Enrique Iglesias : Euphoria World Tour – Zénith, Paris (2011)

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011

2 Avril 2011 – Enrique Iglesias : Euphoria World Tour – Zénith, Paris

Si j’étais feignant, je vous dirigerais vers le compte-rendu que j’ai écrit il y a deux ans au sujet du « Greatest Hits Tour » – puisqu’à peu de choses près, je m’apprête à vous raconter la même chose… (Spoilers : Enrique Iglesias : Greatest Hits Tour – Zénith, Paris (2009)). Mais ce n’est pas mon genre et je vous propose donc de découvrir la version actualisée de celui-ci, celle du concert qui s’est déroulé au Zénith de Paris le 2 avril, à l’occasion du passage d’Enrique Iglesias en France pour son « Euphoria Tour ». Aller, j’commence par la déception du jour : l’annulation « à la dernière minute » de la présence de la magnifique Shy’m en première partie, soi-disant malade, remplacée au pied levé par un DJ et un animateur « Made-in-NRJ », dont je ne parlerais pas plus longtemps : vous connaissez mon amour pour tout ça, je ne voudrais pas être désagréable au bout de 2 lignes ! Haha !

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011_(1)

Placé en gradin, contrairement à 2009, j’attends patiemment au milieu de l’excitation ambiante que le concert débute, et ça tarde un peu… Il faut dire la vérité ! Mais ! Une nappe de synthé résonne, c’est le noir-salle, et on peut lire au travers le voile qui recouvre la scène : « Party », « Tonight », « I’m Fuckin’ You », « Fiesta », « Forever », belle entrée en matière sur une intro musicale puissante… Le rideau tombe, les filles hurlent… et Enrique apparaît au milieu du plateau pour le premier titre du concert : « Tonight (I’m Lovin’ You) ». J’aime beaucoup ce morceau, il m’a permis d’apprécier un peu plus cet « Euphoria » déplaisant. Enrique ne change pas : t-shirt gris, jean, casquette vissée sur la tête et toujours beaucoup d’énergie à revendre ! Le live est excellent : d’ailleurs, la majorité des chansons sont retravaillées pour la tournée, j’adore ça. Standing-ovation avant le premier « Can I get a little dirty ?! » qui vient introduire la version ‘houlala’ du titre, sobrement intitulée : « Tonight (I’m Fuckin’ You) ».

Sans transition, c’est « Heartbeat » qui prend le relai, duo virtuel avec Nicole Scherzinger, présente sur les 5 écrans géants qui composent le décor de ce nouveau spectacle. Il y a en tout cas beaucoup d’ambiance dans la salle, et ça ne retombe pas sur l’introduction arabisante de « Rhythm Divine », sur lequel Enrique enflamme le Zénith en traversant l’avancée de scène de manière aguicheuse pour se rapprocher des gradins et du public ! Final un peu plus gipsy qui permet d’enchaîner sur l’incontournable « Bailamos ».  Des spectateurs devant moi se lèvent pour danser et chanter (normal quoi !) et se prennent des coups par les bonnes femmes installées à côté de moi « Assis ! Assis ! On ne voit rien ! ». Haha, venir à un concert d’Enrique Iglesias et rester posé, ouais… J’pense que tout le monde est d’accord pour dire que ça ne le fait pas ! Ils cèdent et se rassoient – mais pour quelques titres seulement, heureusement !

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011_(2)

C’est le moment « acoustique » ! Petit interlude musical un peu blues… Je ne reconnais pas le morceau à ses premières notes, mais il s’avère que c’est une belle surprise : « Ring my Bells », extrait de l’album « Insomniac », qui est réorchestré dans une teinte beaucoup plus douce, ce qui n’est pas pour me déplaire ! J’adore ce titre en tout cas ! C’est le moment où Enrique invite deux fans sur scène pour partager un petit verre et quelques chansons comme en 2009 : une fille et un garçon cette année ! Ce dernier fait d’ailleurs un véritable show pour le Zénith au grand étonnement d’Enrique, l’adolescente préfère verser quelques larmes après avoir englouti la majeure partie de la bouteille de rhum au goulot ! Ce sont des moments qui donnent le sourire !

Des extraits d’« I Like it » et de « Purple Rain », reprise de Prince, sont choisis par les deux spectateurs comme « requests ». Je suis vraiment déçu par ces choix-là, dans le sens où « I Like it », on était sûr de l’avoir après, et « Purple Rain », il l’avait déjà fait en 2009… J’aurais aimé « Don’t Turn Off the Lights » ou un titre espagnol, comme « Donde Estan Corazon » que j’adore ! Mais vous le savez peut-être mieux que moi : on ne peut pas tout avoir ! Le set acoustique se termine sur « Stand by Me », reprise de Ben E. King, une belle chanson que le public n’hésite pas à reprendre !

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011_(3)

Courte transition à la guitare pour annoncer « Not in Love » interprété avec sa choriste, qui vient ensuite renforcer tous les refrains de mon titre préféré : « Be with You » ! ♥ C’est d’ailleurs l’un des morceaux que j’ai choisi pour illustrer l’article ! Je regrette qu’il laisse de si grandes parties au public ou à la chanteuse qui l’accompagne car même s’il met beaucoup d’ambiance et attire la foule à lui, ça serait sympathique s’il allait plus loin que les couplets ! C’est ensuite sur « Tired Of Being Sorry (Laisse Le Destin L’emporter) » que la belle Nâdiya fait son entrée en scène, excitée comme jamais, a-t-elle chanté ? A-t-elle hurlé ? Je ne pourrais pas vous le dire, c’est juste inaudible des gradins ! ! Un moment plein d’entrain et de bonne humeur en tout cas, je n’ai même pas eu envie de la huer ! Haha !

Interlude ping-pong, qui annonce l’évident « Do You Know ? (The Ping Pong Song) » ! Moi j’aime bien cette chanson ! Mais encore une fois, les refrains sont en majorité interprétés par la choriste… rhalala ! Faut se reprendre Enrique ! C’est sur une pluie de confettis que s’achève le titre, illustré pendant toute la prestation par les mêmes vidéos qu’en 2009… idem pour « Takin’ Back My Love », dont j’avais déjà surkiffé l’intro sur la tournée précédente ! Du recyclage sympathique, mais est-ce suffisant ? Héhé, on verra en conclusion ! En tout cas, énormément d’ambiance sur ce hit totalement festif ! J’aurais tout donné pour être en fosse à ce moment-là ! Transition instrumentale plutôt calme qui laisse le temps à Enrique de se glisser incognito dans les gradins au milieu des spectateurs, qui s’aperçoivent rapidement de la supercherie ! Cette mise en scène est dédiée à « Hero », où une jeune fille est désignée comme victime sensuelle d’Enrique ! Elle reçoit son bisou et au passage : quelques insultes de mes voisines ! Cette proximité est vraiment appréciable en tout cas…

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011_(4)

Introduction assez psychédélique ensuite pour « Escape » sur laquelle on a droit à un lâcher de ballons géants dans la salle ! Ceux qui me connaissent bien savent à quel point je déteste la baudruche, et c’est avec beaucoup d’angoisse que j’ai vécu ces moments. Heureusement, aucun d’entre eux ne vient me frôler ! LOL ! Transition instrumentale sur fond de « I Gotta Feeling » des Black Eyed Peas entre « Escape » et « I Like it » qui est finalement l’un des seuls rescapés du dernier album ! Je ne sais pas si c’est la pression qui explose ou simplement le titre qui fait cet effet-là au public, mais tout le monde est déchainé ! À la fin du morceau, les musiciens quittent la scène et Enrique reste seul au milieu du plateau en attendant la reprise de « Tonight (I’m Fuckin’ You) ». Et ensuite… c’est bien fini ! Pas de surprises : ses concerts sont courts, je suis au courant ! Et puis, il a tenu 1h40, ce qui n’est pas si mal comparé à d’autres dates ou simplement à 2009 !

kekeLMB_Enrique_Iglesias_Euphoria_World_Tour_Zenith_Paris_2011_(5)

Alors que penser de tout ça ? Moi, je suis ressorti ravi de la salle : j’ai adoré la setlist, sa présence sur scène est impressionnante, il chante bien, il a la pêche, il n’y a pas grand-chose à redire ! En 2009, j’avais fait deux réflexions : la durée, bien trop courte, là, OK… 1H40, c’est raisonnable, même si le blabla et les transitions musicales prennent bien 20 minutes sur la totalité du spectacle, et la deuxième chose, c’était le port de la casquette ! Qui, encore une fois, est restée vissée sur sa tête tout au long de sa prestation ! Bon, peut-être qu’un jour, j’aurais la chance de tomber sur une date où il ne la porte pas ! En fait, ma principale déception, elle est arrivée quand je suis rentré chez moi et que je me suis aperçu que le concert était, à 3 chansons près, identique en tous points à celui de 2009… À la base, la tournée exploite un nouvel album, « Euphoria », dont il n’interprète que les singles ! C’est regrettable je trouve. Même moi qui ne suis pas tellement emballé le disque, j’aurais aimé l’entendre en live, tout simplement parce que ça donne une autre interprétation aux titres et qu’on peut se mettre à apprécier tel ou tel morceau hors de son cadre habituel. Et puis, il est clair que ce copier-coller de la setlist, des vidéos, des mises en scène de 2009 en 2011, faut reconnaître que c’est facile et… dommage pour ceux qui déjà ont eu l’occasion de le voir ! Au final, ça ne m’a pas empêché de passer un bon moment, je ne sais pas si je retournerais l’applaudir, à voir en fonction du prochain album ! Si ce n’est pas encore fait, vous pouvez aller jeter un œil sur la première chronique que j’ai rédigée : Enrique Iglesias : Greatest Hits Tour – Zénith, Paris (2009).

Je vous propose de découvrir maintenant les quelques médias que j’ai ramenés du concert. Les photos tout d’abord, à retrouver dans la galerie et les vidéos juste en-dessous ! N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog !

Setlist : Tonight (I’m Lovin’ You) / Heartbeat / Rhythm Divine / Bailamos / Ring My Bells / I Like It / Purple Rain / Stand By Me / Not In Love / Be With You / Tired Of Being Sorry (Laisse Le Destin L’emporter) / Do You Know? (The Ping Pong Song) / Takin’ Back My Love / Hero / Escape / I Like It / Tonight (I’m Fuckin’ You)

Également disponible en vidéo sur YouTube : Laisse Le Destin l’EmporterRythm DivineBe With You

Partager cet article

Un commentaire

  1. Thecocochanel2104

    6 avril 2011 à 20 h 39 min

    Waouh merci merci pour tes commentaires, c’est un peu comme si j’y étais et superbes photos bravo !

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien