James Blunt : W9 Home Festival – Île de la Cité / Île Saint Louis, Paris (2013)

kekeLMB_James_Blunt_W9_Home_Festival_Paris_2013

28 Septembre 2013 – James Blunt : W9 Home Festival –  Île de la Cité/Île Saint Louis, Paris

J’avais prévu de faire un seul et même article pour les deux évènements musicaux de samedi, mais comme ils sont tout de même bien différents, je préfère scinder les chroniques en deux parties distinctes. Ce sera relativement court quoiqu’il arrive – simplement histoire de vous raconter le contexte et publier les 2-3 photos que j’ai prises. Premier concert de la journée grâce au « W9 Home Festival » : James Blunt.

Je retrouve Guillaume quelques minutes avant le showcase devant la porte d’un immeuble parisien sur l’île de la Cité, le cœur de Paris. Le concept du festival est de proposer à des artistes de venir chanter dans des lofts parisiens, pour un public restreint, mais bon, je me doutais bien que ça ne serait pas un appartement de la taille du mien, lol. Je pense qu’ils n’auraient pas pu faire rentrer quoique ce soit chez moi ! Haha !

kekeLMB_James_Blunt_W9_Home_Festival_Paris_2013

Première surprise : le public. Entre bobo et nouvelle bourgeoisie : je me demande franchement ce que je fous là (ou ce qu’ils foutent là, LOL). Looks faussement négligés, mais toujours proprets, lunettes de soleil vintage, liftings et botox à la pelle et vas-y qu’on rit à gorge déployée coupe de champagne à la main, qu’on noue sur ses épaules son petit pull en cachemire blanc. J’exagère un peu évidemment, mais c’est la première fois où ça me saute réellement aux yeux.

On n’attend pas très longtemps avant que James Blunt arrive et entame son set sur « Bonfire Heart » (le titre que je vous ai présenté un peu plus tôt dans la journée). Il alterne anciens et nouveaux morceaux : « Blue on Blue »« You’re Beautiful »« Heart to Heart »« 1973 » en terminant sur « Stay the Night ». Franchement, je suis conquis. Je m’attendais à un truc larmoyant et chiant comme la pluie : c’était tout l’inverse. J’ai été transporté dans son univers folk, dynamique, bref, à mille lieues de ce que j’imaginais. Le mec est plutôt souriant, détendu et communicatif : je suis ressorti ravi de ce showcase. Nous ne sommes malheureusement pas restés pour Ayo, mais pour me faire pardonner : je vous propose quelques photos de James Blunt à la fin de l’article et un extrait vidéo officiel : le majestueux « You’re Beautiful ». Retrouvez la seconde partie de la journée (Stromae mesdames et messieurs) avec le compte-rendu des « Trabendo Intersessions » en cliquant sur ce lien : Stromae : Trabendo Intersession – Le Trabendo, Paris (2013) ! En attendant, n’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog !

Setlist : Bonfire Heart / Blue on Blue / You’re Beautiful / Heart to Heart / 1973 / Stay the Night

Extrait « You’re Beautiful » (Live)

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien