Pascal Obispo : MillésimeS – Olympia, Paris (2013)

kekeLMB_Pascal_Obispo_MillesimeS_Olympia_Paris_2013

11 Octobre 2013 – Pascal Obispo : MillésimeS – Olympia, Paris

Quelques heures avant le concert, je ne savais même pas que j’allais y assister ! Grâce à mon entourage professionnel, j’ai pu avoir une invitation de dernière minute – une chance que je n’ai évidemment pas laissé passer. J’étais ravi de pouvoir applaudir Pascal Obispo dans le cadre de sa tournée best of, « MillésimeS », qui synthétique 20 ans de succès en 2h30. Je vais être honnête avec vous, j’ai peu suivi sa carrière : j’ai adoré l’époque « Fan » et les reprises de Michel Polnareff. Il y a également un titre de son répertoire que j’aime beaucoup : « Personne ». Sinon comme la plupart d’entre vous, je connais et apprécie des tubes comme « Lucie »« Tomber Pour Elle »« Millésime », etc. C’était donc LA tournée à voir !

J’arrive aux alentours de 19h devant la salle pour récupérer l’invitation. C’est une place en balcon, mais je ne me sens pas d’humeur à être assis alors je prends mes affaires et je descends en fosse : je veux être au cœur du concert ! Et je ne regrette pas, parce qu’au cœur du concert je l’ai été : je ne pensais simplement pas qu’il allait battre aussi vite ! Hahaha ! On a droit à une première partie chiante comme la pluie et comme je suis plutôt fatigué, je m’impatiente ! Heureusement les lumières s’éteignent enfin…

kekeLMB_Pascal_Obispo_MillesimeS_Olympia_Paris_2013_(1)

Pascal n’est pas encore installé au piano que ça hurle déjà dans tous les sens ! Tant mieux ! Il n’y a jamais « trop » d’ambiance ! Les premières notes de « Lucie » résonnent à l’Olympia. La lumière est tamisée, il porte un bonnet et une veste noire, place à l’intimité pour ce début de soirée. Lorsque le refrain commence, j’entends toute la salle reprendre la chanson : la ferveur quasi religieuse qui plane au-dessus de nous est assez impressionnante. J’aime beaucoup sa façon de l’interpréter, un peu moins celles de mes voisines – car force est de constater que tout le monde n’a pas son talent ! LOL. S’en suit une véritable acclamation de la part du public après un cordial « Merci, bonsoir à tous ! ». Il nous explique qu’il est très heureux d’être ici pour chanter des chansons qu’il a composées pour lui, pour d’autres, pour des spectacles et pour des causes. Et également, qu’il va faire au mieux pour retracer ses 20 ans de carrière. Il enchaîne avec « Savoir Aimer » qu’il a offert il y a quelques années à Florent Pagny. Les cinq musiciens qui l’accompagnent font leur entrée sur scène pendant la chanson et donne un véritable coup de booste à cette ballade que je n’avais jamais entendue aussi dynamique ! Je peux dire exactement la même chose de « Personne », le morceau qui suit. Comme vous l’avez compris en lisant l’introduction, je suis fan absolu de ce titre et je ne m’attendais pas à la découvrir à la sauce rock. Je suis content de l’avoir filmé, car passé la surprise : je trouve que cette version réorchestrée est au moins aussi bonne que l’originale ! C’est évidemment la vidéo que j’ai choisie pour illustrer l’article ! L’ambiance est électrique !

Ça se calme un peu avec « Où Et Avec Qui Tu M’aimes » puis « Tu Trouveras », reprise d’une chanson qu’il a écrite pour Natasha St-Pier. Je suis un grand fan de ce titre : c’est une excellente idée de l’avoir intégré à ce tour de chant ! Alors je ne sais pas si c’est moi, mais je trouve le son assez dégueu dans l’ensemble. C’est bruyant et on distingue mal la richesse des orchestrations. Ce soir-là, j’étais fatigué donc peut-être un peu moins tolérant à l’euphorie générale, mais habituellement, je ne sens pas agressé comme ça. Il faudrait voir si c’était mieux sur les autres dates ou pas ! Il continue avec « Chanter » de Florent Pagny et « Zen » de Zazie. Ce que j’apprécie énormément c’est que c’est un véritable showman. Il va chercher le public constamment et c’est bien l’un des seuls artistes français masculins à mettre autant d’énergie sur scène. Je ne vous en ai pas encore parlé, mais les jeux de lumière depuis le début de la soirée sont superbes : il y a un vrai boulot de création, chaque titre à son ambiance, j’ai beaucoup aimé.

kekeLMB_Pascal_Obispo_MillesimeS_Olympia_Paris_2013_(2)

S’en suit « Tomber Pour Elle » que toute la salle reprend en chœur (même moi j’ai chanté comme porc). Juste après, il demande au public de remplacer Zazie sur le duo « Les Meilleurs Ennemis ». Bon, je n’aime pas spécialement cette chanson et la version live n’y change pas grand-chose. Quant au morceau suivant, « Comment Veux-Tu Que Je T’aime ? », je ne le connais simplement pas. Après coup, j’ai appris que c’était l’un des inédits du best of… ça ne m’a pas marqué. « Assassine » ne m’emballe pas non plus, je trouve la nouvelle version un peu trop « lourde ». En revanche, la mise en lumière est sublime : la scène est plongée dans un rouge intense qui colle parfaitement à la chanson. Il prend quelques minutes ensuite pour nous dire qu’il surfe de temps en temps sur sa page Wikipédia et qu’il a découvert grâce à ça qu’il avait commencé sa carrière en tant que prof de salsa. Le public crie « Une démo ! Une démo ! Une démo ! », mais il nous explique que ce n’est pas vrai et qu’il n’y a donc aucune chance pour qu’on le voie danser. Il continue en disant que sa date de naissance est fausse également, qu’il est né non pas le 8 janvier 1965, mais… le 8 janvier… 1980 ! Et qu’en 1980, il écoutait déjà dans son berceau, Taxi Girl et leur célèbre « Chercher Le Garçon ». Et que tous les soirs depuis le début de la tournée, il rend hommage à l’auteur de cette chanson, Daniel Darc, décédé en février dernier, en interprétant : « 1980 ». Ambiance de folie sur ce titre dont vous pourrez découvrir la vidéo sur YouTube. Quel plaisir d’entendre ce morceau en live, les jeux de lumière sont géniaux et la salle est en transe !

Le deuxième hommage de la soirée, il le réserve à Rosa Parks en interprétant « Rosa ». Moment sympa. Tout comme « Tu M’avais Dit », autre inédit du best of « MillésimeS ». D’ailleurs en parlant de « Millésime », il entame un petit speech sur les « papas » contraints et forcés de venir au concert. Il prend à partie un mec du public, JP, en s’excusant de lui avoir gâché sa soirée « foot » 😀 Il lui dédicace le titre qui suit : « Millésime » qu’il a écrit il y a une dizaine d’années pour son fils qui fête son anniversaire ce soir (il a même eu droit à sa chanson d’anniversaire par les spectateurs). Vous pourrez retrouver la vidéo à la fin de l’article. J’aime beaucoup ce morceau et c’est assez émouvant de le voir le chanter pour et devant son fils. Il enchaîne sur « D’un Ave Maria », son dernier single en date, extrait de son nouvel album à paraître, « Le Grand Amour ». C’est sympa, mais ce n’est pas ce qui me restera de la soirée !

kekeLMB_Pascal_Obispo_MillesimeS_Olympia_Paris_2013_(3)

Sans un mot, il revêt les lunettes et le manteau de fourrure à la Polnareff… Il s’installe au piano pour « Fan ». Qu’est-ce que j’ai pu écouter cette chanson quand elle est sortie ! Les spectateurs régissant immédiatement et reprennent le titre en chœur ! Il joue avec les réactions du public en insistant sur les « Qui peut diiire ? » en attendant la reprise du morceau en version… dubstep ! Non, vous ne rêvez pas ! C’est l’un des meilleurs moments du concert ! Le suivant marche également très bien, à ma grande surprise d’ailleurs : il s’agit du titre « Le Drapeau ». Avec le recul, je me rends compte que c’est l’un des passages que j’ai préféré ! En plus, j’adore son look béret-casquette-cuir à ce moment-là, ce qui ne gâche rien 😀 L’ambiance est à son comble sur l’intro de « Mourir Demain » réorchestré de façon ultra-dynamique.  En 15 secondes, il fait se lever toute la salle, alpague son nouveau pote JP et rappelle à l’ordre un mec qui filme avec son téléphone portable ! Bref, il est complètement surexcité avant de même de commencer la chanson 😀 Sur la reprise, il propose de faire un « putain de jump » à l’Olympia – j’aurais dû mal à vous expliquer l’énergie qu’il dégage. Les musiciens quittent la scène et il récupère sa guitare. Il s’arrête quelques minutes pour faire un petit speech et demande à une personne du public de chanter « Plus Que Tout Au Monde » en grattant quelques notes pour l’accompagner. Il fait ensuite « une chanson pour les amoureux » : « L’important, C’est D’aimer ». J’avais totalement oublié ce titre contrairement à ma voisine qui a réellement PÉTÉ UN CÂBLE.

Big up à celle qui reconnaitra ses cris d’hystérique : merci de m’avoir écrasé les pieds pendant 2h30 😀 Il termine le morceau sur une version un peu reggae. C’est un moment sympa ! Il remercie ensuite toute son équipe, les musiciens, les techniciens, la production. Il explique qu’il s’occupe actuellement du prochain album du Sidaction, un disque symphonique avec l’ancienne et la nouvelle génération. Il salue Line Renaud, présente dans la salle ce soir-là. Il enchaîne donc naturellement sur « Sa Raison D’être » puis sur « L’envie D’aimer » qu’il chante au milieu des spectateurs ! C’est un joli final – assez symbolique sur une tournée comme celle-là.

kekeLMB_Pascal_Obispo_MillesimeS_Olympia_Paris_2013_(4)

Alors pour conclure, je ne sais pas par quoi commencer ! Tout bouillonne dans ma tête comme à la sortie de l’Olympia ! Lol ! Le spectacle en lui-même d’abord : on peut dire qu’il est réussi, une setlist d’enfer (j’aurais bien réclamé un petit « Ce Qu’on Voit… Allée Rimbaud »), des réorchestrations rock hyper-punchy (parfois trop), des jeux de lumière variés et dynamiques. Non franchement, ça ne peut QUE plaire. Tout le monde peut s’y retrouver ! Et même si vous n’aimez pas le spectacle vous serez toujours impressionné par Pascal Obispo lui-même, qui est un véritable showman. J’ai vu beaucoup d’artistes sur scène, beaucoup d’artistes français d’ailleurs et j’ai rarement vu un tel niveau d’engagement auprès du public de la part d’un chanteur. Il a un charisme énorme, on sent qu’il y va à fond, il se donne naturellement et tout le monde est littéralement pendu à ses lèvres ! Toutes les petites digressions qu’il a faites pendant le concert le prouvent : il est vraiment au top !

Quant à l’ambiance, vous l’avez compris au fur à et à mesure de ce compte-rendu : elle était à son summum ! Un public qui connait TOUTES les chansons par cœur, des fans en majorité, qui ont rythmé la soirée d’une façon incroyable. Ce n’est pas péjoratif, mais quand je suis ressorti de l’Olympia : j’en avais une pleine tête ! Entre mes voisines qui chantaient faux, les orchestrations qui tapaient bien et l’excitation qui régnait dans la salle : j’avais l’impression d’être passé sous un rouleau compresseur. Moi qui m’attendais à écouter tranquillement « Lucie » pépère : j’ai été servi ! On était plutôt dans le : « LUCIIIE !!! LUCIIIE !!! DÉPÊCHE-TOI !!! ON VIT !!! ». Hahaha ! En tout cas bravo, je félicite la salle pour l’ambiance, c’était puissant ! Enfin voilà, très content de la soirée, un peu lessivé après ça (déjà que j’étais fatigué de la semaine) : je serai ravi de retourner le voir reposé, je serais clairement plus apte à en profiter davantage ! Je vous laisse avec les photos et les vidéos du concert ! Vous devez absolument écouter cette version de « Personne », comme je vous l’ai dit, elle m’a un peu déstabilisé au départ, mais une fois que vous y aurez pris goût, vous ne pourrez plus vous en passer ! Rejoignez-moi dès maintenant sur Facebook, Twitter et Instagram pour rester informés de l’actualité du blog !

Setlist : Lucie / Savoir Aimer / Personne / Où Et Avec Qui Tu M’aimes / Tu Trouveras / Chanter / Zen / Tomber Pour Elle / Les Meilleurs Ennemis / Comment Veux-Tu Que Je T’aime ? / Assassine / 1980 / Rosa / Tu M’avais Dit / Millésime / D’un Ave Maria / Fan / Le Drapeau / Mourir Demain / Plus Que Tout Au Monde / L’important, C’est D’aimer / Sa Raison D’être / L’envie D’aimer

Également disponible en vidéo sur YouTube : 1980MillésimePersonne

Partager cet article

7 Commentaires

  1. céline

    20 octobre 2013 à 19 h 31 min

    😆 Bravo pour cet article « comme si on y était » rédigé avec tant d’humour. Pour avoir assisté à deux concerts de la tournée Millésimes, je suis tout à fait d’accord avec tout ce qui est dit. Deux concerts, deux ambiances : dans un petit théâtre et en festival en plein air (sous un orage en plus… Combien d’artistes auraient annulé ? Pas Mr Obispo) mais toujours autant de punch et d’énergie sur scène et dans le public. Une vraie tuerie cette tournée !!!

    Répondre

  2. Kim

    21 octobre 2013 à 23 h 30 min

    MDR, l’audio, c’est vraiment ça qu’elle crie? (le titre que tu indiques) 😆

    Répondre

  3. Kéké

    22 octobre 2013 à 10 h 36 min

    Oui oui, c’est bien les paroles de la chanson !

    L’important c’est d’aimer, pour tout donner
    L’important c’est d’y croire sans s’en apercevoir
    L’important c’est toujours d’être en amour
    L’important c’est donner, et ne rien demander

    😆

    Répondre

  4. Val1973LITA

    12 novembre 2013 à 9 h 28 min

    Un super article qui reflète tellement bien l’ambiance des concerts de Pascal Obispo et toute sa générosité envers son public, qui le lui rend bien !! La tournée de l’année à n’en pas douter… Vivement le DVD et la prochaine tournée !! 😆

    Répondre

  5. azizouofir

    12 novembre 2013 à 10 h 47 min

    bravo pour ce résumé!je m’y suis revue! tout est dit! 😆

    Répondre

  6. Maga-LITA

    12 novembre 2013 à 10 h 49 min

    Merci pour ce MAGNIFIQUE article !!! j’adOOre lire de belles critiques

    Répondre

  7. Coco2804

    12 novembre 2013 à 11 h 24 min

    Merci pour ce résumé, de bonnes critiques…très vraies…
    et moi aussi « Personne  » est ma préférée et j’adore cette nouvelle orchestration!!

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien