Johnny Hallyday : Tour 66 – Stade des Alpes, Grenoble (2009)

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009

1er Juillet 2009 – Johnny Hallyday : Tour 66 – Stade des Alpes, Grenoble

Attention aujourd’hui on ne parle pas de n’importe quel concert, mais bel et bien de la tournée d’adieu de Johnny Hallyday, l’une des plus grandes idoles françaises quoi qu’on en dise ! Grenoble, 1er juillet, une chaleur écrasante vient étouffer les 20 000 personnes présentes au Stade des Alpes – ma mamie et moi y compris ! Je vous passe les détails du voyage Autun-Grenoble qui s’est avéré psychologiquement bien plus long que prévu et également le récit de la première partie…

Christophe Maé, que je ne supporte pas, et je peux vous dire qu’après l’avoir vu sur scène, c’est encore pire ! Lol ! Avant l’entrée en scène, la première chose qui frappe c’est évidemment l’énorme décor : une scène de 65m de longueur surmontée par un énorme aigle de métal. Elle est composée d’un énorme écran géant de 80m² en fond de scène, de huit écrans amovibles et de quatre statues : des femmes-robots à tête de rapace – ces dernières ne servent pas à grand-chose d’ailleurs ! On est au premier rang des gradins, on va pouvoir bien profiter du spectacle malgré deux pisseuses (oui oui, même pour Johnny) qui ont déjà donné tout ce qu’elles avaient dans les tripes pour l’affreux Christophe Maé. Premier coup de batterie ! C’est parti !

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(1)

Le batteur est situé sous l’aigle en métal et la plate-forme sur laquelle il se trouve descend sur un instrumental rock’n’roll, évidement ! Tout au long du spectacle, j’ai trouvé les illustrations vidéo plutôt chouettes, peu cohérentes avec les chansons interprétées, mais au moins ça faisait de l’effet ! Là, il y a des éclairs, on sent que ça va péter… et ça pète !

Premiers effets pyrotechniques de la soirée, ça crépite de tous les côtés, les gens hurlent… et là, c’est le drame – lol – Johnny apparaît en habit de lumière au centre de la scène ! Il est exactement comme on le voit à la télé ! Premier titre : « Ma Gueule ». C’est d’ailleurs la chanson que je me tape dans la tête depuis hier ! J’en suis ra-vi ! Lol ! Et il enchaîne : « Je Veux Te Graver Dans Ma Vie »« Joue Pas De Rock’n’roll Pour Moi »« Dégage » ; des chansons que je ne connais pas, mais qui m’ont bien plu… bizarrement ! J’vous le dis, le tout rend plutôt bien !

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(2)

Rien à signaler pour les titres suivants également : « Diégo »« Ça Peut Changer Le Monde » son dernier single, « Excuse-Moi Partenaire » peut-être la chanson qui m’a le plus ennuyé de tout le spectacle, et la célèbre chanson « Marie » reprise en chœur par le public. Un public assez stéréotypé il faut l’avouer…

Je suis contre ce principe de classer les artistes en fonction de leur public, mais quand je vois des gros tas habillés en t-shirts Jojo Forever avec des pintes de bière et un jambon beurre à la main en train de chanter « Que Je T’aime » (le titre suivant donc), je me dis qu’il y a quand même un souci ! Malgré tout, cette chanson m’a semblé être un moment fort des concerts de Johnny en général, il y a une grande communion avec le public, ça fait plaisir à voir. Bon, moi, je mimais les paroles, histoire de ne pas me faire tabasser par le père de la pisseuse à ma droite… ! OUCH !

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(3)

Et la communion continue avec « Gabrielle », un titre dont j’ai appris la chorée officielle en direct. Souvenez-vous de ce titre : « Dix ans de chaine sans voir le jour, c’était ma peine forçat de l’amour… j’ai refusé, mourir d’amour enchainé ! ». Là, il faut croiser les poignets, les lever et faire semblant d’être prisonnier en hurlant à pleins poumons : « Mourir d’amour enchainé !!! ». C’était génial ! Ensuite, un petit duo avec Amy quiii ? Amy Keys évidemment ! Sur « Unchained Melody » ou « Les Enchaînés » si vous préférez la version Johnniesque ! Lol ! Première pause pour Johnny avec l’interlude des musiciens avec « Born To Be Wild » interprété par les choristes, c’est une bonne idée de ne pas avoir laissé de blanc dans le spectacle.

Le show reprend sur un de ses derniers tubes : « Allumer Le Feu », pyrotechnie au rendez-vous évidement : ça déchirait sa race ! Bien que ce soit ne soit pas l’un de ses meilleurs titres, en live, ça claque ce genre de prestation ! Aaah là, ça commence à m’intéresser : « Requiem Pour Un Fou », comme j’aime ce titre, c’est peut-être le seul que je connaissais par cœur ! À ce moment du spectacle, les écrans sont totalement cohérents : ils montrent un commando venu arrêter le fou, et à la fin du titre, les personnages virtuels braquent leur rayon rouge sur Johnny, qui est bien sûr braqué par de vrais rayons lumineux ! Franchement, bien trouvé !

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(4)

Et là, ça bouge sur scène, Johnny monte sur une plate-forme pour chanter « Le Pénitencier », plate-forme qui l’emmène au milieu de la fosse pour la séquence unplugged, les musiciens le rejoignent sur la scène centrale et c’est parti pour un moment de folie : « La Fille De L’été Dernier », une des chansons que j’ai le plus aimées de tout le spectacle, les reprises de « Blues Suede Shoes » et  « That’s All Right Mama » de MON Elvis (!), pour finir sur « La Terre Promise » et « I Got A Woman ». Pour retourner sur la scène principale, Johnny emprunte la deuxième plate-forme, celle de notre côté (héhé !), il chante « Quelque Chose De Tennessee » et passe à 2 mètres de nous !

On était finalement les premiers dans son champ de vision, on s’est jeté contre les barrières et ma mamie lui a fait coucou, il a souri ! Alors elle était toute contente ! Même si ce n’était pas pour elle, on aime toujours le croire. Moi, j’étais trop occupé à le flasher de toutes parts, j’ai pris pas mal de photos à ce moment-là, vous verrez, mais comme on avait les spots dans la gueule, on ne voit pas trop notre Jojo !

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(5)

Retour sur la scène principale et c’est parti pour un medley rhythm’n’blues, entendez par là, les reprises françaises des années 60, et putain c’est bon : « Les Coups » un titre que j’adore depuis que j’ai 4 ans – mon père me la faisait écouter en boucle quand j’étais petit, « Noir C’est Noir », un classique – le public était déchainé, « Je Suis Seul », « Aussi Dur Que Du Bois » (« Knock On Wood », si ça vous parle mieux), pour terminer sur « Jusqu’à Minuit » : la chanson d’Optic 2000… Lol ! Joli coup de pub ! Le medley fini, c’est « Derrière L’amour » qui prend la suite, un titre dont je n’ai aucun souvenir aujourd’hui…

« Le Bon Temps Du Rock’n’roll » évidement, un classique de Sylvie également ! « Toute La Musique Que J’aime » et bien sûr, le gros moment : « L’envie » : c’est la chanson qui m’avait fait acheter le CD live Stade De France 98 – CD que je n’ai jamais écouté au passage… jusqu’à aujourd’hui ! Lol ! Comme quoi, rien n’est jamais perdu ! Première fin du concert avant les rappels… « Ça Ne Finira Jamais » extrait de son nouvel album, et la reprise de Gilbert Bécaud « Et Maintenant » pour terminer cette longue rétrospective… De jolis moments qui sont finalement noyés dans le flot rock’n’roll incessant.

kekeLMB_Johnny_Hallyday_Tour_66_Stade_des_Alpes_Grenoble_2009_(6)

Je dois avouer que c’est sûrement le concert le plus long qui m’ai été donné de voir, environ 2h45 de wooock’n’roooll, c’est énooorme ! J’avais peur de ne pas supporter, mais finalement… c’est plutôt bien foutu ! Je suis très heureux d’avoir pu voir la dernière tournée de Johnny, c’est un monument de la chanson française quand même ! Son show est sûrement l’un des meilleurs du moment avec celui de Mylène Farmer : s’il y a deux productions à retenir de ce cru 2009, c’est bien ces deux-là ! Cf. Mylène Farmer : Tour 2009 – Dôme, Marseille (2009). Je ne me suis pas ennuyé, Johnny est vraiment formidable sur scène – bien qu’un peu fatigué par moment – c’est une véritable bête de scène, à 66 ans, c’est impressionnant ! Une pléiade de tubes, une mise en scène lumineuse, non vraiment… il m’a convaincu ! Je vais tenter de me prendre un billet pour sa tournée des salles (si ça tente quelqu’un au passage…) – histoire de le voir dans un autre contexte : il y avait beaucoup de choses à voir, je suis sûr d’en avoir laissé passer, je n’aime pas ça ! Lol ! Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir de nombreuses autres chroniques de concert, notamment toutes celles consacrées à Johnny car j’y suis retourné, eh ouaiiis : Johnny Hallyday !

Setlist : Ma Gueule / Je Veux Te Graver Dans Ma Vie / Joue Pas De Rock’n’roll Pour Moi / Dégage / Diego Libre Dans Sa Tête / Ça Peut Changer Le Monde / Excuse-Moi Partenaire / Que Je T’aime / Gabrielle / Unchained Melody (Les Enchaînés) / Born To Be Wild / Allumer Le Feu / Requiem Pour Un Fou / Le Pénitencier / La Fille De L’été Dernier / Blue Suede Shoes / That’s All Right / La Terre Promise / I’ve Got A Woman / Quelque Chose De Tennessee / Les Coups / Noir C’est Noir / Je Suis Seul / Aussi Dur Que Du Bois / Jusqu’à Minuit / Derrière L’amour / Le Bon Temps Du Rock And Roll / La Musique Que J’aime / L’envie / Ça Ne Finira Jamais / Et Maintenant

Extrait DVD : « Joue Pas De Rock’n’roll Pour Moi »

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien