Sylvie Vartan – Olympia, Paris (2015)

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015

11 Avril 2015 – Sylvie Vartan – Olympia, Paris

Retrouver Sylvie Vartan sur scène, c’est toujours un mélange d’excitation et de crainte. On ne sait jamais à quoi s’attendre et on n’est pas à l’abri d’une mauvaise surprise (coucou le Châtelet 2011 et les Folies Bergère 2014). Elle avait annoncé un peu partout un spectacle différent et plus énergique que celui qu’elle avait présenté l’année dernière… et heureusement : elle a tenu parole !!!

Ma grand-mère a fait le déplacement d’Autun spécialement pour Sylvie et après une journée à faire les boutiques à Paris, nous arrivons enfin à l’Olympia. Nous sommes très bien placés, et ce grâce à Gautier qui s’est magnifiquement débrouillé avec la billetterie lors de la mise en vente chaotique de cette soirée. Après une première partie identique à celle des Folies Bergère l’année dernière, Acoustic Five, le concert démarre…

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(1)

Autant vous dire qu’on retient tous notre souffle à l’ouverture du rideau… Qu’est-ce qu’elle va chanter ? Comment est-ce qu’elle va être habillée ? A-t-elle perdu du poids ? Va-t-elle EXPLOSER ?! Ne vous inquiétez pas, vous saurez tout ! LOL. Elle fait son entrée sur l’instrumental de « L’amour C’est Comme Une Cigarette ». Évidemment, on pense tous que c’est le premier titre du spectacle ! Mais c’est une feinte ! Elle enchaîne directement sur un titre inédit, « Bye Bye Baby », un morceau dans la lignée des titres de l’album « Sylvie In Nashville ». Le décor est à peu près le même qu’aux Folies Bergère l’année dernière : un écran tapisse le fond de la scène et projette des photomontages un peu dégueulasses. Il y a en revanche plus de musiciens sur scène, les cuivres, qui étaient arrivés à la fin du spectacle l’année dernière, sont là dès le départ. C’est une très bonne chose, musicalement parlant : ça ne peut que payer. Quant à Sylvie, elle est habillée avec un énième tailleur assorti de quelques breloques dorées. Elle a eu la bonne idée de sortir la chemise de son pantalon, ce qui ne lui donne pas cette allure de Bibendum, qu’elle s’est tapée l’année dernière. À première vue, il y a du mieux à tous les niveaux et le reste du spectacle donnera raison à mon intuition.

Après un rapide bonsoir, elle annonce la couleur : « J’ai voulu que cette soirée soit sous le signe du rythme et de la gaîté, parce que j’aime quand ça bouge ! ». C’est effectivement un début de spectacle très énergique, puisqu’elle enchaîne avec « Nos Retrouvailles » et un autre inédit « Le Temps D’un Sourire ». Première surprise de la soirée ensuite avec « Cri De Ma Vie », l’un de ses tout premiers morceaux, puisqu’il date de 1962 et est extrait de son tout premier album. L’arrangement country colle très bien où morceau. Sylvie est très en voix, malgré quelques faussetés, elle ne s’en sort pas trop mal. Je la trouve également très en forme et elle nous le prouve avec « C’est Bon De Vous Voir » et « Sandy », un titre qui ravit les spectateurs à chaque fois. Vous pouvez d’ailleurs le retrouver en vidéo à la fin de cette chronique.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(2)

Elle a gardé quelques-uns des morceaux de la setlist précédente, notamment « Solitude », et à mes yeux c’est une très bonne chose : c’était vraiment l’un des meilleurs moments du concert aux Folies Bergère. Mais restez encore un peu : le meilleur reste à venir ! Avant la chanson suivante, elle nous annonce : « La prochaine chanson, je trouve qu’elle a sa place dans la couleur musicale de cette soirée : j’ai toujours voulu la chanter, mais je ne sais pas pourquoi, ça ne s’est jamais passé. Mais ce soir, c’est le soir ! ». Le public devient fou dès qu’il comprend qu’il s’agit du titre « Les Rendez-Vous En Secret ». J’avais une vague idée de ce morceau, je l’avais déjà entendu, mais bon, je n’ai pas la connaissance absolue de son répertoire et elle ne m’avait pas spécialement marqué au moment où j’ai entendu. Mais je peux vous dire, qu’après cette soirée à l’Olympia : je me la suis passée en boucle pendant des semaines !

♪ « Il est loin le temps des rendez-vous en secret

Ce n’est plus désormais qu’un vieux souvenir…

Un serment un mot d’amour font une ballade pour deux sourires

Il est loin le temps des rendez-vous en secret ! »

C’est l’une des meilleures idées de ce spectacle, les arrangements, l’interprétation, effectivement : tout collait au ton du spectacle. Je vous propose d’ailleurs de découvrir la vidéo de cette séquence à la fin du compte-rendu : mais je vous préviens, vous risquez de la voir en tête un bon moment ! Haha.

L’ambiance est excellente à ce moment-là du concert et elle en profite pour nous coller un de ces nouveaux titres : « Ne M’en Parlez Pas ». Pas le plus intéressant de la soirée à mes yeux. Elle enchaîne avec deux morceaux de l’album ensuite, « Le Feu Sous La Glace » et « Cheveux Au Vent » sur lequel elle a RÉELLEMENT les cheveux au vent. Magie du spectacle, magie de la mise en scène : magie du ventilateur. LOL.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(3)

Nouvelle surprise de la soirée : « Je Pardonne ». Avant de chanter, elle nous explique : « J’ai enregistré cette prochaine chanson il y a longtemps, mais je n’ai jamais chanté sur scène alors ce soir, c’est une première. ». Elle s’installe avec ses choristes sur de hauts tabourets au-devant de la scène. C’est un très beau moment, je trouve que le titre s’intègre très bien dans la setlist. Je tiens à préciser que sa voix est beaucoup mieux qu’au début du spectacle. Les quelques faussetés ont disparu et tout est très agréable à entendre. Enfin, tout dépend des chansons ! Moi, « Étrangère », qu’elle la chante bien ou mal, je n’aime pas ! LOL. En revanche, je voue un culte sans bornes à « Dans Le Bayou ». Ce morceau n’a tellement aucun intérêt qu’il en devient génial. Je pense qu’on était la seule rangée à s’éclater dans la salle à ce moment-là du spectacle ! Hahaha.

♪ « Dans leee baaaaaayouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu »

« Une chanson pour les filles » nous annonce-t-elle, pour lancer l’une de ses inédites : « Par Amour Pour Toi ». Le titre est rythmé et rigolo, c’est la caution « funny » du spectacle comme a pu l’être « Quand Tu Veux » l’année dernière. Bon. Le concert est très sympa pour le moment, mais il y a un problème : elle n’a toujours pas chanté ses grands classiques alors qu’elle semblait avoir dit le contraire en interview. Nous aurait-elle menti ? Ça semble être le cas puisqu’elle enchaîne avec « Non Merci » et « Mr John B », deux extraits de son dernier album. À la suite de ça, elle nous explique comment elle a vécu à l’arrivée du rock ‘n’ roll dans sa vie :

« J’avais 16 ans lorsque le rock a débarqué des États-Unis dans une France bercée par Tino Rossi : c’était le choc quand on voyait Elvis chanter et danser. Pour les adolescentes de ma génération, c’était une déferlante. Plus encore qu’une révélation, c’était une révolution ! Je ne sais pas si certains l’ont connue parmi vous ? **RIRE DIABOLIQUE** Aujourd’hui, quand je vois ma fille s’enthousiasmer pour des titres dont l’intérêt m’échappe… Je la laisse faire… Feu de paille ou passion, le temps le dira. En ce qui me concerne, le rock reste un repère solide : je ne m’en suis jamais lassé. Alors le petit medley qui va suivre pourrait être comme une devise, ça s’appelle… Hang Up My Rock N’roll Shoes ! ».

À ce moment-là du spectacle, tout va basculer : « Hang Up My Rock N’roll Shoes » est enchaîné aux géniaux « Est-Ce Que Tu Le Sais ? » et « Le Locomotion ». Quelle surprise d’entendre ces deux morceaux, notamment « Est-Ce Que Tu Le Sais ? » dont les arrangements live sont absolument incroyables, la puissance des cuivres, j’ai adoré ! « Le Locomotion » bénéficie quant à lui d’un pont « rapé », oui, oui, comme du rap, par Sophie, l’une des choristes de Sylvie. L’ambiance est excellente évidemment et ça ne retombe pas grâce à l’excellent « I Like It, I Love It » qui vient clôturer le set principal du concert. J’étais encore loin de me douter de ce qui allait suivre.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(4)

Même si à ce moment-là du spectacle, je suis plutôt content de ce que j’aie vu et entendu (je ne m’attendais pas à des miracles au niveau de la setlist) : je suis ravi de la voir faire son retour pour le rappel avec « La Plus Belle Pour Aller Danser ». C’est une chanson que je me suis mis à adorer au fur et à mesure du temps et elle avait grandement sa place dans un spectacle comme celui-ci puisqu’elle est extraite de son premier album à Nashville, datant de 1964. Le titre est couplé à « La Maritza » qui est aussi une magnifique chanson que je suis ravi d’entendre dans ce cadre. Je vous propose de jeter un œil sur la vidéo qui se trouve à la fin de l’article pour vous faire une idée de ce magnifique moment. Mais les surprises ne s’arrêtent pas là, car elle enchaîne sur « Nicolas », puis sur « Petit Rainbow », puis sur « Bye Bye Leroy Brown ». Sincèrement, je ne pouvais pas rêver mieux. « Petit Rainbow » c’est un titre que j’adore depuis que je suis gosse et je n’avais jamais eu l’occasion d’entendre en live malgré les 20 000 concerts de Sylvie auxquels j’ai assisté. LOL. La liste est ici pour ceux qui ne me croiraient pas : Sylvie Vartan.

Mais ça ne s’arrête pas, et elle nous fait la totale avec « Qu’est-Ce Qui Fait Pleurer Les Blondes ? » que vous pouvez retrouver en vidéo à la fin de l’article avec des arrangements rock-country exceptionnels, et évidemment : le fameux jeté de micro. Sur le moment, je me demande ce qui lui prend parce qu’elle continue encore avec « L’amour C’est Comme Une Cigarette ». A-t-elle enfin compris qu’on les aimait ces titres-là ?! Qu’on aimait les réentendre 1000 fois ?! LOL. Merci, bordel, merci !!! Elle quitte la scène, revient quelques secondes plus tard pour les au revoir, elle a quelques mots pour nous : « Merci beaucoup, c’était vraiment une belle soirée pour moi, j’ai l’impression d’avoir toujours mes 19 ans ici à l’Olympia : c’est ça la magie de la musique ! Et j’aimerais vous laisser avec cette dernière pensée… N’oubliez jamais que… ». Qu’est-ce qu’elle va nous faire ?! Et là, l’introduction de « Si Je Chante » résonne dans la salle, je crois rêver. J’y reviendrai dans la longue conclusion que j’ai préparée pour ce compte rendu, mais la symbolique est parfaite, tant pour le message que porte la chanson, que pour moi, c’est LA PREMIÈRE chanson de Sylvie que j’ai entendue et aimée quand j’étais gamin ! **BEST FINAL EVER**. Hahaha.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(6)

La soirée a été magique ! Elle a présenté un show dynamique, qui nous a permis de découvrir ou redécouvrir l’univers country dans lequel elle évolue depuis bientôt deux ans : des morceaux de son album « Sylvie in Nashville » évidemment (« Cheveux Dans Le Vent », « Sandy »« I Like It, I Love It » et le merveilleux « Dans Le Bayou », LOL), mais également des inédits (« Bye Bye Baby », « Le Temps D’un Sourire », etc.), extraits d’une probable réédition de son dernier album, à paraître en 2016. Mais ce n’est pas tout ! Au-delà de ça et des surprises qu’elle nous avait préparées (« Cri De Ma Vie », « Les Rendez-Vous En Secret », « Je Pardonne », etc.), elle a enfin cédé et décidé d’intégrer tous ses tubes dans une séquence incroyable qui a duré plus d’une vingtaine de minutes : « La Plus Belle Pour Aller Danser », « La Maritza », « Nicolas », « Petit Rainbow », « Bye Bye Leroy Brown », « Qu’est-Ce Qui Fait Pleurer Les Blondes ? », « L’amour C’est Comme Une Cigarette » et le coup de grâce avec le final sur « Si Je Chante », pour la symbolique, c’était simplement parfait. Je précise que « SI Je Chante » est le titre d’ouverture de son album « À Nashville » de 1964 et la première chanson d’elle que m’a fait découvrir ma grand-mère.

Au niveau de la mise en scène, le spectacle reprend des éléments de l’année dernière avec un système de projections d’images particulièrement vilaines… Ce n’est pas surprenant, depuis quelques années, on a bien compris que ce n’était plus leur priorité. Idem pour le costume de scène : un énième tailleur noir, agrémenté de quelques babioles dorées, rien de transcendant. MAIS. Il lui allait mieux que celui de l’année dernière – au moins, elle n’y était pas boudinée – et on a évité les horribles baskets blanches avec lesquelles elle s’est dandinée récemment durant tous ses passages TV.

kekeLMB_Sylvie_Vartan_Olympia_Paris_2015_(20)

Sylvie, on l’aime aussi parce qu’elle est ELLE ; et elle nous en a donné du Sylvie. J’étais heureux de la retrouver en forme, énergique et surtout heureuse de présenter son spectacle. Le public lui a d’ailleurs bien rendu avec de nombreuses acclamations et des « Merci ! » en veux-tu, en voilà pendant toute la soirée.

Une excellente soirée donc, en parfaite compagnie il faut le préciser : j’étais ravi de partager le concert avec vous les gars 😉 Une petite dédicace d’ailleurs à notre jeune voisin de rangée  qui connaissait TOUTES LES CHANSONS par cœur (c’est d’ailleurs en partie grâce à lui que vous pouvez lire ces lignes aujourd’hui) et aux ersatz de Bonnie Tyler et Jany Le Pen, qui nous ont bien fait marrer ! Un spectacle qui chasse loin les souvenirs des Folies Bergère et qui me donne encore plus envie de retourner la voir encore et toujours, parce que malgré les années qui passent… On l’aime notre Sylvie ❤

Rejoignez-moi sans tarder sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir mes nombreuses autres chroniques de concert, notamment toutes celles que j’ai consacrées à notre amie Sylvie Vartan.

Setlist : Bye Bye Baby / Nos Retrouvailles / Le Temps D’un Sourire / Cri De Ma Vie / C’est Bon De Vous Voir / Sandy / Solitude / Les Rendez-Vous En Secret / Ne M’en Parlez Pas / Le Feu Sous La Glace / Cheveux Au Vent / Je Pardonne / Étrangère / Dans Le Bayou / Par Amour Pour Toi / Non Merci / Mr John B / Hang Up My Rock N’roll Shoes / Est-Ce Que Tu Le Sais ? / Le Locomotion / I Like It, I Love It / La Plus Belle Pour Aller Danser / La Maritza / Nicolas / Petit Rainbow  / Bye Bye Leroy Brown / Qu’est-Ce Qui Fait Pleurer Les Blondes ? / L’amour C’est Comme Une Cigarette / Si Je Chante

Également disponible en vidéo sur YouTube : Qu’est-ce Qui Fait Pleurer Les BlondesSandyLes Rendez-vous En SecretLa Plus Belle Pour Aller Danser / La Maritza

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien