Kyo – Zénith, Paris (2015)

kekeLMB_Kyo_Zenith_Paris_2015

27 Janvier 2015 – Kyo : Le Graal Tour – Zénith, Paris

Bon, bon, bon. Je suis bien parti pour me faire des ennemis dès le mois de janvier ???? Pour ceux qui n’ont pas suivi : j’étais donc invité au concert de Kyo au Zénith de Paris hier soir. Je ne suis pas spécialement fan du groupe, mais comme la plupart des gens de ma génération : j’ai eu l’occasion d’écouter leurs titres quand j’étais au lycée et j’en ai gardé un bon souvenir. J’étais curieux de les découvrir sur scène pour la première fois et pour tout vous dire : j’ai trouvé l’ensemble… convenable. Je vais essayer de vous expliquer les raisons pour lesquelles je m’attendais à mieux ????

kekeLMB_Kyo_Zenith_Paris_2015_(1)

Je vais essayer d’aller assez vite pour ce compte-rendu qui ne me passionne pas des masses. On arrive au Zénith une fois la première partie terminée. Sur scène, il y a 5 panneaux lumineux triangulaires pour les projections vidéo. La vidéo d’introduction démarre et on peut observer une suite d’images retraçant année après année la carrière du groupe. Évidemment ils n’ont pas grand-chose à montrer pour les dernières années, mais c’est un détail. Benoît Poher, le chanteur « leader » du groupe fait son apparition au milieu d’un halo lumineux sur l’inédit « 3 Lettres », un morceau spécialement créé pour la 2e partie du « Graal Tour ». Les autres membres du groupe Florian Dubos, Nicolas Chassagne et Fabien Dubos, sont encore plongés dans le noir. Ils apparaissent sur « Respire » un titre hyper-rock extrait de leur album « 300 Lésions ». Les jeux de lumière sont plutôt sympas et pour le moment, l’ambiance est assez bonne. Le concert continue avec « Contact » que vous pourrez retrouver en vidéo à la fin de l’article. Je ne m’en suis pas aperçu sur le moment, mais en regardant la vidéo une fois à la maison, j’ai remarqué qu’on entendait vachement les voix additionnelles qui viennent compenser le manque de puissance (et de justesse) du chanteur.

Suivent « Je Saigne Encore », « Enfant Du Solstice » et « Sarah » : les ambiances visuelles sont travaillées et heureusement, parce qu’en dehors de ça, il ne se passe pas grand-chose sur scène. On échange les rôles et Florian vient remplacer Benoît au chant sur « Comment Te Dire ». Ce dernier revient pour « Je Cours » et « XY ». Disons qu’à ce moment-là du concert, si les chansons sont toujours sympas, j’ai quand même l’impression de revivre le même morceau en boucle depuis le début du concert. C’est le même problème que sur disque : une fois que vous en avez entendu 2-3, bah… vous avez l’impression de réentendre la même indéfiniment. Alors ce n’est pas mauvais, loin de là. C’est juste… ennuyeux. Heureusement « Le Graal » vient casser le rythme : la chanson est plus festive que les précédentes et les spectateurs semblent bien y réagir. J’ai particulièrement aimé les projections vidéo qui montrent la peau d’un serpent. Elles reprennent le visuel du single : j’apprécie la cohérence.

kekeLMB_Kyo_Zenith_Paris_2015_(3)

Une de mes chansons favorites de leur répertoire ensuite : « Qui Je Suis », qui fait retomber l’ambiance et me ramène à mon état de léthargie. Dommage. Benoit enchaine sur une sorte de medley qui mêle « Chaque Seconde »  à « Sad Day ». C’est « Poupées Russes » ensuite, un extrait du dernier album bourré de clin d’œil à leur carrière. Ils ne pouvaient pas ne pas la faire ! Florian revient pour un des moments que j’ai le plus aimé de la soirée : « La Route ». La chanson fait déjà office d’OVNI sur l’album : c’est un peu la même chose en live et ça fait du bien, ça vient là aussi casser l’homogénéité du spectacle. Il reste sur scène pour « Révolutions ». Benoît fait son retour sur LE PLUS GROS TUBE de Kyo : « Le Chemin ». Pour tout vous avouer, je n’ai jamais vraiment aimé cette chanson, mais enfin, je me fonds volontiers à l’euphorie de la salle. Vous pouvez retrouver la vidéo à la fin de ce compte-rendu.

Premier rappel ensuite composé de « Récidiviste », « L’équilibre », « Nuits Blanches » et « Dernière Danse ». Franchement, j’ai bien aimé cette partie du spectacle parce que ces titres font partie de ceux que je préfère alors même si sur scène il ne se passe pas grand-chose, je prends du plaisir à les entendre en live. Mention spéciale pour « Nuits Blanches » que j’ai eu en tête les jours suivants le concert !

« De l’écho ! Oh oh, oh oh ! Au sommeil de l’eau ! Oh oh, oh oh ! »

Le groupe nous gratifie d’un deuxième rappel avec « White Trash », dont je n’ai aucun intérêt, et l’excellent « Tout Envoyer En L’air » pour terminer ! Il n’y avait pas de meilleur titre pour clôturer le concert ! Excellente ambiance du début à la fin du morceau qui reste l’un de mes meilleurs souvenirs du concert. On a même droit à une pluie de confettis sur la fin !

kekeLMB_Kyo_Zenith_Paris_2015_(4)

Allez, on va conclure ! Les points positifs d’abord ! J’ai trouvé la setlist particulièrement intéressante : un joli mélange des titres les plus connus (« Le Chemin », « Dernière Danse », « Tout Envoyer En L’air », « Contact ») avec ceux du nouvel album, « L’équilibre », que j’ai d’ailleurs redécouvert avec plaisir. Le problème – et on ne va pas se le cacher – c’est que leur discographie est un peu trop homogène. Une fois qu’on a entendu 2-3 morceaux, on les a tous entendus. Et c’est l’impression que le concert m’a donnée. Passé les 3 premiers titres, j’ai eu l’impression de revoir constamment la même chose : le jeu de scène des musiciens étant particulièrement limité et la mise en scène malheureusement sous-exploitée, il ne restait pas grand-chose à se mettre sous la dent pendant 2h. L’ambiance était, en revanche, relativement chaleureuse et bon enfant, et Dieu sait que c’est rare quand je donne un bon point au public ! Lol !

En résumé, pour moi, le show manquait de surprises et de folie. UN GROS « PEUT MIEUX FAIRE ». On se quitte avec les photos et les vidéos du spectacle. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog !

Setlist : 3 Lettres / Respire / Contact / Je Saigne Encore / Enfant Du Solstice / Sarah / Comment Te Dire / Je Cours / XY / Le Graal / Qui Je Suis / Chaque Seconde / Sad Day / La Route / Poupées Russes / Révolutions / Le Chemin / Récidiviste / L’équilibre / Nuits Blanches / Dernière Danse / White Trash / Tout Envoyer En L’air

Également disponible en vidéo sur YouTube : Le CheminContact

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien