Michel Sardou – Halle Tony-Garnier, Lyon (2011)

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011

15 Février 2011 – Michel Sardou – Halle Tony-Garnier, Lyon

Je crois que ce concert était le premier auquel je ne voulais pas aller ! Au départ, l’intention était de faire plaisir à ma belle-mère qui adore Michel Sardou… mauvaise idée allez-vous me dire, je vous répondrais : chère surtout ! 70€ la place… évidement, ça fait mal au cul, surtout quand on n’a pas envie quoi ! Et bien finalement, à ma grande surprise, c’était génial ! Ce n’est donc pas le compte-rendu que vous vous attendiez à lire, mais quelques lignes d’ambiance autour d’un artiste que je connais peu et qui a rendu la veille de ma soutenance de BP plutôt sympathique !

C’est au premier rang de la Halle Tony Garnier que l’on s’installe, ce mardi 15 février, en attendant d’assister au concert de « celui qui ne sourit jamais ». Un public assez hétéroclite, ce qui est peu surprenant pour un chanteur populaire, et quelques consignes des vigiles à notre attention : « Vous ne devez pas vous levez pendant la représentation jusqu’à Musulmanes, ensuite vous pourrez aller au-devant. ». Musulmanes ? L’un des rares titres que je connais, ouf, je suis rassuré ! Et puis me jeter sur la scène pour Michel Sardou, mon rêve interdit ♥

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(1)

Quelques applaudissements à l’installation des musiciens et nappes de synthé pour le premier morceau : « Putain De Temps ». C’est une belle et douce entrée en matière. Michel apparaît au centre du plateau dans les lumières bleutées de Jacques Rouveyrollis… Pas mal de monde d’ailleurs pour cette tournée : dix musiciens et six choristes, il ne lésine pas ! Ma belle-mère hésite entre rire ou pleurer sur cette introduction : elle est contente d’être là et finalement, je ne regrette pas de l’avoir accompagnée ! Changement d’ambiance avec « Mlle Louisiane », un titre beaucoup plus punchy qui donne le ton au concert, car l’ensemble est relativement rythmé, ce qui m’a beaucoup surpris moi qui m’attendais à une suite de chansons mornes et lentes. On continue dans le rythme avec un morceau extrait de son dernier album : « Chacun Sa Vérité ». J’ai trouvé les spectateurs très sages sur cette première partie, comme s’ils n’osaient pas faire trop de ramdam… C’est une ambiance assez « contemplative » dès le départ : on regarde, on écoute, mais on ne participe pas. Heureusement, au fil du concert, tout ça s’est un peu amélioré, mais on est loin de la fureur que provoquent des artistes comme Sylvie Vartan ou encore Johnny Hallyday, pourtant de la même époque !

Viens le tour de « Voler », son dernier single avec Céline Dion sur le disque, il explique qu’au départ, la chanson n’était pas du tout prévue pour être un duo, mais que pendant l’enregistrement, une de ses choristes a posé sa voix sur le titre et qu’il est apparu qu’elle était faite pour être chantée à deux. Et c’est cette même choriste qui s’avance pour rejoindre Michel sur scène : Delphine Elbé. Ce n’est pas un morceau que j’aime beaucoup, mais je dois reconnaître que les envolées de voix sont impressionnantes  et que l’orchestration est puissante. « Le Cinéma d’Audiard », l’une des seules chansons de Michel que je connais par cœur, bien que réorchestré différemment : c’est un bon moment ! Enchaînement avec « Et Puis Après » sur laquelle je passe rapidement. Petit speech avant d’entamer l’un des ses premiers titres : « Le Mauvais Homme », pas mal du tout : j’apprécie que les artistes avec une telle carrière aillent piocher dans des titres un peu oubliés, ça donne parfois des choses intéressantes musicalement parlant !

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(2)

Alors que Michel gueule « Enchaînez ! » à sa troupe, ces derniers balancent l’intro de la chanson « Les Yeux D’un Animal », le seul titre qui a posé des problèmes de prompteurs : c’est le juste retour du bâton Michel, on engueule ses musiciens, on se plante ! Lol ! S’en suit « Chanteur De Jazz », l’un des ses premiers succès si je ne me trompe pas, puis « Rebelle », et enfin une version un peu gospel pour « Au Nom Du Père ». Tout ça avant mon premier kiff de la soirée : « Le Blues Black Brother » un titre de 1990 et remis au goût du jour pour la tournée : énorme ! J’adore cette ambiance à la « King Créole » propre à La Nouvelle-Orléans… ♥ Ça m’a rappelé « Trouble » d’Elvis Presley. Enchaînement direct sur « Un Accident », un morceau que je me revoie écouter dans ma chambre de gosse du 2 bis rue Monseigneur Villard, quand je devais avoir 6-7 ans ! C’est un vinyle avec une pochette blanche, sûrement un best of, je dois toujours l’avoir d’ailleurs !

« Les Yeux De Mon Père » est la chanson qui suit avant d’entamer le « set acoustique » avec les choristes sur « Espérer » : je n’ai pas particulièrement aimé ce moment… mais faut dire que je ne suis absolument pas fan des passages épurés dans les concerts. Même si les voix sont magnifiques, ça ne me touche pas… Par contre, l’entre-deux est intéressant… avec un petit coup de gueule de Michel contre la Halle-Tony Garnier, où « l’on se gèle les noix »… Il annonce qu’il préfère encore faire les concerts ailleurs si on ne peut pas chauffer « cette putain de Halle ». Sans hésiter sa plus belle intervention de la soirée ! Haha !

« On se gèle les noix dans cette PUTAIN de Halle ! »

Mais ça n’empêche pas le set acoustique de se terminer sur « Dix Ans Plus Tôt »… Ça, c’est fait !

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(3)

Je dis que le coup de gueule est mon passage préféré, mais je crois qu’en fait, il est là, avec le titre : « Soleil Ou Pas » aux accents hispanisants, tout est parfait : les voix, les jeux de lumière, même Sardou qui n’est pas très vivace (j’en reparlerai…) esquisse 2-3 pas de danse. Très bon moment : je dirais que c’est le morceau qui permet de dérider un peu le public ! Il est temps ! Retour sur un grand classique : « Je Vais T’aimer », rien à dire, très belle interprétation ! Ah, et puis ensuite, j’ai kiffé la chanson « Les Villes De Solitude », parce qu’il y a une chorégraphie des choristes, avec un petit côté funky dans leurs coups d’épaules, c’est vraiment sympa ! Je garde bien en tête ce passage !

Précisons que Michel est quand même peu loquace et que les morceaux s’enchaînent sans véritables transitions. C’est donc « Rouge » qui donne le ton aux jeux de lumière – titre sympathique : je me souviens l’avoir écoutée souvent que j’étais plus jeune ! Le pont instrumental au violon est beau ♥ « Dernière Danse » ensuite, avec la présentation des musiciens, sans grand intérêt, mais les gens commencent déjà à se presser un peu partout autour de nous pour pouvoir accéder à la scène, et ce pendant l’intégralité de « Valentine Day ». Ce qui nous fait un peu flipper – et on passe finalement le titre à récupérer nos affaires pour être prêt à bondir au moment où les vigiles lâchent les vannes !

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(4)

Tout le monde le comprend, c’est bientôt la fin… « Musulmanes » ou comment vivre un concert de Michel Sardou sous la pression : où et quand se jeter **ULTIME STRESS** ?! C’est la seule question qu’on se pose à ce moment-là ! C’est dommage, car c’est une chanson plutôt sympa ! Mais faut savoir cibler ses intérêts hein ! Et c’est parti… la course à la première place ! Évidemment, le premier rang, c’est un avantage indéniable et on se place rapidement au-devant de la scène avec les cris des 2-3 frustrées de derrière « Oula, que des grands devant, que des grands… Vous pouvez vous pousser ?! On est petites, on ne voit rien ! ». Alors, arrêtons-nous un instant sur ce point. « COMMENT TE DIRE QUE… NON ! ». Je mesure 1m90… si je dois donner ma place à tous les gens qui sont moins imposants que moi, je me retrouve au fond de la salle… c’est MATHEMATIQUE ! Et puis, je fais des concerts depuis quelques années et franchement, j’ai tout entendu à ce sujet : je suis grand, ce n’est pas d’ma faute, je n’ai rien demandé. Après, j’aurais pu être dès le départ au 30e rang et je n’aurais jamais été devant, donc mon message à ceux qui se plaignent à chaque spectacle de ma taille, c’est simple : débrouillez-vous juste mieux pour avoir de meilleurs billets à l’ouverture des ventes, ou arrivez plus tôt, et je ne serai pas devant vous !  Et si c’est demandé gentiment, je laisse toujours passer… hein ! À bon entendeur SALUT (« SALUUUT… JE SUIS VENU VOUS DIRE SALUT »)!

Sur cette petite mise au point sympathique, je vous propose de poursuivre ce compte-rendu avec la chanson que tout le monde attend : « Les Lacs Du Connemara ». Comme nous sommes arrivés derrière les enceintes, la voix de Michel est lointaine et le titre défile finalement sans que je puisse en retenir grand-chose ! Un peu déçu là-dessus, car c’est quand même un morceau mythique ! Dépité aussi que ce ne soit pas une version longue – c’est une chanson qu’il pourrait faire durer quand même ! Il doit en avoir ras-le-bol de la chanter faut dire ! Bref, « Les lacs » torchés en 4 min top chrono pour amener « Salut » dernier titre avant le rappel… sur « Être Une Femme 2010 », le mix de Laurent Wolf, que vous pourrez découvrir dans sa réorchestration live dans la vidéo ci-dessus ! Moment assez décalé quand même… faut avouer que du Sardou remixé, ça fait ne pas rêver ! C’est marrant ! « Être une feeemme **BOUM** **BOUM**  »

kekeLMB_Michel_Sardou_Halle_Tony-Garnier_Lyon_2011_(5)

Vous l’avez compris, j’avais pas mal d’a priori sur cette soirée et finalement, j’ai été agréablement surpris : un concert bien rythmé, des orchestrations puissantes, belle participation des musiciens et des choristes, rien à dire sur la voix de Sardou, parfaite ! Le seul petit truc qu’il faut relever, c’est peut-être son comportement : effectivement, il est vraiment froid avec le public, il ne parle pas, reste à distance et il n’est quand même pas très vivace… s’il a claqué des doigts deux fois en 1h50, c’est bien les uniques mouvements qu’il a faits ! Alors j’ne lui demande pas de danser « La Lambada » non plus hein ! Mais bon, un peu d’entrain n’a jamais fait de mal à personne ! Enfin voilà, globalement content d’y être allé, je ne retournerais sûrement pas le voir de sitôt mais je ne regrette pas… (NDRL 2015 : COMME J’AI MENTIII – je me suis jeté sur les places de la tournée suivante : Michel Sardou : Les Grands Moments – Bercy, Paris (2012) !!!) On termine, comme d’habitude sur les médias, les photos dans la galerie et les vidéos  que vous pourrez retrouver sur YouTube, pour illustrer l’article, vous aurez droit à « Être Une Femme 2010 ». Pour terminer, je vous propose de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram afin d’y découvrir de nombreuses autres chroniques de concert !

Setlist : Putain De Temps / Mam’selle Louisiane / Chacun Sa Vérité / Voler / Le Cinéma d’Audiard / Et Puis Après / Le Mauvais Homme / Les Yeux D’un Animal / Chanteur De Jazz / Rebelle / Au Nom Du Père / Le Blues Black Brothers / Un Accident / Les Yeux De Mon Père / Espérer / Dix Ans Plus Tôt / Soleil Ou Pas / Je Vais T’aimer / Les Villes De Solitude / Rouge / La Dernière Danse / Valentine Day / Musulmanes / Les Lacs Du Connémara / Salut / Être Une Femme 2010

Également disponible en vidéo sur YouTube : Être Une Femme 2010Les Lacs du Connemara

Partager cet article

5 Commentaires

  1. mhv

    2 mars 2011 à 19 h 07 min

    Très sympa ton compte rendu, moi j’y étais le lendemain ni contrainte ni forcée, j’ai adoré. Merci aussi pour tes photos remarquables de netteté.

    Répondre

  2. Kéké

    2 mars 2011 à 20 h 43 min

    Merci ! 😆 J’avoue sans honte que j’écoute « Soleil ou pas » en boucle depuis le concert !

    Répondre

  3. Paula

    20 mars 2011 à 0 h 21 min

    Très bien ton commentaire, je suis fan et je suis parfaitement d’accord. J’ai été à l’Olympia ou je n’ai pas vu grand chose à l’arrière. Je suis retourné le 17 mars a Bruxelles, et le spectacle était grandiose. Seulement, il me semblait que soit la musique était trop forte par erreur, ou voulue pour cacher quelques ennuis de voix de Sardou. Mes félicitations pour tes photos nettes, et l’extrait du putain de Halle !

    Tu as pu enregistrer tout le concert ? Si oui, est ce qu’il est possible de m’en faire parvenir une copie ? Paula (La Haye, NL)

    Répondre

  4. Kéké

    20 mars 2011 à 11 h 57 min

    Oui, j’ai tout je crois – de la même qualité que l’extrait par contre ^^ Mais ça peut s’envisager bien sûr ! Il faudra un peu de temps, que je retouche 2-3 choses (c’est un fichier unique que je dois découper), mais fais-moi parvenir ton adresse email et dès qu’il est prêt je te l’envoie !

    Si d’autres sont intéressés d’ailleurs, n’hésitez-pas !

    Répondre

  5. Kéké

    18 décembre 2012 à 17 h 12 min

    Putain, j’y suis retourné 😀

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien