Coldplay : Mylo Xyloto Tour – Stade de France, Paris (2012)

kekeLMB_Coldplay_Mylo_Xyloto_Tour_Stade_de_France_Paris_2012

2 Septembre 2012 – Coldplay : Mylo Xyloto Tour – Stade de France, Paris

J’ai découvert Coldplay avec « Speed Of Sound » et l’album « X &Y » en 2005. Je connaissais évidemment leurs plus grands succès, mais je n’avais jamais poussé la curiosité plus loin. Et puis, au fil des années et des disques, je me suis mis à apprécier leurs morceaux et à me dire qu’après tout, ce serait sympa d’aller les voir sur scène, d’autant plus que leur réputation en « live » est particulièrement bonne. N’ayant pas pu me rendre à Bercy l’hiver dernier, c’est donc sans hésitation que j’ai acheté un billet pour aller les applaudir au Stade de France !

Je n’avais pas particulièrement envie d’être « tout devant » : je voulais profiter du spectacle et de la mise en scène autant que de la musique. C’est donc aux alentours de 16h que je suis arrivé pour faire la queue devant l’une des portes réservées à la pelouse or. Pas mal de monde je dois l’avouer, mais une attente sympa et une entrée dans le stade plutôt rapide. On nous distribue des bracelets lumineux pour le concert et je retrouve mon emplacement fétiche : le côté du bout de l’avancée de scène, à proximité de la barrière. Je suis agréablement surpris par mon placement vu l’heure à laquelle je suis arrivé ! Tout se passe bien en attendant la première partie, Marina and the Diamonds. Un vrai coup de cœur ! J’ai adoré sa prestation – c’est bien l’une des rares fois où j’ai apprécié une première partie. J’écoute son 2e album en boucle depuis le concert. Aux alentours de 21h10, les lumières s’éteignent et les bracelets se mettent à clignoter. Le concert commence !

kekeLMB_Coldplay_Mylo_Xyloto_Tour_Stade_de_France_Paris_2012_(1)

C’est sur un morceau de la bande originale de « Retour Vers Le Futur »« Back to the Future Theme », que le groupe s’installe sur scène. Le tout accompagné par une parade lumineuse des cinq écrans circulaires qui composent le décor, mais également des bracelets des 70 000 spectateurs présents. Ça me donne des frissons rien que d’en parler ! Explosion d’effets pyrotechniques sur scène et premier feu d’artifice de la soirée pour le lancement de « Mylo Xyloto » et « Hurts Like Heaven ». Je ne m’attendais pas à une ouverture aussi exceptionnelle. Le public est surexcité ! Ils enchaînent avec l’un de leurs morceaux fétiches : « In My Place » que tout le stade reprend en chœur. Là où ça devient grandiose, c’est lors de l’explosion de confettis qui provoque une véritable fureur dans la fosse. Il y a par millions, et ça n’arrête pas !!! On est littéralement recouvert : franchement, même en étant à un mètre de la scène, je ne distingue plus Chris Martin, le leader du groupe ! Avant d’entamer « Major Minus », il nous annonce qu’ils vont jouer le meilleur concert de leur vie devant le meilleur public du monde, et tout ça, en français ! Ça tombe bien, car le DVD est filmé ce soir ! Héhé. Le groupe enchaîne sur « Lovers in Japan » que j’apprécie particulièrement. Pendant la chanson, se déversent sur la fosse une centaine de ballons gonflables ainsi qu’un nouveau torrent de confetti ! Le budget « papier » a dû peser lourd pour la production !

Le spectacle ne manque pas de rythme pour le moment – « The Scientist » vient calmer le jeu, repris en chœur par les spectateurs. J’ai presque honte de ne pas connaître les paroles par cœur… Il va vraiment falloir que je mette en place un système de « révision » avant chaque concert ! C’est en tout cas, l’un des grands moments de la soirée. S’en suit « Yellow », inconnu au bataillon, qui donne lieu à une mise en scène des plus lumineuses (ou jaunâtre au choix, lol). Pour le moment, tout est parfait et c’est sans compter sur l’un de mes morceaux préférés, « Violet Hill ». Wow. J’adore cette chanson et je suis ravi qu’elle soit intégrée à la setlist. Le pont musical est une merveille <3 Vient ensuite « God Put a Smile Upon Your Face », titre ultra-énergique que je ne connais pas et qui met une ambiance de folie dans le public avant la grosse surprise de la soirée. Même si des rumeurs ont circulé quelques jours avant le concert pour annoncer la présence d’une invitée de marque, ce n’est que lorsque Rihanna est apparue pour interpréter « Princess of China » que tout cela est devenu bien réel. « Princess of China » est l’un des morceaux que je préfère sur le dernier album et avoir la chance de voir Rihanna le chanter avec le groupe m’a rendu vraiment heureux ! Souriante et à l’aise, elle n’a pas hésité l’interpréter une 2e fois pour la captation. C’est bien tombé !

kekeLMB_Coldplay_Mylo_Xyloto_Tour_Stade_de_France_Paris_2012_(2)

Rihanna quitte la scène pendant que les membres du groupe s’installent devant nous, juste au bout de l’avancée, pour interpréter « Up in Flames ». Quelques minutes plus tard, les lumières se déchaînent sur « Don’t Let It Break Your Heart » avant l’hystérie totale provoquée par « Viva La Vida », que vous connaissez forcément ! Quelle énergie ! Tout le stade reprend les « OooOOOoooh » même une fois la chanson terminée. Je l’imaginais d’ailleurs en final ce titre. Je profite de « Charlie Brown » pour filmer quelques minutes du spectacle à son apothéose ! La scénographie est vraiment impressionnante : l’idée des bracelets lumineux est excellente et même si la chanson n’est pas exceptionnelle, ils ont réussi à en faire l’un des meilleurs moments du show. « Paradise » vient clore cette partie du concert. Là encore, les bracelets sont mis à profit et le stade s’éclaire grâce aux millions de diodes lumineuses à nos poignets.

Après quelques secondes de « pause », les membres se retrouvent au cœur du public pour faire deux morceaux en version « acoustique » : « Us Against the World » et le merveilleux « Speed Of Sound », qui est sans aucun doute, mon titre favori du répertoire de Coldplay. J’aurais préféré qu’ils l’interprètent à la manière de l’originale, mais vraiment, je ne veux pas pinailler : c’était parfait comme ça. Coldplay est de retour sur la scène principale pour « Clocks », puis pour le sublime « Fix You ». Pas de mise en scène superflue sur ces morceaux – le talent du groupe suffit. Chris nous explique ensuite qu’il va y avoir deux séquences avant le final. La première, c’est le retour de Rihanna qui vient interpréter « Umbrella » en version piano-voix avec lui pour l’accompagner. C’est magnifique. J’avais gardé le souvenir d’une Rihanna un peu limite niveau justesse : là, c’est un sans-faute. J’ai adoré ce moment et « Umbrella » repris en chœur par le Stade de France, c’est quand même fou. La 2e séquence, c’est une nouvelle interprétation de « Paradise » pour une émission américaine contre le cancer. Ce n’est pas moi qui vais me plaindre de l’entendre une seconde fois : j’aime ce titre.

kekeLMB_Coldplay_Mylo_Xyloto_Tour_Stade_de_France_Paris_2012_(3)

On sent la fin qui approche lorsque le groupe commence à jouer « Every Teardrop Is A Waterfall » lead-single de leur dernier album. Je ne suis pas spécialement fan de cette chanson, mais elle est accompagnée d’une tonne d’effets visuels et pyrotechniques qui lui donnent une vraie gueule de final. Et c’est réussi ! Des feux d’artifice, des bracelets qui clignotent, c’est magnifique. Je garderais longtemps en mémoire toute cette mise en scène. Le concert se termine à la fin du morceau et après le salut des artistes.

Vous l’avez compris au fur et à mesure de ce compte-rendu : j’ai été conquis. Tout d’abord par Coldplay : ils dégagent une véritable énergie, ils sont vraiment bons ; puis séduit également par le spectacle, car c’est plus qu’un concert, c’est une « expérience » ! Mise en scène cohérente avec l’esprit de l’album, effets pyrotechniques, confettis et ballons et évidemment les bracelets lumineux, l’une des idées les plus originales qui m’aient été données de voir ces dernières années. Ils ont compris que ce qui faisait un concert c’était aussi son public, et le résultat est bluffant. 1h50 de musique que l’on ne voit absolument pas passer ! La setlist était parfaite : j’ai retrouvé les titres que je voulais entendre et j’en ai découvert d’autres. Leur répertoire prend un réel relief en live et je ne regrette pas du tout d’avoir sauté le pas en allant les voir. Excellente ambiance tout au long du show avec des spectateurs vraiment cools – loin des hystériques que l’on peut côtoyer dans d’autres manifestations de ce genre. En bref : un concert réussi de bout en bout !

Je vous propose de retrouver les photos et les vidéos du spectacle dans la galerie et sur ma chaîne YouTube. N’hésitez pas à laisser un commentaire et à vous abonner à mes pages : Facebook, Twitter et Instagram pour être tenus informés de l’actualité du blog !

Setlist : Mylo Xyloto / Hurts Like Heaven / In My Place / Major Minus / Lovers In Japan / The Scientist / Yellow / Violet Hill / God Put A Smile Upon Your Face / Princess Of China / Princess Of China / Up In Flames / Don’t Let It Break Your Heart / Viva La Vida / Charlie Brown / Paradise / Us Against The World / Speed Of Sound / Clocks / Fix You / Umbrella / Paradise / Every Teardrop Is A Waterfall

Également disponible en vidéo sur YouTube : ParadiseViolet HillCharlie Brown Princess of China

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien