Olivia Ruiz – Olympia, Paris (2013)

kekeLMB_Olivia_Ruiz_Olympia_Paris_2013

18 Février 2013 – Olivia Ruiz – Olympia, Paris

Après quelques semaines de repos, nous voici prêts à replonger dans l’univers de la musique et du spectacle avec le concert d’Olivia Ruiz à l’Olympia, à Paris. J’ai reçu une invitation il y a quelques jours et n’étant pas réfractaire à son répertoire, je me suis laissé tenter. J’ai embarqué avec moi Guillaume, qui sera à mes côtés quasiment toute l’année ! Alors Olivia Ruiz, je connais quelques-unes de ses chansons ‘de nom’, mais ça s’arrête là. De tête, je peux vous balancer « J’traîne Des Pieds »« La Femme Chocolat » et son dernier single en date, « My Lomo & Me ». Et c’est à peu près tout… J’y allais vraiment vierge de tout ! LOL.

On arrive à l’Olympia aux alentours de 19h30 si mes souvenirs sont bons, et on se cale dans un coin sur un côté de la salle en attendant que le concert commence. La première partie est assurée par Buck 65. J’aurais du mal à vous définir le style de musique qu’il défend : ça oscille entre le rap, la danse, bref, un méli-mélo de genre assez peu intéressant. Malgré tout, je garde en mémoire le dernier titre qu’il a interprété, « Fancy Time », essentiellement pour la chorégraphie ! Une vingtaine de minutes plus tard, les lumières de la salle s’éteignent et les musiciens font leur entrée sur scène…

kekeLMB_Olivia_Ruiz_Olympia_Paris_2013_(1)

L’introduction est surprenante : une musique à la frontière de l’électro qui se transforme en quelque chose de beaucoup plus rock : « La Voleuse De Baisers ». Olivia Ruiz fait son entrée en ombre chinoise derrière la toile de fond. Le ‘décor’ est en effet composé de plusieurs draperies mobiles : une en arrière-plan et une au-dessus de la scène qui servira d’écran vidéo de nombreuses fois  durant le concert. Elle est habillée sobrement avec une robe noire à froufrous : ça lui va plutôt bien ! Elle enchaîne ensuite sur « Les Crêpes Aux Champignons », l’un de ses plus grands succès. L’ambiance est franchement sympa. Olivia prend la parole pour nous dire qu’elle est heureuse d’être à l’Olympia pour nous présenter son nouvel album : ‘Le Calme Et La Tempête’. On entre d’ailleurs dans le vif du sujet avec « Larmes De Crocodile », un des morceaux de ce disque. L’énergie ne s’essouffle pas avec « Question De Pudeur » et « Plus J’aime Plus Je Pique ». Avant d’entamer la chanson suivante, « Belle À En Crever », Olivia nous explique qu’elle a fait beaucoup d’efforts pour ‘nous’ pour être belle. Bon, ça sent le gag récurrent à plein nez, mais j’apprécie particulièrement les artistes qui ponctuent leurs spectacles de ces petits moments ‘fun’. C’est une manière efficace de capter l’attention du public que de le faire rire. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé « Belle À En Crever », elle fait clairement partie des chansons qui m’ont marqué lors de cette soirée !

Ambiance plus hispanique pour « Ironic Rainbow » qui lui permet d’enchaîner sur le récit de son voyage à Cuba. C’est là qu’intervient l’un des musiciens, mais également danseur – qui accompagne Olivia dans une salsa endiablée. Il faut avouer que c’est surprenant dans un concert de ce type ! Je ne m’attendais pas du tout à la voir danser. Elle interprète « L.A Melancholy » avant l’un de ses plus grands succès « Elle Panique ». C’est sans doute l’un des moments que j’ai préféré ! Vous trouverez d’ailleurs la vidéo à la fin de l’article. Une orchestration punchy, une interprétation débridée et décalée avec la participation des spectateurs : c’est parfait. Je me suis beaucoup amusé ! Dire que j’ai découvert ce morceau grâce à l’horrible Sophie Tith dans ‘Nouvelle Star’ il y a quelques semaines : si vous saviez comme j’ai honte !

kekeLMB_Olivia_Ruiz_Olympia_Paris_2013_(2)

‘Inévitable’ séquence acoustique avec « Mon P’tit Chat » et « I Need A Child ». Elle invite ensuite son papa, Didier Blanc, à venir la rejoindre sur scène pour interpréter en duo « Malaguena ». Il n’y a pas un bruit dans la salle. Tout le monde est pendu à leurs lèvres. Le moment est émouvant, mais je dois vous avouer que ce n’est pas ce que je préfère comme style de musique. Elle enchaîne ensuite sur « Crazy Christmas » l’un des morceaux de son dernier album avant d’entamer « Goutez-Moi » dans une ambiance survoltée. Ambiance survoltée, mais peut-être pas autant que sur « Le Tango Du Qui » qui est pour moi le meilleur moment du spectacle. Je ne connaissais pas du tout cette chanson et je l’ai trouvé entraînante, mélodieuse, marrante et surtout terriblement bien orchestrée. Je l’ai d’ailleurs réécouté de nombreuses fois depuis le concert (studio et live) et je dois dire que je n’ai pas retrouvé le ‘plus’ apporté par cette nouvelle version. On repart en direction du soleil avec « Quijote ». Même si le titre est en espagnol, on est loin des habituelles chansons langoureuses : on est plutôt dans le rock pur et dur ! Olivia se déchaîne sur scène et l’ambiance est à son comble dans la salle. Court moment du répit ensuite avec la ‘première’ partie de « J’traîne Des Pieds » qu’elle interprète alors de diverses manières : version slow, jazzy, et rock, un peu comme la synthèse de tout ce qu’elle a présenté tout au long de son concert.

Elle quitte la scène en compagnie de ses musiciens avant le rappel… qui débute avec « Le Calme Et La Tempête » : la surprise ‘visuelle’ de la soirée ! C’est sur ce titre que le décor est le mieux exploité : les voiles sont utilisées pour imiter l’effet d’une tempête et c’est absolument magique. Tout au long du spectacle, elles ont servi à créer des ambiances visuelles : un chapiteau de cirque, un cabaret, mais là, il faut avouer que ça n’a rien à voir : c’est la bonne idée de la soirée ! Olivia enchaîne ensuite avec « My Lomo & Me » : j’aime beaucoup ce titre qui est peut-être le seul que je connais bien pour avoir vu le clip de nombreuses fois à la télé. Après la présentation des musiciens et des techniciens, toute la troupe quitte de nouveau la scène avant l’ultime rappel. Elle revient vêtue d’une nouvelle robe noire, qui fait un peu penser à celle de l’affiche d’ailleurs, pour interpréter « Volver ». Elle retire ensuite la jupette pour révéler une petite ‘nuisette’ rouge des plus sensuelles, idéale pour « La Femme Chocolat », longtemps attendue par le public, et « Calella » qui vient clôturer tout en émotion le concert.

kekeLMB_Olivia_Ruiz_Olympia_Paris_2013_(3)

En bref, j’ai passé une bonne soirée ! Tout n’était pas mon goût c’est certain, mais j’ai trouvé le spectacle cohérent, chaleureux et plutôt sophistiqué – avec ce décor de voile et les passages dansés. Concernant la setlist, deux coups de cœur : « Elle Panique » et « Le Tango Du Qui », qui sont pour moi les deux meilleurs moments du concert. J’ai pris plaisir à retrouver les chansons que je connaissais : « J’traîne Des Pieds »« La Femme Chocolat »« My Lomo & Me », mais également « Les Crêpes Aux Champignons », que j’avais déjà entendue à la radio. Quant à Olivia Ruiz : elle est à sa place sur scène, elle chante bien, elle ne se ménage pas et elle apporte une touche décalée et amusante à l’ensemble. Une belle soirée, une jolie découverte !

Je ne promets pas de retourner la voir, mais je resterai attentif à ses prochaines sorties ! Pour terminer, je vous propose d’aller faire un petit tour dans la galerie photo, où j’ai regroupé les meilleurs clichés que j’ai pris, ainsi que sur ma page YouTube où vous pourrez retrouver deux vidéos du spectacle. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog !

Setlist : La Voleuse De Baisers / Les Crêpes Aux Champignons / Larmes De Crocodile / Plus J’aime, Plus Je Pique / Ironic Rainbow / L.A Melancholy / Elle Panique / Mon P’tit Chat / I Need A Child / Malagueña / Crazy Christmas / Question De Pudeur / Goûtez-Moi / Le Tango Du Qui / Belle A En Crever / J’traîne Des Pieds / Le Calme Et La Tempête / My Lomo & Me (Je Photographie Des Gens Heureux) / Volver / La Femme Chocolat / Calella

Également disponible en vidéo sur YouTube : My Lomo & Me (Je Photographie Des Gens Heureux)Elle Panique

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien