Disiz – Olympia, Paris (2013)

kekeLMB_Disiz_Le_Bataclan_Paris_2012

23 Avril 2013 – Disiz – Olympia, Paris

3e (et dernier) concert de la tournée « Extra-Lucide » pour moi et premier Olympia pour Disiz : un évènement ! Tombé malade quelques jours plus tôt, j’angoissais à l’idée de ne pas être en forme pour cette soirée qui s’annonçait comme mémorable. Je ne me suis pas trompé et que Dieu bénisse les antibiotiques pour avoir enrayé les symptômes de mon angine en seulement 36h. Je serai sûrement plus succinct qu’habituellement : c’est la 3e fois que je raconte le concert, je m’attarderais plus spécialement sur les changements.

Presque en forme, j’arrive à l’Olympia à 19h45, juste à temps pour profiter des deux ‘premières parties’ : Tito Prince et 3010. Autant être honnête, je n’ai pas kiffé. Mais je remarque que l’ambiance est d’ores et déjà excellente. Les spectateurs sont bouillants. Les lumières s’éteignent une dernière fois et le célèbre rideau rouge de l’Olympia s’ouvre…

kekeLMB_Disiz_Olympia_Paris_2013_(1)

Et il s’ouvre sur une surprise : « Actarus », qui remplace ‘Combien De Temps ?’, pour cette date exceptionnelle. L’enchaînement est direct sur « Coda Vide » et « Everything ». Je suis vraiment surpris par l’euphorie dans le public. C’est incroyable. Si l’ambiance était morne au Studio SFR (cf. Disiz – Studio SFR, Paris (2013)), ce n’est pas du tout le cas ici. La mise en scène et les jeux de lumière pour « Everything » sont toujours excellents. S’en suit « Cœur Gangster » et « C’est Ma Tournée », comme sur les autres dates. La nouveauté, c’est « Un Frigo, Un Cœur Et Des Couilles » qu’il avait mis de côté après le Bataclan l’année dernière. Quel plaisir de l’entendre de nouveau, c’est l’un des titres de ‘Lucide’ que je préfère. Disiz n’est pas extrêmement bavard entre les chansons et l’enchaînement est rapide. C’est le moment du medley « Bête De Bombe 3 / Bête De Bombe 4 », il grimpe sur l’un des amplis et les spectateurs se déchaînent. J’ai rarement vu autant d’ambiance à ce moment-là d’un concert. Le morceau s’arrête en plein milieu – c’est le ‘running gag’ de la tournée. En temps normal, Disiz dit au public qu’il n’est pas assez chaud et le public reprend la chanson de plus belle sauf que là, l’argument ne tient pas. Alors il avoue en toute honnêteté qu’il veut juste profiter du moment. Quand le titre repart, c’est la folie dans la salle.

Il enchaîne sur « Inspecteur Disiz » dans la même ambiance : c’est la première fois que je l’entends sur la tournée en 3 dates. La setlist de base est remaniée et les ajouts sont géniaux. L’un des grands moments du spectacle arrive ensuite : « Go Go Gadget » avec la venue exceptionnelle d’Orelsan comme au Bataclan l’année dernière. Dommage qu’il n’ait pas exploité le single, je suis certain qu’il aurait pu en faire un tube ! C’est le morceau que j’ai choisi pour illustrer le compte-rendu. Autre grand moment : « J’pète Les Plombs ». Franchement, je ne l’entends même pas rapper tellement les gens chantent fort. Ambiance tranquille avec l’interlude ‘boxe’ sur « A Change Is Gonna Come » enchaîné avec « Shadow Boxing ». C’est le seul morceau véritablement mis en scène du concert – même si d’autres chansons bénéficient d’un traitement spécial (comme « Moïse » et la descente dans la fosse). Il enchaîne avec « Mon Amour », excellent moment comme d’habitude, et « Porté Disparu », nouveauté de la setlist. C’est le titre qu’il nous avait demandé d’apprendre par cœur avant l’Olympia… Joli, mais pas autant que « Moïse » qui est devenu ma chanson ULTIME de Disiz, d’autant plus avec l’orchestration live qui lui donne vraiment un relief de fou. Disiz descend dans la fosse, mais il n’y reste pas longtemps cette fois-ci, je crois que l’euphorie qui règne dans la salle le fait un peu flipper. L’outro instrumentale est toujours aussi jouissive.

kekeLMB_Disiz_Olympia_Paris_2013_(2)

Il interprète ensuite « Salauds D’pauvres ». Cette version live m’a vraiment permis d’apprécier le titre sur le disque. Je regrette qu’il n’y ait pas de captation, car les arrangements sont excellents sur cette tournée. Le morceau se termine sur un interlude instrumental aux percussions. La chanson suivante démarre et je ne réalise pas tout de suite ce qui est en train de passer. Quand il nous dit que ‘C’est n’est pas du rap’, je n’en crois pas mes oreilles : c’est bien « Dans Le Ventre Du Crocodile », le lead-single de l’album du même nom, l’ajout inespéré quoi. Excellente surprise pour moi qui ADORE ce disque de bout en bout et qui m’a fait découvrir Disiz. Il a une signification particulière, car je l’ai écouté à un moment spécial de ma vie et pour cette raison, il ne me ramène qu’à de bons souvenirs. Il enchaîne sur le dernier single en date, « Les Moyens Du Bord », dont je ne suis pas spécialement fan, et « La Luciole », autre rescapée de ‘Dans Le Ventre Du Crocodile’, qu’il a l’habitude de faire à chaque représentation. C’est sans doute le meilleur morceau de l’album.

Le 2e grand moment du concert après « Go Go Gadget », c’est bien « Autodance ». Je ne suis pas spécialement démonstratif habituellement, avec ma timidité maladive, mais l’ambiance est tellement incroyable lors de cette soirée que moi-même je me laisse aller à l’autodance. Haha. Je crois que je peux prendre sur moi au bout de trois dates. L’énergie est toujours au top pour « Best Day » qu’on chante tous à tue-tête. Nouvel ajout à la setlist ensuite « Les Bienveillants », une des chansons de l’album ‘Extra-Lucide’ que j’adore. Je suis content de l’entendre.  Idem que pour ‘Salauds D’pauvres’, j’ai redécouvert « Life Is Good » grâce à la tournée : un beau moment live une fois encore. Toute la troupe sort de scène avant le rappel sur « Toussa Toussa », avec la participation exceptionnelle de Ladéa, Soprano, Lino, Nekfeu et Youssoupha. Je dois vous avouer que sur le moment, je ne reconnais PERSONNE. LOL. En tout cas, certains des invités provoquent une réelle hystérie dans la fosse. Quelle ambiance ! Il enchaîne a capella sur « Le Poids D’un Gravillon » et termine le concert sur « Extra-Lucide ». Sauf que quand y’en a plus, y’en a encore… Un écran géant se déploie sur scène et les premières images qui y sont diffusées nous laissent perplexes. On y voit un jeune marcher, de dos, il entre dans une maison où une fête bat son plein… et là, la révélation : ‘Transe-Lucide, écrit et réalisé par Disiz’. Il s’agit en fait du clip de son single « Transe-Lucide », premier extrait de son nouvel album à paraître à la rentrée. C’est juste incroyable. Les images sont sublimes, Disiz porte des lentilles bleues et on le voit sur plusieurs plans avec un cœur gelé à la main. On comprend que le mec est en train de faire une overdose et que ses visions, c’est les fameuses séquences avec le néo-Disiz. Simplement PARFAIT. Une excellente surprise. J’ai hâte de le revoir et de réentendre la chanson.

kekeLMB_Disiz_Olympia_Paris_2013_(3)

Excellente soirée de bout en bout ! Il y avait énormément d’ambiance, le public connaissait les paroles de TOUTES les chansons sur le bout des doigts. Incroyable ! D’ailleurs, la setlist était parfaite : s’il n’a pas fait « Pour L’homme » (le point négatif du concert), il a tout de même ajouté des tonnes de choses par rapport aux sets habituels, dont « Dans Le Ventre Du Crocodile », le morceau inespéré. La soirée a duré 1h40 et ça a été un vrai régal ! Quel plaisir de l’applaudir dans ce cadre : il était ému et heureux par l’accueil que lui a réservé le public : il a même envoyé des bisous avec ses mains, LOL, je pense qu’il était VRAIMENT content. Haha.

Ravi du retour d’« Un Frigo, Un Cœur Et Des Couilles » que j’adore, de la présence de « Dans Le Ventre Du Crocodile » et des « Bienveillants » dans les nouveautés. Et puis le reste est toujours aussi géant : « C’est Ma Tournée »« Mon Amour »« Moïse »« La Luciole »« Best Day ». Rien à dire là-dessus, ça tenait  vraiment la route. Et alors la fin… énorme ! « Transe-Lucide » : la grosse surprise de la soirée. J’ai adoré ce moment, c’était une excellente idée de nous le montrer en ‘avant-première’ pour qu’on découvre le clip et le morceau dans ces conditions. Les invités aussi c’était sympa comme tout : Orelsan, Youssoupha, Soprano, etc. Je suis vraiment ravi d’avoir assisté à ce concert. Je vous propose de jeter un coup d’œil dans la galerie photo et sur ma chaîne YouTube pour les vidéos. Je vous invite également à lire les deux autres comptes rendus de la tournée « Extra-Lucide » : Disiz – Le Bataclan, Paris (2012) et Disiz – Studio SFR, Paris (2013). N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog et des prochaines chroniques consacrées à Disiz.

Setlist : Actarus / Coda Vide / Everything / Cœur Gangster / C’est Ma Tournée / Un Frigo, Un Coeur Et Des Couilles / Bête De Bombe 3 / Bête De Bombe 4 / Inspecteur Disiz / Go Go Gadget / J’pète Les Plombs / A Change Is Gonna Come (Interlude) / Shadow Boxing / Mon Amour / Porté Disparu / Moïse / Salauds D’pauvres / Dans Le Ventre Du Crocodile / Les Moyens Du Bord / La Luciole / Autodance / Best Day / Les Bienveillants / Life Is Good / Toussa Toussa / Le Poids D’un Gravillon / Extra-Lucide / Transe-Lucide

Également disponible en vidéo sur YouTube : Un Frigo, Un Coeur Et Des CouillesGo Go Gadget

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien