Mika – Le Comédia, Paris (2015)

kekeLMB_Mika_Comedia_2015

9 Juin 2015 – Mika – Le Comédia, Paris

« So Music » organisait ce mardi un concert privé de Mika pour promouvoir la sortie de son 4e album, « No Place In Heaven », disponible à partir de la semaine prochaine. À cette occasion, des tonnes de concours étaient programmées sur le web pour gagner des places pour cette soirée au Comédia. J’ai joué. Je n’y ai plus pensé. Et la semaine dernière, je reçois un tweet me demandant si je n’avais pas oublié de consulter mes mails… OUPS. Je dois l’avouer, ça m’était complètement sorti de la tête ! En tout cas, je remercie encore le CM de « So Music » d’être venu me chercher jusque sur mon compte Twitter. Sans quoi, je n’aurais jamais assisté au concert.

Bref, il est 18h30 quand nous arrivons au Comédia. Je ne suis pas super content lorsque je vois qu’on nous installe au balcon, j’aurais largement préféré être en fosse. Mais… J’ai déjà de la chance d’y être alors je décide d’arrêter de râler, pour changer. La première partie, « Paradis », nous – je ne sais pas comment le dire gentiment – embarrasse pendant une bonne demi-heure avant de laisser place à Mika qui ouvre le concert sur un titre des plus inattendus…

kekeLMB_Mika_Comedia_2015_1

Quelques accords de guitare nous ramènent quelques années en arrière… Oui, oui, c’est bien « Toy Boy » que Mika choisit pour entrer en scène. Hum. Je n’ai jamais été fan des chansons de l’EP « Songs for Sorrow » et encore moins de celles de l’album qui a suivi « The Boy Who Knew Too Much » donc j’y porte assez peu d’attention sur le moment. C’est quand il enchaîne avec « Popular Song » que je commence à me poser des questions. LOL.  Entre vous et moi, ce ne sont effectivement pas les titres de son répertoire que je préfère. Le décor est une reproduction en carton-pâte des « immeubles » présents sur la pochette du disque : je ne pensais pas qu’il y aurait quelque chose. Le rendu est plutôt sympa. Je suis curieux de voir la suite et j’ai un soupçon d’espoir lorsque j’entends les premières notes de « Grace Kelly » avant de rendre mon diner en comprenant qu’il se lance dans l’exotique « Blue Eyes ». NON Mika. Pas « Blue Eyes ». Si je devais choisir le morceau que j’aime le moins, ce serait bien celui-là ! LOL. Bref, je désespère un peu de découvrir de nouvelles choses quand il se décide enfin à nous proposer un titre de « No Place In Heaven » : « Talk About You ».

Comme vous pouvez vous en douter, la chanson marche hyper bien en live. C’est la même chose pour « Big Girl (You Are Beautiful) » qui est devenu un grand classique de ses concerts par la force des choses. Pour annoncer le titre, il se lance dans une sorte de sketch, une petite prière par laquelle il termine sur une requête des plus originales : que tout le monde soit un peu plus gros. Il a sérieusement ramé pour l’amener celle-ci : je suis d’avis de supprimer cette transition foireuse sur la tournée qui arrive. L’orchestration de la chanson est toujours aussi efficace, d’autant plus que les percussions sont très marquées depuis le début du spectacle et c’est une constante pendant toute la soirée.

kekeLMB_Mika_Comedia_2015_2

Il continue avec « Underwater » qui est un morceau que j’apprécie tout particulièrement. La voix n’est pas toujours assurée, mais c’est l’un des titres les plus difficiles à chanter de son répertoire. Je lui pardonne… rien que parce qu’il l’a intégré à la setlist ♥ Classique parmi les classiques : « Relax (Take It Easy) » ensuite, qui est une parfaite transition vers la chanson de la vie, la chanson de l’amour : « Origin of Love ». MON DIEU. Que j’aime ce morceau. Je suis tellement content qu’il l’interprète. Il le débute au piano et quand le titre démarre : la salle est en feu. Je pense que je ne suis pas le seul à l’adorer. J’aurais aimé que cet album ait plus de succès, car il regorge de véritables pépites. Après un autre sketch gênant sur le principe d’une annonce Air France :

  • Monsieur Mika, vous êtes en retard pour votre vol…
  • Monsieur Mika, espèce de putain de mec, vous êtes toujours en retard pour votre vol.
  • CONNARD ! Tu fais chier tout le monde ! T’es encore retard pour ton putain de vol !

Tout s’explique quand il nous donne la raison de son retard : il faisait « Boum Boum Boum ». Ha. Eh oui, ça rame toujours autant au niveau de l’écriture… Soit. L’orchestration de la chanson est tellement bonne que je lui pardonne encore. Vous pourrez d’ailleurs découvrir tout ça en vidéo à la fin de l’article. J’ai saigné ce morceau comme un porc quand il est sorti, je suis ravi de l’entendre pour la première fois en live même si la mélodie de voix n’est absolument pas respectée. On n’est pas loin d’une belle cata.

kekeLMB_Mika_Comedia_2015_3

Il enchaîne sur « Billy Brown » avant d’accueillir Sankofa Unit, un groupe de quatre choristes avec lequel il souhaite nous interpréter un des nouveaux morceaux de son album : « J’ai Pas Envie ». Tout en se roulant sur le piano (oui… je sais), il nous explique qu’ils n’ont pas eu le temps de bien le répéter et qu’il faut donc être indulgent. C’est un mid-tempo en français qui n’a rien de particulièrement exceptionnel. En revanche, j’apprécie beaucoup plus « Good Guys », également extrait de « No Place In Heaven » et actuel single de cet album. Superbe chanson qui se bonifie encore en live. Mais la grosse surprise de la soirée c’est la nouvelle orchestration de « Elle Me Dit ». Le titre prend une teinte exotique et tropicale et ça marche hyper bien. J’espère qu’il gardera cette idée pour la tournée. Les percussions sur ce morceau sont juste extraordinaires. L’ambiance est au top quand il décide de se déchainer sur le piano. Il est à deux doigts de se vautrer lorsqu’il en descend.

La foule est en délire. Il calme un peu le jeu avec « Last Party », mais pour un temps seulement, car si le titre est une balade pure et dure sur l’album, il bénéficie ici d’une réorchestration rythmée qui donne vraiment tout son sens au texte de la chanson. Belle transition sur « Happy Ending » qu’il a totalement slayé vocalement. La voix est simplement sublime. Forte, assurée, elle ne tremble pas une seule seconde. Une vraie performance. Il continue ensuite sur un morceau que j’attends particulièrement : « We Are Golden » et ses fameux… We are not what you think we are. We are GOLDEN. We are GOLDEN. Je trouve qu’il ruine un peu la montée en puissance de la chanson, car au lieu nous entrainer dans ce gimmick, il préfère calmer le jeu et enchaîner sur « Love Today », un titre qu’il dédie à sa mère, puisque c’est le jour de son anniversaire. C’est également le morceau qui fait office de final. Le concert prend fin sous une explosion de décibels et de confettis, Mika nous remercie et quitte la scène trempé de sueur des pieds à la tête.

kekeLMB_Mika_Comedia_2015_4

Que dire en conclusion ? Que c’était une belle remise en jambe avant la sortie de l’album et la tournée ! Excellente ambiance du début à la fin, beaucoup d’énergie comme toujours. J’ai apprécié les choix qu’il a faits pour la setlist, même si j’aurais aimé entendre un peu plus de nouvelles choses et moins d’anciennes (les « Blue Eyes », « Billy Brown » et cie… franchement, on aurait très bien pu s’en passer). Ravi d’avoir pu réentendre « Origin Of Love », « Elle Me Dit » et découvrir le rendu live de quelques nouveautés « Boum Boum Boum », « Talk About You », « Good Guys » et surtout les excellentes orchestrations que son équipe nous a concoctées. Franchement, chapeau au batteur (qui est une femme, mais je ne sais pas si je peux dire une batteuse), elle assure et elle apporte vraiment une nouvelle fraicheur à des morceaux qu’on a déjà entendus mille fois. Bel effort sur le décor également : il y aurait pu ne pas en avoir pour cette représentation isolée. J’imagine qu’il servira aussi pour les festivals cet été, mais j’ai trouvé l’initiative plutôt sympa : ça correspond bien à son univers.

Quant à Mika, j’ai envie de dire « égal à lui-même », un peu foufou, parfois un peu trop. Une bête de scène, ça, c’est certain. Les transitions et les sketchs sont à retravailler pour la tournée, ça, c’est certain aussi… Parce que ça a pas mal ramé sous couvert d’humour certes, mais ramé quand même. Je serai au Zénith à la rentrée pour l’applaudir dans un cadre plus traditionnel. D’ici là nous aurons découvert son nouvel album auquel je souhaite tout le succès qu’il mérite ! Les photos et les vidéos du spectacle pour terminer. On ne change pas les bonnes habitudes ! Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram pour y découvrir de nombreuses autres chroniques de concert dont celles consacrées à MikaMika – Casino de Paris, Paris (2012) et Mika – Zénith, Toulouse (2007).

Setlist : Toy Boy / Popular Song / Grace Kelly / Blue Eyes / Talk About You / Big Girl (You Are Beautiful) / Underwater / Relax (Take It Easy) / Origin of Love / Boum Boum Boum / Billy Brown / J’ai Pas Envie / Good Guys / Elle Me Dit / Last Party / Happy Ending / We Are Golden / Love Today

Également disponible en vidéo sur YouTube : Boum Boum BoumUnderwaterGrace Kelly

Partager cet article

Les commentaires sont fermés.

Articles en lien