Hélène – Olympia, Paris (2012)

kekeLMB_Helene_Olympia_Paris_2012

7 Janvier 2012 – Hélène – Olympia, Paris

Premier compte-rendu de l’année avec un concert inattendu, celui d’Hélène Rollès à l’Olympia, le 7 janvier dernier. Inattendu, car quelques jours plus tôt, je ne savais pas encore que j’allais y assister ! J’ai eu l’opportunité d’obtenir des invitations grâce au formidable site « Absolument Dorothée » (que je vous conseille de découvrir) – je n’ai donc pas hésité une seconde à embarquer mes amis avec moi pour applaudir sur scène la fameuse Hélène d’« Hélène et les garçons ». Alors avant de commencer, je dois vous avouer quelque chose… Je l’avais déjà fait comprendre lors de mon compte-rendu du Bercy 2010 de Dorothée (cf. Dorothée – Bercy, Paris (2010)) : je n’ai jamais été un grand fan de son personnage. À l’époque – et je pense que je ne suis pas le seul – j’ai mal vécu son succès chez AB : pour moi, elle prenait la place de Dorothée ! A posteriori, c’était un peu idiot puisqu’aujourd’hui on voit bien que Dorothée a beaucoup plus « marqué » les esprits qu’Hélène, mais quand on est enfant et qu’on voit son idole s’effacer derrière tant de niaiserie, on se dit « merde »Enfin bref, je ne suis pas là pour vous parler des « blessures » de mon enfance, haha, mais bel et bien de celle que je détestais il y a encore… 20 ans. Putain. 20 ans.

Arrivé à l’Olympia à 19h30, il y a un petit amas de personnes devant la salle. L’entrée dans le hall est rapide… jusqu’à ce que l’on découvre une seconde file d’attente : celles des invitations ! Eh oui, nous n’étions pas les seuls invités de la soirée et c’est finalement là que l’attente a été la plus longue. On nous a donc installés au balcon, des places plutôt bonnes pour des invitations d’ailleurs, qui nous ont grandement porté chance puisque l’hôtesse qui nous avait accueillis quelques minutes plus tôt est revenue nous proposer des fauteuils en loge : un sacré coup de bol qui nous as permis d’apprécier le concert « aux premières loges » justement ! J’étais ravi ! Jacky, du Club Dorothée, fait son entrée en scène pour présenter la première partie : « Les jeunes talents d’IDF1 », la chaîne du producteur d’Hélène et Dorothée, Jean-Luc Azoulay. Un ramassis de bêtises du début à la fin, un Jacky qui surjoue « encore et toujours » et qui finit par être lassant, et des « artistes » moyens qui manquent fortement de présence scénique. Bref, je ne m’étendrais pas sur le sujet – ce qui vient ensuite a quand même plus de gueule !

kekeLMB_Helene_Olympia_Paris_2012_(1)

Les lumières s’éteignent, une introduction musicale se fait entendre et le rideau s’ouvre : les spectateurs ovationnent Hélène, qui est assise sur un tabouret au centre de la scène et qui commence l’interprétation de « Sur Mon Etoile », l’un de ses derniers titres. Elle est jolie, elle chante bien et elle semble heureuse de retrouver le public. C’est irréel de la revoir comme ça, on dirait qu’ils l’ont congelé durant toutes ces années et qu’ils la ressortent l’air de rien : mêmes mimiques, même douceur, même coupe de cheveux ! Héhé ! En tout cas, la première chanson donne le ton et on enchaîne après un rapide « Merci, bonsoir ! » sur l’un de ses plus grands succès, si ce n’est « LE » plus grand : « Je M’appelle Hélène ». Le morceau que toute la génération Club Do » connaît par cœur. On avait parié que l’ouverture du rideau se ferait sur ce titre : à peu de choses près, c’était le cas ! Le public est conquis et entonne la chanson du début à la fin ! Elle est en tout cas très attentive aux regards et aux gestes des gens – on lui a fait plusieurs signes tout au long du spectacle auxquels elle a toujours répondu : on a pas mal bataillé pour savoir à qui elle souriait, faisait « coucou » ou envoyait des bisous durant le concert ! Haha !

Les enchaînements entre les titres sont écrits et sont assez merdiques dans l’ensemble : parfois, on préférerait qu’elle ne dise rien plutôt que cette suite de phrases un peu gnian-gnian – je me demande d’ailleurs si ce n’est pas Jacky qui les aurait rédigés ?! Héhé ! Le premier enchaînement merdique est donc pour « Je Suis Venue A Paris » ! Hélène interprète ensuite le générique de sa série phare « Hélène et les garçons » : « Pour L’amour D’un Garçon », enchainé à celui de la dernière date : « Les Mystères De L’amour », un morceau sympathique reprenant les gimmicks musicaux bien connus des productions AB ! On ne compte plus les chansons inspirées du générique des « Vacances de l’amour » ! Elle fait chanter le titre au public qui s’en donne à cœur joie. Elle est en tout cas très belle « pour son âge » : je sais que c’est mal de dire ça, mais franchement, c’est assez ahurissant de voir comme elle n’a pas changé ! C’est ensuite au tour de « Toujours Par Amour » et là, j’ai pensé : « Tiens, ça, ça vient sûrement des sessions AB à Nashville ». Bah je ne me suis pas trompé ! Après vérification, une partie du disque a été enregistré là-bas. Même si les chansons ne sont pas toutes exceptionnelles, cette escapade américaine aura permis renouveler les répertoires de Dorothée et Hélène le temps d’un album en offrant des chansons un peu plus rock/country que les soupes habituelles !

kekeLMB_Helene_Olympia_Paris_2012_(2)

C’est le morceau « Dans Les Yeux D’une Fille » qui vient ensuite ponctuer le concert – une chanson que je ne connais pas, mais que j’apprends sur le « tas », car Hélène la fait reprendre aux filles puis aux garçons, il a donc fallu s’y coller ! Héhé ! S’en suit « Méfie-Toi Des Garçons », que j’adore ! C’est un titre assez fun et je suis content qu’elle l’ait intégré à son tour de chant ! Ça met l’ambiance quoi ! Ambiance qui retombe vite lorsqu’elle prend sa guitare pour interpréter ses nouvelles chansons : « Tous Les Je T’aime » et « La Lune ». Retrouvailles avec l’esprit AB sur les morceaux « Trop De Souvenirs » et « Le Miracle De L’amour », générique de la série du même nom et que j’ai eue en tête à la sortie de l’Olympia ! Hélène chante ensuite « Le Temps De Nos 16 Ans » et « Parce Que C’est Toi », simples copier-coller des chansons qui viennent de passer. Haha ! Disons que ce moment du concert manque un peu de variété – de manière générale, le répertoire d’Hélène manque un peu de variété, mais là, l’enchaînement fait que c’est flagrant ! Les musiciens ont d’ailleurs l’air de se faire chier à mort… Jouer 23 fois la même chanson pendant 2h, on peut les comprendre ! Lol ! Non, non, j’exagère, vous le savez, mais on ne peut pas nier les ressemblances !

Nouveaux titres ensuite : « Les Rois D’aujourd’hui » et « Robin Des Bois », que j’ai beaucoup aimé ! Je suis curieux d’entendre la version de l’album. Il faut d’ailleurs préciser qu’elle a écrit et composé certains morceaux, il faut saluer la démarche ! La chanson qui suit est extraite de son dernier disque AB « À Force De Solitude » et dédiée à sa nièce, qui est apriori présente dans la salle : « Marie ». Rien d’exceptionnel, mais le moment reste sympathique. Une bombe est ensuite lâchée : l’irremplaçable « Peut-Etre Qu’en Septembre » que j’attends depuis le début du concert ! S’il y a une mélodie qu’il faut retenir du répertoire d’Hélène, c’est bien celle-ci ! J’ai chanté à plein poumon ! Vous pourrez d’ailleurs retrouver la vidéo sur ma chaîne YouTube. Elle enchaîne ensuite quelques titres dont je ne garde pas grand-chose : « Amour Secret »« C’était A Toi Que Je Pensais » et « Imagine ».

kekeLMB_Helene_Olympia_Paris_2012_(3)

C’est l’heure du final avec une reprise de la chanson « Je M’appelle Hélène » pour le plus grand plaisir du public ! Il y a beaucoup d’émotion dans la salle. Elle remercie son équipe, le public, touche quelques mains dans la foule : ce qui provoque d’ailleurs un torrent de larmes chez certains, c’est vraiment touchant ! Après son départ, les spectateurs la réclament encore : elle revient sur scène pour une reprise de « Dans Les Yeux D’une Fille ». Elle n’hésite pas ensuite à récupérer l’intégralité des fleurs, des mots et des cadeaux que les gens lui ont apportés : c’est peut-être le plus long rappel que j’ai vu jusque-là. Ça a duré plus de 20 minutes !

Au final, je suis très content d’avoir pu aller l’applaudir sur scène, j’ai été agréablement surpris par sa prestation. Elle a tenu le public pendant près de deux heures en enchaînant ses plus grands succès avec certaines de ses nouvelles chansons. Elle était souriante, douce, bref, une performance sans fausse note ! Je regrette le manque de variété de son répertoire qui fait se ressembler beaucoup de morceaux, mais l’ensemble est fort sympathique et franchement : ça se laisse écouter ! Excellente ambiance sur les titres AB qui nous rappellent notre enfance : « Je M’appelle Hélène », « Dans Les Yeux D’une Fille », « Peut-Etre Qu’en Septembre » et « Méfie-Toi Des Garçons » par exemple – un peu moins sur les nouveaux, même s’il y a de belles chansons comme « Robin Des Bois ». J’en garderais en tout cas un bon souvenir !

On termine comme d’habitude avec les photos et les vidéos, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ! Je vous propose également de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir de nombreuses autres chroniques de concert !

Setlist : Sur Mon Étoile / Je M’appelle Hélène / Je Suis Venue A Paris / Pour L’amour D’un Garçon / Les Mystères De L’amour / Toujours Par Amour / Dans Les Yeux D’une Fille / Méfie-Toi Des Garçons / Tous Les Je T’aime / La Lune / Trop De Souvenirs / Le Miracle De L’amour / Le Temps De Nos Seize Ans / Parce Que C’est Toi / Les Rois D’aujourd’hui / Robin Des Bois / Marie / Peut-Etre Qu’en Septembre

Également disponible en vidéo : Peut-Être Qu’En SeptembreJe M’Appelle Hélène

Partager cet article

3 Commentaires

  1. Matthieu

    9 janvier 2012 à 18 h 03 min

    Ces photos sont magnifiques, bravo !

    Répondre

  2. Kéké

    11 janvier 2012 à 18 h 21 min

    Merci pour ce gentil commentaire ^^.

    Répondre

  3. Maou

    17 novembre 2013 à 15 h 23 min

    Merci, j’y étais et ca me rappelle des bons souvenirs …
    J’adore tes récits , photos et vidéos!

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien