Rihanna : Last Girl on Earth Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon (2010)

kekeLMB_Rihanna_Last_Girl_on_Earth_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2010

20 Avril 2010 – Rihanna : Last Girl on Earth Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon

Ce compte-rendu sera sûrement aussi positif qu’il sera négatif – un concert en demi-teinte, pas forcément du fait de la prestation de Rihanna, qui a été parfaite de bout en bout, mais plutôt de tout ce qu’il y a eu « autour » du show. Retour sur le « Last Girl On Earth Tour » de Rihanna donc ! Arrivée à Lyon aux alentours de 16h, comme je l’avais prévu, déjà pas mal de monde dans les files d’attente – mais bon, ça va… j’ai vu pire et puis, si tout se passe bien, on sera quand même bien placé ! Sauf que vous l’avez compris, tout ne va pas bien se passer ! Après un petit coup de mou de Nathalie (Tu as vu, j’ai trouvé une formulation sympathique ! Héhé !), nous voilà « presque » à la limite de passer dans la file d’attente finale, sauf que… dans celle-ci – on le voit de loin – bousculades, les barrières tombent, les gens se jettent et c’est le drame ! Résultat, ça nous prend un temps fou pour passer, et finalement, quand on arrive dans la salle, elle est déjà à moitié remplie. Pour tout vous dire, de là où je suis, je ne distingue même pas l’avancée de scène. Enfin bref, il fait chaud (on n’a plus d’eau évidemment), les gens poussent, et l’attente est interminable.

La première partie débute « à peu près » à l’heure, c’est l’immonde Vitaa qui l’assure… enfin « assurer », ce n’est pas franchement le mot qui convient ! Elle ne s’est pas fait huer à mon grand regret – même si une partie du public (dont moi) la priait de dégager… Elle n’avait que deux phrases en bouche (enfin, en plus du classique « Mon mec est un putain de batard » de ses chansons) : « Est-ce qu’il y a des filles dans la salle ? » et « Est-ce que vous êtes chauds ? ». Je vous passe le calvaire ! Nouvelle attente, et cette fois-ci… c’est vraiment long : presque qu’une heure passe entre la dernière chanson de Vitaa et l’introduction du concert. Les gens huent à la fin de chaque titre d’attente, la chaleur et l’attente sont insupportables… Mais bon, dans ces cas-là, on est coincé ! Haha ! Les lumières s’éteignent, et le concert commence… « enfin ».

kekeLMB_Rihanna_Last_Girl_on_Earth_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2010_(1)

Introduction sur une nouvelle version de « Mad House » (l’introduction du dernier l’album) – qui nous aura aussi servi de dépôt de plainte : « il est quelle heure ? », « trois-quarts d’heure de retard, c’est abuse ! », « c’est quand même dingue de ne rien voir à cause des téléphones portables ! ». Bref, le tout au milieu des cris perçants des gamines de la salle – j’ai bien cru saigner des oreilles ! Lol ! Premier accord de guitare et le premier titre de ce concert, c’est « Russian Roulette ». Rihanna arrive sur une plate-forme au fond de la scène, elle porte une longue robe noire qui va s’illuminer de rouge. Les illustrations vidéos nous plongent directement dans l’univers qui nous suivra jusqu’à la fin du spectacle. C’est « dark », ça me plait ! Premier constat désagréable… le son est pourri : la voix criarde est brouillée au milieu d’un brouhaha musical sans nom… merci la Halle-Tony Garnier d’une part, et merci aussi à l’ingénieur son du concert d’autre part ! Ça sera la merde tout au long du spectacle – et c’est ma plus grande déception !

Elle enchaîne avec « Hard », j’aime beaucoup ce titre – on retrouve l’ambiance militaire du clip : Rihanna a troqué sa robe noire contre une tenue un peu plus en accord avec ce qu’elle porte depuis le début de cette ère : une sorte de body beige pailleté – ce n’est pas de toute beauté ! Lol ! Les danseurs et danseuses arrivent sur ce titre, ils sont eux aussi costumés pour l’occasion : casques à pic, mitraillettes rose-fluo – voilà pour l’ambiance, ça sera aussi l’occasion pour elle de lancer son premier « Lyyyyyyyoooonn » ! Une jeep militaire cassée apparaît au bout de l’avancée, Rihanna la rejoint pour « Shut Up And Drive » : c’est génial de la voir d’un peu plus près, elle déménage sur scène ! Faut dire que les titres aussi déménagent ! S’en suit « Fire Bomb », interprété de nouveau sur la voiture. Et là, c’est le drame ! La voiture disparaît pour laisser place à un noir assez peu rassurant, Rihanna enfile une perruque – une sorte de crinière : on ne reconnaît pas la chanson tout de suite, Rihanna rejoint la scène principale avant que les « Bam Bam Bi Da Bam Bam Bi Dam Ba » de « Disturbia » se fassent entendre, la réorchestration du titre est bien plus rock, les danseurs sont juchés sur des échasses et déguisés en monstres. Les illustrations vidéo sont impressionnantes. Un des meilleurs moments du show ! Elle a poussé les petits cris que j’adore à la fin du titre, j’étais content !

kekeLMB_Rihanna_Last_Girl_on_Earth_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2010_(2)

Après une outro à « Disturbia » et un interlude vidéo qui nous présente Rihanna comme la « Last Girl On Earth », c’est « Rockstar 101 » interprété sur une extraordinaire plate-forme tournante au bout de l’avancée : guitare électrique, costume en latex noir associé à une énorme cape : le rendu est superbe, dommage que ce soit sur ce titre-là : je ne l’aime pas beaucoup et en plus c’est interminable ! Mais ça fait le show quoi ! Quelques coups de basse méconnaissables, avant le « come here, rude boy boy » de « Rude Boy », j’adore ce titre, et c’était sans doute l’un des préférés du public également : j’ai chanté comme un dingue, « take it, take it. baby, baby. take it, take it love me, love me » ! Retour au calme avec les ballades : « Wonderwall »,  une reprise d’Oasis, « Hate That I Love You » puis « Rehab » sur le bout de l’avancée. Nouvel interlude vidéo, Rihanna tourne et se retourne au milieu de rideaux rouges pour apparaître ensuite dans un univers de cabaret, à côté d’un piano, derrière un pied de micro… cette mise en scène est réservée au medley (si on peut appeler ça un medley…) « Unfaithful / Stupid In Love », puisque les deux titres sont enchaînés sans transition. C’est vraiment agréable à regarder visuellement – elle ira s’assoir sur le piano pour la deuxième partie du medley.

Musique hispanisante pour le titre suivant : « Te Amo », le nouvel extrait de l’album – bizarrement, c’est un titre qui ne me transcende pas sur l’album, mais j’ai beaucoup aimé ce passage du concert : des mitraillettes géantes descendent de chaque côté de la scène pour que les danseuses puissent y effectuer des figures acrobatiques… Nouvel interlude vidéo et c’est maintenant que débute l’acte du show que j’ai préféré, c’est un remix de « Pon De Replay » et de « Don’t Stop The Music » qui illustre l’interlude sur un montage des vidéoclips de Rihanna : c’est génial ! J’adore ce genre de passage dans les concerts – Jamie King, le grand « director », doit adorer ça, car je l’ai eu à toutes les sauces : Madonna, Britney, Céline. Bien évidemment, c’est « Don’t Stop The Music » qui lance cette partie de folie ! Une cage fluorescente descend au bout de la plate-forme – et Rihanna – habillée de façon très urbaine, s’en sert pour sa chorée : ça déglingue sa race ! C’est l’un des passages que j’ai préféré – avec la suite sur « Breaking Dishes », qui est le titre que je préfère de son album précédent : j’étais ravi qu’elle la chante, c’était peut-être la seule que je connaissais par cœur ! Le titre est enchaîné à un court passage de « The Glamourous Life » une reprise de Sheila E. (que je ne connais absolument pas) et se termine sur un solo de percussions de Riri herself !

kekeLMB_Rihanna_Last_Girl_on_Earth_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2010_(3)

Ça s’enchaîne assez énergiquement sur « Let Me » – ça doit être un ancien titre, je ne l’avais jamais entendu, puis sur le succès « S.O.S. (Rescue Me) » : j’aime beaucoup la mise en scène, elle porte toujours son costume blanc à lanière, mais elle est entouré par des danseurs qui portent des masques à gaz blancs et des infirmières – c’est vraiment un chouette passage ! Retour au calme avec « Take A Bow » un titre que je n’ai jamais vraiment aimé – mais c’est le moment pour Rihanna de parler un peu avec le public (ce qu’elle a très peu fait pendant tout le show) : les gens sont filmés pour les écrans géants et chantent le titre à tue-tête ! Moi, comme je ne connais pas une seule phrase de la chanson, je suis bien emmerdé ! Lol ! Ensuite, gros moment de… rien ! Je me fie à mon enregistrement audio pour vous dire qu’il y a eu plus de 5 minutes de noir sans que rien ne se passe : pas de musique, pas de vidéo : je me suis demandé si elle allait revenir un jour ! Que des cris et des hurlements – c’est la première fois de ma vie que je suis obligé de me boucher les oreilles, il y a des meufs derrière moi qui n’ont qu’un seul objectif : percer les tympans (au sens propre, j’vous le jure) de leurs voisins. D’ailleurs à ce sujet, les gens ont très peu applaudis et tapés des mains pendant le concert, j’ai trouvé ça… étrange !

Enfin bref, c’est l’horreur jusqu’à ce que l’interlude vidéo soit lancé… c’est très rock, ça pulse bien et c’est pour « Wait Your Turn ». J’aime beaucoup ce titre, je regrette qu’il n’ait pas été joué en entier, Rihanna est entourée de mannequins argentées et effectue sa chorée avec les danseurs. Grosse surprise ensuite avec le medley « Live Your Live / Run This Town », deux titres qui ne sont pas d’elles, mais auxquels elle a participé – j’aime j’aime j’aime – surtout que je ne les attendais pas ! Elle disparait pendant le passage « rappé » de Jay-Z, pour réapparaitre quelques secondes plus tard avec une nouvelle tenue une sorte de combinaison blanche lumineuse, elle ressemble à un « robot »… On entend les premiers « Hé hé ! » d’« Umbrella » à la fin du medley, tout le monde chante le titre, c’est un passage énorme – bon, c’est le final également ! Cotillons rouges lâchés sur le public (j’ai d’ailleurs oublié le mien dans la poche de mon jean – c’est parti au lavage ! Lol) et c’est la fin du show, Rihanna disparaît derrière l’écran géant à l’avant de la scène. Dernière vidéo pour nous annoncer que ce n’est que le commencement… Tadaaa, ça fait peeeur !

kekeLMB_Rihanna_Last_Girl_on_Earth_Tour_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2010_(4)

Bon, vous l’avez compris en lisant ces quelques lignes, c’était du gros show avec les qualités et les défauts habituels ! Artistiquement, j’ai bien aimé : j’ai trouvé qu’il y avait peut-être un peu trop d’effets visuels et qu’il était difficile de se concentrer pendant les titres du fait qu’il se passe toujours beaucoup de choses sur scène – enfin, il vaut mieux ça plutôt qu’il ne se passe rien ! La setlist était bonne… sauf… sauf… qu’elle n’a pas chanté le titre que je préfère du dernier album : « Photographs », alors qu’il est dans le programme et qu’elle l’avait fait sur les dates précédentes – j’ai trop la poisse de toute façon… Lol ! J’aurais changé 2-3 titres pour que ce soit réellement parfait, mais celle-ci était largement satisfaisante ! Le décor, sobre, rock, j’ai aimé, les costumes sympathiques, pas toujours de très bon goût, mais il est clair qu’elle est carrément sexy dans ce genre de fringues ! Elle chante bien, elle danse… Il n’y a pas grand-chose à dire, le principal reproche qu’on pourrait faire est ça manque d’âme évidemment, mais j’crois que la mise en scène made in « Jamie King » est la principale responsable – il laisse toujours très peu de liberté aux artistes pour des moments un peu plus improvisés… On connaît le déroulement du spectacle dès qu’il commence quoi ! Faut qu’il se renouvelle un peu, ça serait sympathique pour les prochains !

Et ce sont les « à côté » qui ont finalement fait que j’n’ai pas pu apprécier le moment dans son intégralité : l’attente interminable dans la chaleur, au milieu de personnes totalement irrespectueuses – c’est un public jeune donc forcément, niveau respect : faudra repasser ! Et même pendant le concert, de ce fait, l’ambiance était assez étrange : beaucoup de cris et de hurlements comme je l’ai dit plus haut, mais très peu d’ambiance festive où on chante et on danse. Moi je vais aux concerts pour chanter et danser, pour m’éclater quoi – pour le coup, le public était plus occupé à prendre des photos et des vidéos qu’à s’amuser sur les titres de Rihanna : étrange. En tout cas, je ne regrette pas d’avoir été la voir, c’était sympathique – pas le concert de l’année c’est certain, mais sympathique ! Je vous laisse avec quelques vidéos et puis, une galerie photo relativement complète (parce que moi aussi, j’en ai fait) ! N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog et notamment des nouvelles chroniques consacrées à Rihanna.

Setlist : Russian Roulette / Hard / Shut Up And Drive / Fire Bomb / Disturbia / Rockstar 101 / Rude Boy / Wonderwall / Hate That I Love You / Rehab / Unfaithful / Stupid In Love / Te Amo / Pon De Replay / Don’t Stop The Music / Breakin’ Dishes / The Glamorous Life / Let Me / Sos / Take A Bow / Wait Your Turn / Live Your Life / Run This Town / Umbrella

Également disponible en vidéo sur YouTube : Wait your Turn

Partager cet article

2 Commentaires

  1. Nathalie

    11 juin 2010 à 18 h 09 min

    Un p’tit coup de mou !! Lol !

    Répondre

  2. Kéké

    11 juin 2010 à 23 h 18 min

    Tu n’aimes pas la formule ? Moi, je la trouve par-faite ! :-*

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien