Madonna : MDNA Tour – Olympia, Paris (2012)

kekeLMB_Madonna_MDNA_Tour_Stade_de_France_Paris_2012

26 Juillet 2012 – Madonna : MDNA Tour – Olympia, Paris

Évènement exceptionnel dans la vie d’un « fan » tel que moi : Madonna en concert à l’Olympia, salle de 2700 places, entre deux shows pharaoniques en stade devant des dizaines de milliers de spectateurs. Immanquable me direz-vous ! Eh bien, ça, ce n’est pas la conclusion la plus évidente ! Haha ! Car comme vous le savez sans doute déjà : ce « concert » a donné lieu à une polémique dans les médias et les communautés de fans… Les raisons : le prix exagérément élevé des billets (de 89,50 à 276 euros) pour un spectacle aussi « fugace » ; avec également plein d’autres petits détails qui peuvent rapidement entacher l’appréciation que l’on peut avoir d’un artiste ou d’un concert. Mais avant de parler des choses qui fâchent, revenons en détail sur ce jeudi 26 juillet 2012 – qui restera pour la plupart d’entre nous, un souvenir mémorable !

N’étant pas en vacances, je m’en suis remis à mes amis du Nobody Knows pour l’attente ! Je n’ai pu les rejoindre qu’après ma journée de boulot dans une ambiance plutôt détendue grâce à l’organisation quasi parfaite des fans et de la salle. En effet : pour la première fois, une des spectatrices a numéroté les gens dans la file pour éviter les problèmes à l’ouverture des portes. Une initiative qui a été reprise par l’Olympia qui nous a donc fait entrer en fonction de notre ordre d’arrivée. Même si elle fût de courte durée, je dois avouer que c’est l’attente la plus agréable que j’ai passée depuis bien longtemps ! Nous sommes entrés aux alentours de 20h pour découvrir une scène parfaitement agencée avec les musiciens sur les côtés, une avancée et un écran arborant un immense « MDNA à l’Olympia ». Le show était retransmis en direct sur YouTube et il y avait donc un certain nombre de caméras dans la salle. Il est clair que c’est une chance de pouvoir assister au concert d’une artiste comme Madonna dans un lieu pareil… dommage que ce se soit terminé de cette façon.

kekeLMB_Madonna_MDNA_Tour_Olympia_Paris_2012_(1)

Il est 22h45 lorsque Madonna décide qu’il est temps d’entrer en scène. Soit plus d’une demi-heure de retard sur l’horaire prévu pour le début du streaming sur Internet : je dois vous dire qu’il commence à faire chaud dans l’Olympia. L’excitation est à son comble lorsque l’écran se brouille pour diffuser les images de plus grands clips de Madonna. À ce moment-là, je pense immédiatement à la vidéo qui précède « Turn Up the Radio » sur le « MDNA Tour » et dans ma tête, je m’indigne : « Elle ne va quand même pas entrer sur cette MERDE ?! » Eh bien si ! Héhé ! Je ne dirais pas que ça commence mal, mais c’est vraiment l’un des titres que j’aime le moins de tout son répertoire. Je vous rassure : ma déception s’envole vite lorsque je vois qu’elle arbore un énorme sourire et que le public est survolté dès les premiers riffs de guitare. Le planché de l’Olympia se transforme en véritable trampoline (une fois n’est pas coutume) et je me laisse prendre au jeu : c’est quand même bon d’assister à un concert de Madonna à l’Olympia quoi !

L’enchaînement est le même que sur le « MDNA Tour » : le trio basque, Kalakan, arrive sur scène pour accompagner Madonna sur la nouvelle version de la chanson « Open Your Heart ». C’est toujours aussi sympathique, peut-être même plus encore, car cette fois-ci, on est aux premières loges pour apprécier la chorégraphie. Quelle ambiance ! Je suis un peu déçu que le premier « tableau » ait intégralement sauté, mais je me dis que le show nous réserve sans doute des surprises. Lorsque le morceau se termine, Madonna commence un speech d’une dizaine de minutes sur le plaisir qu’elle éprouve d’être là. Elle exprime son amour pour la France : un pays qu’elle décrit comme artistement riche, mais un pays qui est aussi ouvert d’esprit à l’égard des autres cultures. Elle profite d’ailleurs de ces quelques minutes pour parler de la polémique concernant Marine Le Pen. Elle explique que son intention n’était pas de blesser qui que ce soit, mais bien de promouvoir la tolérance à travers son « art ». Je pense qu’elle a eu raison de prendre la parole pour clarifier la situation à ce sujet : c’était important qu’elle le fasse pour montrer que ce n’était pas qu’une simple provocation. Malgré tout : le speech s’éternise un peu et même si la démarche est sincère, je préfère l’entendre chanter !  Le concert se poursuit donc sur « Masterpiece ». L’une des plus jolies ballades de son répertoire, comme j’ai déjà pu le dire lors de mon compte-rendu du Stade de France.

kekeLMB_Madonna_MDNA_Tour_Olympia_Paris_2012_(2)

Interlude vidéo sur « Justify My Love » avec l’arrivée des clowns ‘diaboliques’ – pour le moment, le show suit le déroulement du « MDNA Tour », ce qui n’est pas pour me déplaire. C’est donc « Vogue » qui ouvre le bal. Ravi d’entendre le titre une fois encore et d’être aussi proche du « défilé » qui l’accompagne. Le morceau précède le mashup « Candy Shop / Erotica » dont je suis fan absolu depuis le concert au Stade de France. Tout m’emballe dans ce tableau : la réorchestration, les costumes, la mise en scène. Mais j’ai un peu peur de ce qui vient ensuite… normalement, il s’agit de « Human Nature » et du piano-voix sur « Like A Virgin ». Coup de bol, on n’a que « Human Nature », lol. La scénographie n’est pas différente de celle de la tournée : des jeux de miroirs et un strip-tease en bonne et due forme. Vraiment cette chanson, je n’en peux plus : qu’elle arrête de la faire bordel ! La fin est nouvelle, car au lieu d’exposer ses attributs féminins et de lâcher ses cheveux. Madonna enlève son ensemble Gaultier et va enfiler un trench-coat Burberry pour la première surprise de la soirée… L’orage gronde et une bande diffuse quelques mots tirés de la chanson « Die Another Day ».

Je pense qu’à ce moment-là du show : tous les spectateurs sentent qu’il se passe un truc. De nombreuses rumeurs avaient alimenté la toile avant le concert pour annoncer ce nouveau morceau, car il s’agit en fait d’un mashup « Beautiful Killer / Die Another Day ». J’ai d’ailleurs adoré le début quand les fans commencent à gueuler les premières phrases de « Die Another Day » : « I’m gonna wake up, yes and no » : on était tous à côté de la plaque ! Héhé ! Excellent moment de bout en bout : la réorchestration démonte, bonne ambiance dans le public et beaucoup d’énergie sur scène. J’ai eu la chanson dans la tête toute la semaine ! Deuxième surprise ensuite avec une reprise de « Je T’Aime Moi Non Plus » de Serge Gainsbourg. C’est vraiment étrange de l’entendre chanter en français sans une tonne d’effets vocaux, simplement comme ça. Je plutôt bien aimé sa version et la mise en scène associée. C’est l’un de ses danseurs qui l’accompagne : elle le ligote sensuellement tout au long du titre pour lui tirer froidement une balle dans la bouche lorsque le morceau s’achève. L’écran s’ouvre, Madonna quitte la scène sans un mot et un « Je T’aime » apparaît sur l’écran. On est tous absolument surexcités à ce moment-là du show : on attend la suite ! Sauf que rien ne vient et qu’à la place : les lumières se rallument. Tout le monde comprend peu à peu que le spectacle est terminé…

kekeLMB_Madonna_MDNA_Tour_Olympia_Paris_2012_(3)

L’étonnement laisse rapidement place à la révolte et une grande majorité des spectateurs commencent à huer. Les techniciens qui démontent la scène n’en reviennent pas. On voit des bouteilles d’eau jetées sur l’avancée, les gens crient « Remboursés ! » ou un peu plus vulgairement « Salope ! ». Je n’avais jamais assisté à ça. Je crois qu’à ce moment-là, on est tous clairement frustrés d’avoir eu « si peu ». Le spectacle a duré 55 minutes (dont 10 minutes de blabla, précisons-le) et les gens ont payé entre 90 et 280 euros leur place. Clairement, on s’attendait tous à voir un « vrai » concert et non pas un showcase comme le format qui nous a été proposé. La polémique ne désenfle pas sur le net et dans les médias depuis cette soirée et j’avoue que je suis totalement d’accord avec cette réaction. Il faut vraiment pointer du doigt les pratiques abusives de ses sociétés qui vendent tout à n’importe quel prix, car les « fans » achèteront « de toute façon ».  C’est dommage que ça se termine comme ça, car un « rien » aurait pu rendre cette soirée fabuleuse. Je n’ose imaginer ce que ceux qui ont payé 280€ pour 8 chansons ont pensé de tout ça. Bref, il fallait en parler : je suis curieux de voir les réactions que cet incident va provoquer. Pour le moment, ce n’est pas terrible : on sent bien qu’ils masquent le vrai problème, c’est-à-dire avoir vendu un showcase pour le prix d’un concert, sans en avoir informé les spectateurs.

Maintenant concernant le show en lui-même ! Car il faut bien en parler aussi hein ! Eh bien, pas grand-chose à dire de mal sur la prestation : c’était parfait ! Je l’ai trouvé radieuse, il y avait une ambiance de folie dans la salle et sur scène, et ils ont merveilleusement bien réussi à adapter la scénographie pour l’Olympia – rien ne les empêchait d’en faire plus d’ailleurs ! C’était exceptionnel et je pense que j’en garderais le souvenir à jamais. Mais je vais vous avouer quelque chose : moi ce qui m’a le plus frustré dans cette histoire, c’est quand même la setlist. « Turn Up the Radio », « Human Nature », mais qu’est-ce que ses titres foutent là ?! Et puis, on ne peut pas comparer « Masterpiece » et « Open your Heart » (même si la réorchestration est originale), à d’autres tableaux dans le concert d’origine. Si j’avais dû choisir 8 titres, je n’aurais certainement pas sélectionné ceux-là. C’était une expérience assez particulière il faut le dire. Je ne suis pas « déçu » de tout ça, « frustré » peut-être oui, mais pas déçu. J’ai passé une excellente journée avec mes camarades du Nobody Knows – je suis certain que s’ils n’avaient pas été là : je serais ressorti dépité de la salle après l’attente, 90€ dans le cul et 45 minutes de live… Et puis la performance de Madonna était quand même géniale <3.

Je vous laisse avec les photos et les vidéos du concert. Niveau vidéo, ce n’est pas terrible cette fois, mais j’ai sauvé 2-3 photos dont je suis plutôt content, n’hésitez donc pas à aller faire un petit tour dans la galerie. Les vidéos comme d’habitude sur ma chaîne YouTube. Vous pouvez également de lire ma chronique du concert au Stade de France : Madonna : MDNA Tour – Stade de France, Paris (2012) et les plus anciennes : Madonna : Confessions Tour – Bercy, Paris (2006) et Madonna : Sticky & Sweet Tour – Stade Charles-Ehrmann, Nice (2008) ! Je vous propose aussi de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir mes nombreuses autres chroniques de concert !

Setlist : Turn Up The Radio / Open Your Heart / Masterpiece / Vogue / Candy Shop / Human Nature / Beautiful Killer / Je T’aime… Moi Non Plus

Également disponible en vidéo sur YouTube : VogueBeautiful Killer

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien