Disiz – Le Bataclan, Paris (2012)

kekeLMB_Disiz_Le_Bataclan_Paris_2012

27 Novembre 2012 – Disiz – Le Bataclan, Paris

Je rêvais de voir Disiz sur scène depuis que j’ai entendu pour la première fois l’album qu’il a signé sous le pseudonyme de « Peter Punk » : « Dans Le Ventre Du Crocodile ». Je crois qu’il a, grâce à cet album, fédérer un certain nombre de personnes autour de sa musique. Des gens qui le suivent encore actuellement alors qu’il est « revenu » à un style musical beaucoup plus « hip-hop » dans l’esprit, mais qui garde malgré tout, quelques réminiscences de son échappée rock. Tout ça pour vous dire que j’étais extrêmement impatient d’être à ce concert au Bataclan, d’autant plus que « Lucide » et « Extra-Lucide » sont des petits bijoux.

Autant vous le dire tout de suite : je suis fan de ce mec et encore plus depuis le live d’ailleurs ! Alors je sais que ça ne parlera pas à tout le monde, mais vraiment je vous pousse à aller écouter ses albums, je suis certain que vous y trouverez des choses qui vous toucheront à un moment ou à un autre ! Allez, trêve de bavardage, entrons dans le vif du sujet ! On arrive devant la salle aux alentours de 18h30 avec mon pote Sina : il y a peu de monde et finalement, le « gros » des spectateurs arrive pendant la première partie : un groupe de rap old-school (même les fringues étaient old-school) dont je ne pourrais pas vous dire le nom… L’attente est relativement courte puis quelques minutes plus tard, les lumières s’éteignent et l’intro résonne au milieu des « Disiz ! Disiz ! Disiz ! » !

kekeLMB_Disiz_Le_Bataclan_Paris_2012_(1)

C’est « Coda Vide » qui sert d’ouverture au concert. La scène se compose d’un plateau surélevé avec les musiciens et le DJ au-dessus desquels trône un cœur lumineux, réplique exacte du symbole ornant la pochette de l’album « Extra-Lucide ». Disiz fait son entrée sur scène sur « Combien De Temps ? ». Le public est hystérique : quelle énergie dans la salle ! Je suis ravi de voir que les titres sont rejoués en live : je me souviens encore de Sean Paul dans la même salle qui n’était accompagné que d’un DJ qui jouant les bandes studio. On est là dans un tout autre rendu ! Sans transition, il enchaîne sur « Everything » et c’est là qu’on s’aperçoit que ce n’est pas un « simple » concert de rap. Les jeux de lumière sont excellents et apportent vraiment une dimension supplémentaire (voir spectaculaire) au morceau. Visuellement, l’un des meilleurs moments du show ! L’enchaînement est direct sur « Cœur Gangster » que les spectateurs reprennent en chœur justement ! Quelques mots de Disiz pour saluer le Bataclan avant d’entamer le titre « inévitable » pour cette série de concerts : « C’est Ma Tournée ». Je ne m’étais pas rendu compte du potentiel live du titre avant d’entendre l’orchestration un peu ‘rock’ qui lui a été donné.

Ensuite, kiff ultime avec « Un Frigo, Un Cœur Et Des Couilles ». LOL. Ouais ouais, j’avoue qu’il fait partie de mes morceaux préférés – mais l’EP « Lucide » est excellent de bout en bout de toute façon, mais ce titre-là en particulier marche très bien en live ! Enchaînement avec un rapide freestyle sur un mix de « Bête De Bombe 3 » et « Bête De Bombe 4 ». Alors franchement, stupéfait de voir les gens ressortir les paroles par cœur du début à la fin de la chanson. Incroyable. Le morceau suivant est, je pense, « LE MOMENT ÉPIQUE » du concert… « Go Go Gadget ». « Go Go Gadget » en featuring avec Orelsan qui débarque sur la scène du Bataclan pour balancer son flow sous les cris du public. Vous verrez vous-même la folie dans la salle grâce à la vidéo à la fin de l’article ! Retour nostalgie avec « J’Pète Les Plombs », sans doute le plus gros succès populaire de Disiz à ce jour. Je crois que je n’avais pas entendu cette chanson depuis les boums du collègue. LOL. Interlude musical sur « A Change Is Gonna Come » de Sam Cook avec l’arrivée d’un boxeur sur scène – oui oui, un mec en short avec son sac de frappes. Joli prétexte pour Disiz qui commence « Shadow Boxing », extrait des sessions « pré-Lucide », avec une instru basée sur le titre « Swim Good » de Frank Ocean. Le titre stoppe net et Disiz entonne « J’te fais pas la morale. J’te fais l’amour, mon amour. Pas avec mon corps. Avec mon cœur mon amour. » repris de plus belle par le public – qui amorce donc le deuxième excellent titre de « Lucide » dans ce concert : « Mon Amour ». La claque. Je suis fan de ce morceau et il rend vraiment super bien sur scène. Arrive le moment que j’attendais le plus : « Moïse ». Bon, bah là, ça déchirait sa mère la pute. Il n’y a pas d’autres mots. Le mec est même descendu finir le titre au milieu de la fosse avec l’outro instrumentale absolument démente. J’en ai eu des frissons ! Je suis FAN.

kekeLMB_Disiz_Le_Bataclan_Paris_2012_(2)

L’introduction de « Salauds D’Pauvres » résonne dans le Bataclan. Je ne suis pas un grand fan de ce morceau et je suis bien content que ça ne s’éternise pas. Il enchaîne sur « Les Moyens Du Bord » qui n’est pas non plus la chanson la plus réussie de l’album. Heureusement ce petit coup de mou passager s’achève avec « La Luciole », sans hésitation mon titre favori de son répertoire. Celui grâce auquel j’ai commencé à suivre sa carrière. La réorchestration n’est pas exceptionnelle, mais entendre cette chanson en live est déjà une immense joie alors je ne vais pas pinailler ! En tout cas, j’ai pu constater que je n’étais pas le seul gros fan de « La Luciole » dans la salle. C’est un titre qui marque vraiment les esprits. Il se lance ensuite dans un morceau qui est en passe de devenir culte pour le public qui le suit : « Auto-Dance ». C’est d’ailleurs le moment où plusieurs spectateurs montent sur scène pour faire bah… de l’auto-dance… « Et je danse tout seul, et je danse tout seul, et je danse tout seul, et je danse tout seul, je fais de l’auto-dance, je fais de l’auto-dance, je fais de l’auto-dance, je fais de l’auto-dance. Je suis tout seul chez moi, je lâche des petits pas. ». Le moment un peu funny du concert quoi.

Reprise du concert avec un gros morceau, le single actuel : « Best Days ». Excellent moment qui s’enchaîne assez rapidement avec « Life Is Good ». Pas forcément un titre que j’aurais choisi pour le live, mais soit ! Du lourd avec « Toussa Toussa » qui a mis une très très bonne ambiance dans la salle. Disiz prend ensuite la parole pour la « séquence émotion » pour remercier le public d’une part et pour déclamer le texte du titre « Le Poids d’Un Gravillon » a capella. Joli moment avant le final sur « Extra-Lucide » qui clôture en beauté ce concert court, mais intense. D’ailleurs les spectateurs ne sont pas très contents de voir que le show est déjà terminé (un set de 1h10, c’est vrai que ce n’est pas bien long) : Disiz revient donc pour un ultime rappel sur « Auto-Dance ».

kekeLMB_Disiz_Le_Bataclan_Paris_2012_(3)

Que vous dire pour terminer ? Si ce n’est que j’ai adoré cette soirée, adoré voir ces textes prendre vie sur scène. Je me répète, mais ce mec est génial. Il y a quelque chose de positif qui ressort de lui : il parvient vraiment à partager sa joie d’être sur scène avec le public et le public le lui rend bien ! Quelle ambiance ! Les spectateurs étaient fous ! Je dois avouer que je me sentais un peu en décalage avec ma petite chemise et mon petit pull, mais finalement, dès que je le concert a commencé et qu’on a tous repris les paroles des chansons : cette sensation s’est vite dissipée ! Je suis content parce que j’ai eu mon titre favori « La Luciole » (et je ne suis définitivement pas le seul à l’adorer) ! J’ai également surkiffé « Moïse »« Go Go Gadget » avec la venue surprise d’Orelsan, « Best Days », « Combien De Fois », « Mon Amour », « Un Frigo, Un Cœur Et Des Couilles », « Auto-Dance », etc. Je n’ai qu’un seul regret le fait qu’il n’ait pas fait « Pour L’homme » ou encore « Les Bienveillants », mais vous savez, quand un concert tient la route, je pardonne assez facilement !

Un show dynamique, bien qu’un peu court (1h15 et encore, avec un rappel sur « Auto Dance » qui n’était pas prévu à la base), beaucoup d’énergie, de la bonne énergie d’ailleurs – ce dont on pourrait douter dans un concert de rap – des jeux de lumière relativement sophistiqués, je ne m’y attendais pas et surtout un mec qui gère ce qu’il a à dire quoi. Le chemin qu’il a parcouru depuis « J’Pète Les Plombs » est tout de même incroyable. On m’aurait dit à l’époque : « Tu vas adorer ce mec dans 10 ans », je ne l’aurais pas cru. En tout cas voilà, ravi de l’avoir « enfin » découvert sur scène – et je me dis, pourquoi pas un petit Olympia en 2013 ? La tentation est grande. On termine avec les photos que vous pouvez aller voir dans la galerie et les vidéos, dont « Go Go Gadget », je crois que c’est le titre le plus plébiscité ! Je vous propose également de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram pour découvrir mes autres chroniques de concert ; notamment celles consacrées à Disiz que j’ai eu l’occasion de revoir plusieurs fois depuis 2012 : Disiz.

Setlist : Coda Vide / Combien De Temps ? / Everything / Cœur Gangster / C’est Ma Tournée / Un Frigo, Un Cœur Et Des Couilles / Bête De Bombe 3 / Bête De Bombe 4 / Go Go Gadget / J’Pète Les Plombs / Shadow Boxing / Mon Amour / Moïse / Salauds D’Pauvres / Les Moyens Du Bord / La Luciole / Auto-Dance / Best Days / Life Is Good / Toussa Toussa / Le Poids d’Un Gravillon / Extra-Lucide / Auto-Dance

Également disponible en vidéo sur YouTube : Go Go GadgetMoïse

Partager cet article

Un commentaire

  1. Bibi Frelin

    14 juin 2014 à 1 h 00 min

    😀 8) Ah !!! celui-ci, je l’ai fait !!! Je voulais voir DISIZ sur scène et je n’avais pas été déçu 8) Je suis du genre à me rendre seul aux concerts (sic !) mais ce soir-là, je me suis senti un peu moins seul. J’ai bien apprécié l’intervention d’OrelSan que je n’avais pas du tout reconnu…
    Je dois avouer que j’avais décroché depuis « Jeu de société » mais j’ai repris du poil de la bête depuis « Peter Punk » (un bel album !) et je ne connaissais pas les titres + récents joués sur scène. Le Bataclan est une belle salle, on ne va pas se mentir…
    PS : pas mal le blog.

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien