Dorothée – Bercy, Paris (2010)

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010

18 Décembre 2010 – Dorothée – Bercy, Paris

Il m’est toujours difficile de démarrer l’écriture d’un compte-rendu, celui-ci n’échappe pas à la règle et en plus de vouloir partager avec vous ce concert, comme je le fais habituellement, je voudrais tenter de contrer un peu tout ce qu’on peut lire, entendre et voir à propos de ce retour de Dorothée à Bercy – parce que la soirée fait l’objet de critiques assassines essentiellement basées sur le taux de remplissage de la salle, qui n’était effectivement pas à son maximum, mais bien loin d’être aussi catastrophique que ce que l’on essaie de nous le faire croire. Dorothée à Bercy, c’est avant tout histoire de rendre hommage à sa carrière dans cette salle : elle détient quand même le record du nombre de représentations, à la hauteur de 57 concerts aujourd’hui. La salle n’a pas été choisie pour sa capacité, mais pour la symbolique qui l’accompagne – et puis, personnellement, en tant que spectateur, ce n’est pas la jauge qui m’intéresse, mais de savoir si j’me suis amusé ou pas et pour tout vous dire : oui, je me suis beaucoup amusé !

Avant tout chose, je voudrais préciser que je me suis servi des jolies photos de Rod pour ce compte-rendu. Des clichés que vous pouvez retrouver sur le site Le HibOO, en cliquant sur le lien. Merci pour le partage ! Je fais également de nombreuses références au compte-rendu de l’Olympia que vous pouvez lire ici : Dorothée – Olympia, Paris (2010). C’est donc au milieu de plusieurs milliers de personnes que j’ai pris place dans cette salle mythique qu’est Bercy en attendant le début du concert, retransmis en direct sur IDF1 – une captation qui ne rend pas du tout justice au show au passage – mais je vais arrêter de crier au loup et commencer mon compte-rendu ! Le spectacle se décompose en deux parties : la première est un « Super Club Dorothée » avec tous les artistes AB que l’on aime (ou pas), et la seconde, le concert de Dorothée à proprement parler. Je reviendrais là-dessus, car moi, la foire AB, je m’en serai bien passé – mais j’avoue que certaines prestations m’ont ravi !

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010_(1)

Noir salle, et lancement des génériques les plus célèbres du Club Dorothée avant la prise de parole de Jacky en direct des gradins (juste derrière moi !) et l’arrivée de Dorothée sur « Ça Donne Envie De Chanter ». L’ovation est extraordinaire – Dorothée est belle comme tout ! Bien plus qu’à l’Olympia – bien que ça n’engage que moi ! Beaucoup d’ambiance sur ce premier titre qui est suivi par « Allo, Allo, Monsieur L’ordinateur ». Dorothée se dit heureuse d’être de retour « à la maison » avant d’entamer le « medley Rock » que l’on avait entendu en avril dernier : « Dorothée Rock, Toutes Les Guitares Du Rock’n’roll, Toute Ma Vie J’ai Chanté Du Rock’n’roll, Détective Privé ». Les festivités commencent réellement avec l’arrivée des Musclés sur scène, avec qui elle interprète, et c’est une surprise, « Salut Les Musclés ! », un titre qu’elle n’avait pas chanté depuis 1988 ! Elle leur laisse ensuite la place pour qu’ils puissent chanter sans vergogne leurs chansons paillardes sur un medley : « La Fête Au Village, La Merguez Party, Le Père Noël Des Musclés, La Musclada ». Alors deux choses : la première, c’est absolument génial de chanter « La Merguez Party » à Bercy en 2010 et la seconde, comment nos parents ont-ils pu accepter qu’on écoute des chansons pareilles quand on était petits ?! Alcool, sexe, drogue, mixés au fameux lalalaïtou d’Éric, ça passe comme une lettre à la poste bizarrement ! Jacky profite d’ailleurs de « La Musclada » pour se travestir et venir secouer son popotin en bas résille sur la chanson des Musclés ! De toute beauté !

Bernard Minet reste sur scène et demande à Dorothée s’ils peuvent chanter leur duo ensemble… et là, j’ai eu beau réfléchir, je n’ai pas compris de quelle chanson il parlait avant qu’il le dise : « Tourterelle », extraite de mon album préféré « Chagrin d’Amour » ! Une vraie surprise, je n’aurais jamais imaginé l’entendre sur scène ! Bon, après – je n’ai pas trouvé ça exceptionnel, mais la démarche était sympathique. S’en suit un medley des plus grands tubes de Bernard Minet : « Bioman, Juliette Je T’aime, Les Chevaliers Du Zodiaque » qui provoque une véritable euphorie dans Bercy – même sans les connaître, on les connaît quand même ces chansons ! Dorothée revient sur scène et les musiciens lui font comprendre qu’il manque un « héros », le « plus grand », le « plus fort »… Hum… Impossible de le retrouver avant qu’elle n’annonce Arianne et son « Dragon Ball Z ». Je me suis un peu moqué de son déhanché « putassier » tout au long de la chanson, mais j’ai trouvé que c’était la plus sincère dans sa présence à Bercy (avec Corbier) et elle avait l’air très émue de retrouver toutes ses émotions lointaines !

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010_(2)

Dorothée enchaîne ensuite sur l’une de ses nouvelles chansons « On a Toujours Besoin » puis laisse la place à Jean Paul Césari pour « Nicky Larson » comme à l’Olympia. L’incontournable « Le Collège Des Cœurs Brisés », qu’on aimerait bien contourner quand même. Puis là… c’est le drame ! Arrivée de Christophe Rippert pour « Un Amour De Vacances » et un titre inédit « By your Side » qui viennent plomber l’ambiance à Bercy… c’est d’une nullité ! Je me suis posé la question de savoir : « Et si le concert, ce n’était que ça ? », seulement des artistes AB entre deux chansons de Dorothée… j’aurais été tellement déçu ! J’ai profité du passage de Christophe Rippert et de celui de Sébastien Roch (Cricri d’Amour) pour envoyer quelques textos, poster quelques commentaires sur Facebook et donner mon avis en direct sur les forums avant l’arrivée de « la » vedette AB par excellence : Hélène !

Première note du duo Dorothée/Hélène Rollès, « Salut, Ça Va ? », et c’est parti pour un orgasme collectif à Bercy ! Ne me pointez pas du doigt, je ne l’ai jamais supporté cette pauvre Hélène ! Et ce duo n’arrange rien : c’est sans doute la pire chanson qu’il m’ait été donné d’entendre de toute ma vie ! Monsieur Azoulay, plus jamais ça hein ? Bref, après nous avoir servi du « Salut, ça va ? Oui ! Et toi, ça va ?  Oui, et vous ? Ça va ? Ah, bah, ça m’fait bien plaisir ! », Hélène, grandement apprécié du public, interprète ses plus grands hits sur la scène de Bercy (sans s’évanouir… elle a fait des progrès depuis les années 90) : « Je M’appelle Hélène », puis un medley regroupant ses autres tubes « Pour L’amour D’un Garçon, Dans Ses Grands Yeux Verts, Le Miracle De L’amour, Peut Être En Septembre », ainsi qu’un titre inédit « Sur Mon Étoile ». J’ai honte de l’avouer, mais de 1, je connais ses chansons par cœur, et 2, elle chante quand même bien cette garce ! Tout le monde revient ensuite sur scène : Dorothée, Jacky, les Musclés, Arianne et cie… Dorothée invite ses deux anciennes choristes, Martine et Francine, à venir les rejoindre pour interpréter le fameux générique « C’est Toujours Les Vacances Au Club Dorothée ». Ce qui marque la fin de cette « un peu longue » première partie… Pour moi qui n’étais pas très chaud pour ce principe de foire AB, j’ai été servi ! 1 h 30 pour tout ça… non, ou alors ils auraient dû séparer Dorothée du reste, parce que finalement, ça étale son concert et on ne profite pas assez d’elle dans la seconde partie !

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010_(3)

Seconde partie qui débute quelques dizaines de minutes plus tard avec une ouverture inédite sur les instrumentaux des plus grands tubes de Do : le public est déchaîné ! Faut avouer qu’on a tous morflé un peu lors de cette première partie, on a hâte de retrouver celle pour qui on a payé : Dorothée ! Et c’est d’ailleurs sur cette chanson éponyme : « Dorothée » qu’elle fait son entrée. Elle est vraiment rayonnante ! Je la trouve, personnellement, beaucoup plus en forme qu’à l’Olympia et ça se sent directement sur « Tremblement De Terre », l’un des meilleurs moments du concert ! Le titre marque aussi l’arrivée des danseurs sur scène – ça rend bien ! Je trouve les orchestrations bien plus puissantes qu’en avril dernier, et ça, ça fait plaisir aussi ! Là-dessus, rien à dire ! « Docteur » arrive ensuite, et c’est peut-être le titre qui a reçu le meilleur accueil de tout le concert ! J’ai adoré, j’aurais aimé que ça ne se termine jamais !

Dorothée appelle ensuite ses choristes au centre de la scène pour interpréter « Pour Faire Une Chanson » – je dois vous dire que je suis ravi que tous ces titres soient chantés en intégralité contrairement à l’Olympia – où « Docteur », « Allo, Allo, Monsieur L’ordinateur » ou encore « Pour Faire Une Chanson » étaient limités à un medley. D’ailleurs, en parlant de medley, c’est le moment ! « Rox & Rouky, Candy, Les Schtroumpfs » compose le seul medley de cette seconde partie et c’est bien suffisant ! Dorothée prend la parole pour nous dire qu’habituellement, lorsqu’on lui demande quelle est sa chanson préférée, quel est son dessin animé préféré, elle ne répond pas, mais qu’elle a envie de partager sa réponse avec nous ce soir en chantant « Les Petits Ewoks », et c’est une agréable surprise, je ne m’attendais pas du tout à entendre cette chanson ! Revoilà notre Jacky national qui déboule comme à l’Olympia en plein milieu de rien en pensant que le spectacle est fini… Dorothée lui chante sa chanson « Qu’il Est Bête » et termine en lui versant le fameux seau d’eau sur la tête. Ça n’aurait pas été fait de la même manière en avril, je n’aurais rien dit, mais là, la redite est assez énorme on peut critiquer ! Autant la chanson est parfaite, autant la mise en scène, on aurait pu s’en passer !

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010_(4)

Après « Qu’il Est Bête », Dorothée entame « Maman » ! Ce n’est pas une chanson pour laquelle j’ai un quelconque attrait donc je passe rapidement sur la suite : « La Valise 2010 » qui a duré une plombe, près de 7 minutes… mais qui nous a permis à nous, public du gradin droit d’assister au strip-tease quasi complet d’un des spectateurs du gradin gauche… qui avait l’air d’apprécier se fouetter le trou sur « Et mes chaussettes rouges et jaunes à petits pois  ». Chacun ses affaires ! La fin du titre marque l’arrivée sur scène de Corbier, qui a l’air d’être vraiment proche de Dorothée et qui vient chanter : « Le Nez De Dorothée » d’une part, et une chanson inédite « Capitaine » qui retrace un peu toute l’aventure « Club Dorothée ». C’est sympa, bien qu’un peu long… Heureusement que Dorothée revient pour « Hou ! La Menteuse »« Nicolas Et Marjolaine » et l’un des meilleurs titres de sa carrière : « Les Neiges De L’Himalaya ». Incroyable moment, bien au-dessus de la version de l’Olympia, au moins un morceau qui « envoi » bien ! Elle en profite pour remercier le public et présenter ceux qui l’accompagnent.

Elle quitte la scène avant le premier rappel… Et c’est « Coup De Tonnerre » qui marque le début de la fin ! Finalement, je me suis habitué à ce nouveau titre, et je trouve qu’il s’intègre plutôt bien dans la carrière de Do’ ! L’ambiance est à son comble dans Bercy en tout cas. Tous les invités de la première partie reviennent sur scène pour interpréter : « Tant Qu’on a Des Amis », belle surprise – ce n’est pas que j’aime spécialement cette chanson, mais pour le coup, c’est bien pensé que de l’intégrer ! Tout le monde quitte la scène sauf… les Musclés qui restent faire quelques « lalala » avec le public ! Dernier titre, « Folle De Vous », c’est effectivement le meilleur titre pour terminer un concert comme celui-là ! Bizarrement, pas de « À bientôt » à la fin de la chanson comme à son habitude… nous verrons plus tard pour la tournée si elle se confirme ou non !

kekeLMB_Dorothee_Bercy_Paris_2010_(5)

Alors si l’on enlève les quelques défauts du concert : une foire AB un peu trop longue (en particulier à cause des présences inutiles de Christophe Rippert et Sébastien Roch), la captation d’IDF1 qui ne fait pas du tout honneur à l’ambiance et plombe un peu la voix de tous les invités, mais qui d’un autre côté laisse un souvenir de ces moments, l’absence des titres que moi j’avais envie d’entendre « Chagrin d’Amour », « Une Histoire d’Amour », « 2394 » ou encore « La Machine Avalé », qui auraient eu leur place à Bercy : je dois dire que j’ai passé un excellent moment ! Alors, il y avait un peu moins d’émotion qu’à l’Olympia, c’était une grande fête ce Bercy ! Une mise en scène minimaliste, une setlist (presque) parfaite sans tous ces titres du nouvel album dont on ne veut pas, une Dorothée magnifique, belle comme tout, et vraiment en forme (elle tousse un peu beaucoup quand même hein) et cette ambiance fantastique, vraiment, j’ai été conquis. En tout cas moi, ça ne me fait pas pitié comme certains ont pu le dire : je suis très content de pouvoir la revoir sur scène – je n’écoute pas Dorothée à longueur de temps, j’ai juste du plaisir à retrouver l’idole de ma jeunesse le temps de quelques chansons. Je ne suis pas attardé, on n’a simplement pas tous la même sensibilité quant à nos jeunes années ! Alors juste : merci d’être revenue pour nous ! Je vous propose pour terminer de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir de nombreuses autres chroniques de concert, notamment celles consacrées à Dorothée : Dorothée – Olympia, Paris (2010) et Dorothée – Palais des Sports, Dijon (1992), mon tout premier concert !

Setlist : Ça Donne Envie De Chanter / Allô, Allô Monsieur L’ordinateur / Medley Rock (Dorothée Rock – Toutes Les Guitares Du Rock’n’roll – Toute Ma Vie J’ai Chanté Du Rock’n’roll – Détective Privé) / Salut Les Musclés (Avec Les Musclés) / Medley (Par Les Musclés) (La Fête Au Village – Merguez Party – La Musclada -Le Père Noël Des Musclés) / Tourterelle (Duo Avec Bernard Minet) / Medley (Par Bernard Minet) (Bioman – Juliette, Je T’aime – Les Chevaliers Du Zodiaque) / Dragon Ball Z (Par Ariane Carletti) / On A Toujours Besoin / Nicky Larson (Par Jean-Paul Césari) / Le Collège Des Cœurs Brisés / Un Amour De Vacances (Par Christophe Rippert) / I’m Back (Par Christophe Rippert) / Medley (Par Sébastien Roch) (Au Bar De Jess – Adolescentes – Mes Sandales – Tu N’en Fais Qu’à Ta Tête) / Salut, Ça Va ? (Duo Avec Hélène Rollès) / Je M’appelle Hélène (Par Hélène Rollès) / Medley (Par Hélène Rollès) (Pour L’amour D’un Garçon – Dans Ses Grands Yeux Verts – Le Miracle De L’amour – Peut-Etre Qu’en Septembre) / Sur Mon Etoile (Par Hélène Rollès) / C’est Toujours Les Vacances Au Club Dorothée ! (Par Tous Les Artistes) /  / (On M’appelait) Dorothée / Tremblement De Terre / Docteur / Pour Faire Une Chanson / Medley « Personnages » (Rox Et Rouky – Au Pays De Candy – Les Schtroumpfs) / Les Petits Ewoks / Qu’il Est Bête ! (Avec Jacky) / Maman / La Valise 2010 / Le Nez De Dorothée (Duo Avec Corbier) / Capitaine (Par Corbier) / Hou ! La Menteuse / Nicolas Et Marjolaine / Les Neiges De l’Himalaya / Coup De Tonnerre / Tant Qu’on A Des Amis (Par Tous Les Artistes) / Folle De Vous

Également disponible en vidéo : Hou ! La MenteuseTremblement de TerreFolle de Vous

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien