux au vent » une chanson digne d’elle , « seule sur mon ile » pour nous les plus vieux qui pouvons nous refaire un film à la « Sunset Boulevard » sur le destin de Sylvie.

    Sa Sandy n’est qu’un brouillon et je n’en vois pas l’intérêt .
    Par contre j’ai bien marché sur le medley final assez drôle et en plus émouvant car on sent que toute cette équipe est très liée à Sylvie. « Donne moi ton amour » c’est pas mal.

    Vartan c’est Vartan et rien que d’être là, avec elle est un spectacle en soi.

    Répondre

  2. Kéké

    19 février 2014 à 7 h 42 min

    Parce que j’ai fait le tour des forums et j’ai bien vu le sort réservé à ceux qui ont osé dire qu’ils étaient mitigés à la sortie du spectacle ! 😀

    En tout cas, je suis ravi de lire un avis clair sur le sujet et qu’en plus ce ne soit pas pour les mêmes raisons !

    Ce doit être assez difficile pour un artiste de pouvoir satisfaire tout le monde, mais c’est vrai qu’avec un peu plus de préparation : je pense qu’il y a beaucoup de choses dont on n’aurait même pas parlé !

    Répondre

  3. Christophe

    19 février 2014 à 13 h 38 min

    pendant des années Mademoiselle Vartan était si belle qu’on ne l’écoutait pas chanter. Elle est très sous-estimée et elle se sous-estime aussi, sans quoi elle ferait plus attention. Mais elle a aussi ce petit coté baroque dans le chant que je trouve charmant ou irritant selon l’humeur.

    je ré-écoute l’audio de samedi et c’est bien meilleur que ce que je pensais. Elle est fatiguée mais elle donne vocalement

    finalement plutôt bien , mais 😉

    Répondre

  4. marie

    9 septembre 2014 à 22 h 57 min

    très déçue je pense avoir vu sylvie pour la dernière fois faut savoir s arreter tant qu il est temps

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien