Charlie Winston – Zénith, Montpellier (2010)

kekeLMB_Charlie_Winston_Zenith_Montpellier_2010

4 Février 2010 – Charlie Winston – Zénith, Montpellier

Je l’attendais mon Charlie ! J’étais vraiment triste de ne pas pouvoir aller le voir à cause du concert d’Arielle Dombasle devant se jouer le même soir à Aix-en-Provence, ce dernier étant annulé : mon planning s’est libéré et j’ai foncé acheter une place pour le Zénith de Montpellier ! Ensuite, j’ai eu peur à cause du stage – serais-je sorti à temps du boulot pour ne pas être trop mal placé ? Serais-je sur place le jour venu ? Tant de questions d’organisation auxquelles j’ai pu répondre par OUI et OUI !

J’ai trépigné toute la journée en attendant 16h et j’ai bondi de mon fauteuil une fois mes coups de téléphone terminés. Je suis passé chez moi boire un petit remontant avant d’aller me tremper devant le Zénith sous une pluie battante pendant près de 3h… Mais le jeu en valait la chandelle : la barrière m’a tendu les bras ! 2e barrière de ma vie ! C’est une véritable compétition ce truc ! La salle se remplie vite – grande configuration cette fois – ça se remplie tellement vite que la plupart des gens n’ont pas de places assises et les derniers arrivés se retrouvent sur les rambardes de sécurité, rambardes interdites au public habituellement.

kekeLMB_Charlie_Winston_Zenith_Montpellier_2010_(1)

Après une première partie plutôt sympathique de Newton Faulkner (Newtooon !) qui a enflammé les premiers rangs, nous nous retrouvons à attendre Charlie… Un rideau sur la droite tombe et l’un des musiciens de Charlie nous joue une petite introduction au xylophone, avant que le rideau ne s’ouvre pour laisser place au reste de la troupe et… à Charlie évidemment ! C’est « Generation Spent » le premier titre du concert – alors, vous le savez, ma mémoire est grandement défaillante et j’ai peur de ne pas me souvenir du déroulement exact du concert – il se peut donc que je me trompe de titres – je me base sur la setlist du concert donné à Paris il y a quelques jours en ajoutant certains titres qui ont été faits à Montpellier. En gros, un mélange de titres de l’album « Hobo » et quelques inédits.

Pour véritablement lancer le concert, Charlie interprète « Tongue Tied » – j’suis vraiment ravi d’être là, l’ambiance est bonne – les gens ne poussent pas (pour une fois), Charlie a une véritable présence sur scène, et il faut avouer qu’il est quand même beau mec – je ne suis pas le seul à le penser, mes voisins et voisines de concert n’ont eu d’yeux que pour lui tout au long du spectacle! Il a fait l’effort de parler français – il y a d’ailleurs un truc que j’adore dans ces cas-là, c’est qu’ils cherchent toujours leurs mots alors ça amène toujours un peu d’humanité et d’interactivité avec le public : ça m’a rappelé la magnifique Kylie à Lyon il y a maintenant 2 ans… À découvrir ici : Kylie Minogue : KylieX2008 – Halle Tony-Garnier, Lyon (2008). Le titre qui suit, je ne le connaissais que de nom, « I’m A Man », présent sur l’édition limitée de l’album (que je n’ai pas trouvé à l’époque, grrr) – plutôt pas mal, ça m’a donné envie de racheter le CD !

kekeLMB_Charlie_Winston_Zenith_Montpellier_2010_(2)

En ensuite, l’un de mes titres préférés – celui qui m’a fait basculer du côté obscur de la force : « In Your Hands » – et sûrement l’un des titres préférés du public également ! L’ambiance était excellente et j’avais hâte d’entendre la version live du titre, je n’ai absolument pas été déçu, c’était un moment génial ! « Soundtrack To Falling In Love » – un titre de « Hobo » que j’ai redécouvert, qu’il a interprété en duo avec sa sœur, Vashti. Quand elle est arrivée sur scène, tout le monde s’est étonné : un véritable balai dans le cul la meuf. Mes voisins ont fait de nombreux commentaires et finalement on s’est tous mis à la fixer parce qu’elle ‘tranchait’ réellement avec le reste de la troupe. Quand elle a vu qu’elle était dévisagée par les premiers rangs, elle s’est mise à rire et finalement, elle n’était pas coincée du tout, elle voulait juste ‘faire sa belle’ ! Lorsqu’elle chantait, Charlie la fixait avec de ces yeux, j’ai peur pour celui qui va toucher à sa sœur !

Enfin bref, l’interlude familial continue avec Vashti : la scène s’éclaire des mille étoiles (bon… une grosse centaine d’ampoules quoi !) pour MA CHANSON ! « Boxes » – Ah, que je l’aime celle-ci ! Grand moment d’émotion, aucune fausse note : j’ai adoré ! Je n’en attendais pas moins en même temps ! Ensuite, vient un inédit : « Lonesome Alchemist » – je ne sais pas d’où vient ce titre – car en faisant quelques recherches, je me suis aperçu que Charlie avait déjà 3 albums à son actif avant « Hobo » et que certains titres du concert étaient tirés de ces albums. Bon, en tout cas, je ne l’ai pas gardé en tête, donc passons directement à la suite. Une redécouverte également « My Name » – ce n’était pas forcément un titre que j’écoutais avant d’aller le voir, mais j’ai adoré son interprétation en live : il y a des titres comme ça qui prennent toute leur dimension lorsqu’ils sont joués sur scène : « My Name » en fait partie !

kekeLMB_Charlie_Winston_Zenith_Montpellier_2010_(3)

Il nous a ensuite demandé si on allait bien… blablabla, quelqu’un dans le public lui crie « Et toi, t’as la forme ? » – Charlie lui fait répéter plusieurs fois, car il ne doit pas connaître l’expression et là mon voisin lui sort : « Le monsieur te demande how are you !!! ». Charlie est tout content d’enfin comprendre et répond en beat box ! C’était vraiment rigolo et en plus, ça lui permet d’enchaîner de la meilleure façon qui soit sur « Kick The Bucket » – dernier single en date. Avec une mise en scène plutôt improbable puisque tout s’arrête en plein milieu du titre pour laisser 3-4 gugusses déguisés en squelettes venir troubler la fête – un petit clin d’œil au clip plutôt bien vu. Ensuite, c’est un titre de son premier album (« Make Way ») qu’il interprète : « Can We Do It » : ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable – je pourrais peut-être mieux en parler une fois que j’aurais reçu les albums !

« Every Step » puis l’incontournable « My Life As A Duck » : repris par le public pendant la présentation d’une partie de l’équipe. C’était vraiment sympa, Charlie a posé son micro pour cette partie de la chanson – j’ai remarqué que les artistes adoraient faire ça – ça doit être un trip pour voir si leurs voix portent assez loin. Il faudrait demander au dernier rang des gradins – sachant que nous au premier rang, on avait déjà du mal à l’entendre ! Bref, on a répété une bonne centaine de fois « Your father was a duck » de toutes les façons possibles en applaudissant avec un doigt… en fait ils nous prennent vraiment pour des cons ces connards d’artistes ! Lol ! Il fallait que ça arrive : « I Love Your Smile », la chanson du dernier album que… je n’aime pas ! Heureusement, on passe rapidement sur autre chose : un interlude instrumental percu/guitare des plus déments ! À la fin du titre, Charlie reprend « In Your Hands » : le public, transcendé par l’interlude, reprend le titre en cœur. C’est la ‘première’ fin du concert !

kekeLMB_Charlie_Winston_Zenith_Montpellier_2010_(4)

Longue introduction pour LE titre qui a rendu Charlie populaire ici : « Like A Hobo ». Énorme ambiance évidemment puisque c’est peut-être le seul titre que l’intégralité du public connaissait. Charlie et ses musiciens disparaissent de nouveau après la standing ovation pour revenir quelques minutes après – après cinq minutes de cris affreusement perçants – c’est peut-être la première fois de ma vie que j’ai eu aussi mal aux oreilles (quoique pour Justin Timberlake, j’ai cru y passer aussi). Il revient avec son pote le déglingué de service pour faire deux titres en acoustique : « Bleeding Heart » – inconnu au bataillon, puis « Calling Me » que ma voisine réclamait à corps et à cris depuis au moins une heure. J’ai bien cru qu’elle allait défaillir quand il a commencé. Tout le monde revient sur scène pour un tout dernier titre : « Gone Gone », extrait de l’album « Make Me », celui-ci était énorme aussi.

Pour le moment, c’est le meilleur concert de cette nouvelle saison ! « In Your Hands », « Boxes », « Like A Hobo », « My Life As A Duck » – tant de moments forts ! J’ai également adoré le morceau instrumental qui vient conclure le concert ‘officieusement’ avant la reprise de « In Your Hands ». Beaucoup d’ambiance, un Zénith plein à craquer, et puis, chose qui manque à beaucoup d’artistes de nos jours : il m’a paru vraiment ‘sympathique’. J’ai passé un très bon moment et j’espère avoir l’occasion de le revoir bientôt : j’écoute son album en boucle depuis le concert ! Ou peut-être un DVD live, qui sait ? Si vous voulez découvrir la suite de mes aventures avec Charlie, c’est ici : Charlie Winston.

On termine comme habituellement avec quelques photos et vidéos, et rejoignez-moi dès maintenant sur Facebook, Twitter et Instagram pour être resté informés de l’actualité du blog !

Setlist : Generation Spent / Tongue Tied / I’m A Man / In Your Hands / Soundtrack To Falling In Love / Boxes / Lonesome Alchemist / My Name / Kick The Bucket / Can We Do It / Every Step / My Life As A Duck / I Love Your Smile / In Your Hands / Like A Hobo / Bleeding Heart / Calling Me / Gone Gone

Également disponible en vidéo sur YouTube : My Life as a DuckBoxes

Partager cet article

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien