Britney Spears : Femme Fatale Tour – Bercy, Paris (2011)

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011

6 Octobre 2011 – Britney Spears : Femme Fatale Tour – Bercy, Paris

Ce n’est pas sans une certaine émotion que je commence ce compte-rendu, haha ! Vous vous en doutez : j’étais totalement excité à l’idée de retrouver Britney Spears sur scène à l’occasion du passage du « Femme Fatale Tour » à Paris-Bercy. Alors, autant j’étais impressionné par la qualité du spectacle à son lancement en juin, autant les dernières dates n’étaient pas forcément à la hauteur de mes espérances (suppression de titres, dont mon préféré précisons-le, plus d’avancée de scène, moins de décors, moins de danseurs, etc.) – c’est donc assez « méfiant » que je suis allé rejoindre ma grande amie Nathalie à l’entrée de la salle pour un concert qui s’est finalement révélé étonnamment sympathique !

Arrivés à Bercy aux alentours de 19h, nous entrons directement dans la salle pour nous mettre au chaud avant le début du spectacle – ce qui nous permet de faire la connaissance d’un couple d’Asiatiques à la vie totalement palpitante : leur unique passion étant de se prendre en photo avec la scène en arrière-plan ! Disons qu’une fois… C’est marrant ! Mais trente-quatre, un peu moins, surtout au moment où ils me demandent de bien vouloir les aider **NON PAS COMME ÇA – AVEC LA SCÈNE EN FOND**. Pouah. Après le passage éclair d’un DJ de Fun Radio : les lumières de la salle s’éteignent et laissent apparaître sur scène… Timon & Pumba Destinee & Paris. Imaginez deux pouffiasses habillées de manière particulièrement subjective et laissant apparaître un léger penchant pour la Bitch’attitude : un cocktail des plus explosifs pour des titres pop-kikoolol absolument indigestes. Un vrai calvaire pour les oreilles et pour les yeux ! Je dois quand même reconnaître que la petite grosse m’a impressionné avec son énorme hair-flip sur « Party Rock Anthem » de LMFAO -j’imagine sans mal qu’elle a tout appris de la grande prêtresse du retourné de cheveux – celle que nous attendons tous… la merveilleuse Britney Spears ♥

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(1)

Un décompte annonce le début du show. Un panneau lumineux « Femme Fatale » descend sur scène. Quelques minutes avant la fin, l’ambiance se fait plus sombre, l’excitation est palpable et on entend une voix masculine sur une musique technoïde. Le public frappe dans ses mains, hurle – je suis rassuré de voir que tout le monde reste debout. La tension monte, la musique se fait de plus en plus assourdissante jusqu’au fameux « It’s Britney Bitch ! » qui marque la fin du compteur, la remontée du panneau « Femme Fatale » et le lancement de la vidéo d’intro. J’en aurais versé une larmiche ! On voit un homme sur les écrans, il se trouve dans une sorte de cave et il surveille Britney, qui semble être en train de s’échapper d’une prison. Elle est poursuivie par des policiers et court en body argenté (elle est beeelle) dans un dédale de couloirs avant de se faire attraper et de lancer au public un « I’m not that innocent ! » (en référence à son hit « Oops ! I Did it Again »). L’écran supérieur de la scène s’ouvre sur l’intro de « Hold it Against Me ». Elle arrive sur scène au milieu d’une standing-ovation. Elle est MA-GNI-FI-QUE ! Je suis trooop content de la revoir ♥ J’en ai des frissons !

Contrairement à la tournée précédente, « The Circus Starring Britney Spears », les titres ont été préenregistrés : sur certains d’entre eux, comme « Hold it Against Me », ça donne une impression de live assez réussie. Elle descend sur le plateau inférieur pour rejoindre la « chaise électrique » avant le refrain final où elle exécute à la perfection la chorégraphie. **OUF**. Elle est en forme, le show peut commencer ! Elle disparait déjà grâce à un ascenseur de scène avant le lancement de « Up N’Down ». Britney et ses danseuses se retrouvent derrière les barreaux dans cinq cages et font des « Up » et des « Down » tout au long de la chanson. L’effet live sur ce titre est parfait, enfin pas tant que ça, car c’est à cause des vibes préenregistrées sur le break que j’ai compris dès la seconde date qu’elle ne chantait toujours pas sur cette tournée. Le body argenté brille de mille feux ! J’adore cette chanson et je suis ravi qu’ils aient choisi de l’intégrer au show. La mise en scène est cohérente avec le thème. D’ailleurs, Britney réussit à « s’échapper » à la fin du titre et lâche ses premiers mots : « What’s up Paris ! How are you feeling ?! I caaan’t heeeaaar youuu ! » – la réplique habituelle… Mais elle est souriante et semble réellement contente de l’accueil des Français ! Elle est trop mignonne ! Bref, l’intro de « 3 » résonne dans Bercy et Britney revêt un manteau blanc et de lunettes noires pour – je suppose – fuir ceux qui la recherchent. Je crois que « 3 » est vraiment ma chanson favorite de son répertoire – je me suis éclaté ! La nouvelle version est fun, j’ai hâte d’entendre le titre sur le Blu-ray de la tournée ! Ils ont poussé le vice jusqu’à la faire chanter faux sur la quasi-totalité du morceau pour un semblant de live. J’ai quelques doutes sur la voix sur le break, mais avec l’expérience, je ne me fais pas d’illusions…

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(2)

Britney monte sur la nacelle en fond de scène pour rejoindre la plate-forme supérieure histoire de ‘mimer’ un petit morceau de « Piece of Me ». C’est un titre que je pensais dispensable sur cette tournée vu le vide intersidéral sur scène à ce moment précis, mais je dois avouer qu’il a provoqué une certaine euphorie dans la salle. Je tiens aussi à préciser que c’est aussi l’un des seuls morceaux sur lequel viendra se poser une vraie instrumentalisation ! Eh oui, je n’ai pas encore parlé de la musique, mais sur cette tournée : il n’y a pas de musiciens, simplement deux arrangeurs avec leurs outils informatiques qui gèrent les pistes sons du début à la fin du spectacle. Et je ne sais pas pourquoi, sur « Piece of Me », l’un d’eux prend une guitare électrique pour un solo sans aucun intérêt ! Haha ! Bref, pour moi, c’est honteux (pas son solo hein) et je reviendrais là-dessus dans ma conclusion ! Pour l’instant, Britney danse comme une grosse merde sur la plate-forme, ce qui je fais remarquer à Nathalie qui me répond le regard plein d’émoi : « Tu es déçu ? ». Bien sûr que non ! Comment être déçu lorsque la grosse est là, en chair et en os devant nos yeux ? Impossible ! Haha !

Premier interlude vidéo amené par l’introduction du clip « My Prerogative » : on retrouve l’homme suspect dans sa cave… la vidéo est entrecoupée d’images de la carrière de Brit’. L’interlude est long et comme il y a beaucoup de blabla – c’est relativement chiant ! Heureusement des « basses » viennent résonner dans la salle, l’écran inférieur s’ouvre pour laisser apparaître le décor composé d’enceintes lumineuses, c’est l’un des moments que j’attendais le plus : « Big Fat Bass » et sa terrifiante mise en scène avec les caisses. Will.I.Am surplombe la scène via la vidéo et pousse ses premiers « Big Fat Bass » avant que l’une des enceintes ne s’ouvre pour laisser place à la cochonne de Noël tambourinant à l’intérieur de la caisse pour qu’on la laisse sortir ! Certains vous le diront, je rêvais de la voir faire ça ! Bref, le titre en ‘live’ n’a finalement que peu d’intérêt : la version étant la copie de celle de l’album – l’ensemble est guère convaincant, surtout associé à la chorégraphie de feignante que Britney tente d’exécuter tant bien que mal. Assise sur une caisse par-ci, couchée sur une autre par-là. Le break est sympathique, car on sent qu’elle se donne un peu plus, mais l’ambiance n’est pas forcément au RDV. Ce sera d’ailleurs la même chose pour l’acte entier !

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(3)

Après le coup des caisses, Britney tombe la veste immonde et se retrouve affublée d’un body rose qui laisse apparaître ses ‘nouveaux’ boobs – d’ailleurs, elle les secoue tellement pendant « How I Roll » qu’elle est obligée de remonter son bustier toutes les dix secondes ! Je n’ai jamais beaucoup aimé ce titre (contrairement à Nathalie), et ce n’est pas la mise en scène ‘kikoolol’ « jedansesuruneMini » qui va me convaincre de l’aimer. Le titre se termine et c’est le moment où Britney a besoin d’un volontaire pour… un lap-dance ! Toute la salle lève les bras et il s’avère que c’est un Kévin qui est choisi (enfin -qui a gagné un concours à la con- **JALOUSIE QUAND TU NOUS TIENS**). J’aurais au moins eu le privilège d’entendre mon prénom de la bouche de la grosse ! C’est « Lace & Leather » qui accompagne le show de Britney – enfin, un petit bout de « Lace & Leather », car le titre est tronqué de toutes parts comme « Piece of me » en début de concert. L’arrangeur reprend du service avec sa pauv’ guitare et termine le titre par un solo. Je n’étais pas convaincu par le choix d’intégrer un titre aussi nul que celui-ci sur scène, mais je dois avouer que la nouvelle version m’a beaucoup plu ! En tout cas, tout ce beau monde disparaît derrière l’écran avant qu’un interlude assez court vienne annoncer le titre suivant…

Un morceau assez simple à reconnaître puisqu’il s’agit de « If U Seek Amy », dont la nouvelle version nous ramène directement dans les années 50. Britney a enfilé une jupette blanche et se la joue Marilyn avec sa « subway dress » histoire de dévoiler un peu ses jambes. Là, encore l’effet live des bandes préenregistrées est parfait ! Britney aurait pu être totalement sexy si elle n’avait pas porté des bottines affreuses avec une tenue comme celle-là… Petit cri pour terminer le titre et elle disparait de nouveau sous la scène. Je n’ai pas particulièrement aimé cet acte : il manquait quelque chose, je ne sais pas quoi exactement, et l’ambiance dans le public est retombée durant ces 3-4 titres ! Mais heureusement… Nouvel interlude avec le méchant espion qui nous emmène faire le tour du monde… en Inde, en France… mais c’est finalement en Égypte qu’on atterrit… et commence ainsi le tableau le plus réussi de tout le spectacle : « Gimme More ».

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(4)

Mise en scène époustouflante : que ce soit pour les décors – une énorme jonque dorée, les costumes, les effets pyrotechniques, la vidéo d’accompagnement, ou encore la nouvelle version du titre qui mixe « Gimme More » au génialissime « Get Naked (I Got a Plan) ». La foule est en délire à partir du « It’s Britney Bitch ! », et ce jusqu’à la fin du concert ! C’est le titre que j’ai choisi pour illustrer l’article et si je dois garder un seul moment du concert, ça sera celui-là ! Le break est absolument orgasmique : « I just want more ! MORE ! » – c’était excellent ! On en a pris plein la gueule ! Bref, j’ai adoré ! Et ça continue avec le titre suivant : « (Drop Dead) Beautiful » – je l’adore ! La mise en scène avec les cadres est super bien foutue et Britney est à fond : je trouve que c’est la mise en scène qu’elle gère le mieux de tout le spectacle ! Le public scande les « Drop Dead », tout comme Britney d’ailleurs, qui en rate son playback à de nombreuses reprises ! C’est peut-être le titre que j’aime le plus de l’album « Femme Fatale » : j’ai adoré ce passage ! Le morceau prend vraiment de l’ampleur en live !

Une petite balançoire vient prendre place au centre de la scène et Britney entonne quelques vibes pour l’unique balade du concert : « Don’t Let Me Be the Last to Know ». On l’entend se racler la gorge ce qui me donne envie de croire que son micro est ouvert… Le titre est enchaîné sur l’erreur de la setlist : « Boys ». Je ne peux plus supporter ce titre, de quelque façon qu’il soit remixé. C’est une vraie bouse qu’ils ont pondu là : que ce soit dans la réorchestration ou la mise en scène : Britney qui tend le cul dans une tasse qui tourne sur des vieilles nappes de synthés arabisantes, un carnage ! Et que dire de l’outro technoïde sans aucun rapport avec le Schmilblick ?! Passons vite à autre chose !

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(5)

Revoilà l’idiot de service sur les écrans vidéo pour l’interlude du motel dans lequel Britney utilise une doublure pour paraître plus mince, plus jeune et sans doute plus sexy… Une vraie tristesse ! Haha ! Et devinez où elle va en quittant le motel ? Bah faire un tour avec une bande de motards ! Logique ! Et le titre pour illustrer tout ça… bah c’est « Baby One More Time » ! Une version un peu plus ‘rock’ qui mets le public en émoi avant que l’on découvre que le morceau est couplé avec « S&M » – c’est très sympa et le morceau de Rihanna mets beaucoup d’ambiance. Je jurerais l’avoir entendu chanter par-dessus les bandes ! On ne me retient plus : « ‘Cause I may be bad, but I’m perfectly good at it – Na na na ! Come on, come on, come on ! I like it-like it  ». Il y a beaucoup d’énergie sur scène et dans la salle. Les boobs sont de retour grâce au costume qui les met bien en valeur, et ce n’est rien comparé à ce qui va suivre ! On enchaîne directement sur « Trouble for Me ». C’est un moment assez fun dans le show ! Il y a pas mal de faussetés dans le chant et pourtant, je ne suis toujours pas persuadé qu’un son sorte de sa bouche. La mise en scène est sympa, beaucoup d’ambiance toujours ! Depuis « Gimme More », ça ne fait que monter ! Et ce n’est pas terminé !

La bombe « I’m Slave 4 U » est lancée ! C’est génial de retrouver la chorégraphie d’origine et une orchestration plus urbaine qu’au début de la tournée. Le nouveau break est carrément dément. Standing-ovation après le titre et hystérie totale lorsque le morceau suivant commence ! Il s’agit de l’imparable « I Wanna Go ». C’est l’un des meilleurs moments du show : en plus d’inviter certains spectateurs à danser sur scène, elle pousse les spectateurs à sautiller comme des petits porcs tout au long de la chanson ! C’était GÉNIAL ! C’est la folie dans la salle, tout le monde chante et danse. J’ai adoré le moment où elle a secoué ses boobs en se regardant faire : elle était trop mignonne ! Qu’est-ce que j’ai pu transpirer et hurler dans les oreilles de mes voisins ! On peut la trouver ridicule sur les vidéos du titre, mais je vous jure qu’en vivant le truc, c’est absolument géant ! Ce qui est drôle, c’est de voir les danseurs empêcher de manière assez peu subtile le public d’approcher Britney sur scène ! Elle est vraiment trop surprotégée !

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(6)

L’enchaînement sur « Womanizer » est rapide et elle n’a le temps que de placer un « I Love you Paris ! » avant que le morceau commence. Nouvelle orchestration une fois encore qui se relève être réussie ! Je me suis éclaté sur ce morceau ! La chorégraphie n’est pas terrible, mais je dois avouer que le porté sur le break rend la mise en scène superbe ! En tout cas, il y a toujours beaucoup d’ambiance dans la salle : ce genre de morceau est parfait pour la scène ! Elle quitte le plateau quelques minutes avant qu’une nouvelle vidéo ne s’affiche sur les écrans, c’est « Scary » qui l’illustre. C’est la fin de l’homme-espion, Britney arrive en catimini (et en kimono, haha) et se débarrasse de lui grâce à ses talents de « Femme Fatale » **LOL**. Finalement, les interludes n’auront pas servi à grand-chose, si ce n’est à plomber l’ambiance. Mais heureusement, le titre qui suit va remettre le public sur les rails, car il s’agit de l’incontournable « Toxic » ! Le titre est remixé, ce qui donne une nouvelle fraicheur à l’ensemble : j’imagine que ce doit être la chorégraphie préférée de Britney, car elle est uniquement composée de moulinets de bras ! Une sacrée chorée de feignante ! J’ai beaucoup aimé ce passage, mais si je savais que la fin était proche… la fin du monde bien sûr, haha ! Après le solo des danseurs sur l’outro de « Toxic » c’est l’un des nouveaux succès de Britney qui vient clôturer le spectacle : « Till the World Ends ».

Toute la troupe porte des costumes lumineux et exécute la chorégraphie que l’on a déjà pu voir dans les prestations TV du titre ! La mise en scène est bien sympathique et je regrette le playback intégral. Nicki Minaj apparaît sur les écrans pour balancer le flow du « Femme Fatale Remix » et après de multiples explosions sur la structure métallique au centre de la scène : Britney s’élève dans les airs grâce à une nacelle ailée pendant qu’un rideau d’étincelle recouvre l’arrière du plateau. C’est magnifique : vraiment un beau final ! Le tout se termine sous une pluie de confettis et Britney quitte la scène. Les lumières s’éteignent et le public entonne les « Wo-oh-oh-oh-oh-oh-oooh » de « Till the Worlds End » pendant des minutes entières ! Quelle ambiance ! J’ai presque cru qu’elle reviendrait faire un petit signe… mais non, le concert est bel et bien terminé !

kekeLMB_Britney_Spears_Femme_Fatale_Tour_Bercy_Paris_2011_(7)

Alors que dire en conclusion ? Le compte-rendu était dense cette fois-ci, car je tenais à retranscrire au mieux ce que j’ai ressenti devant ce nouveau show ! Pour avoir vu l’ « Onyx Hotel Tour » et « The Circus starring Britney Spears » : je ne peux pas m’empêcher de comparer cette nouvelle prestation aux précédentes, et je dois vous avouer que pas mal de choses ont changé ! Mais tout d’abord, revenons sur le spectacle en lui-même… Comme vous l’avez compris, j’ai passé un super moment ! Britney était belle, souriante et chaleureuse, bien que pas très « alerte » comme on pouvait s’en douter. Elle est quand même plus « vivante » sur cette tournée  qu’en promo : on voit qu’elle est heureuse d’être là – c’est vraiment plus agréable de la voir comme ça que de la regarder effectuer les tableaux de façon complètement mécanique. Mais d’un autre côté, je l’ai trouvé moins sexy dans ses gestes et ses chorégraphies : c’est peut-être là que le bât blesse ! Elle m’a fait rire avec ses boobs énormes, elle les secouait en les regardant ! Ce n’est pas ce qu’on attend d’une « Femme Fatale », haha !

Les remixes des titres passent super bien en tout cas même si mon grand regret sur cette tournée, c’est l’absence de vrais musiciens ! Déjà que sur le précédent tour, c’était relativement limité en termes de musique « live », là, ils mettent le CD et c’est parti quoi… Par contre, comme les titres sont préenregistrés, ça donne une impression de live ! Je regrette qu’il n’y ait pas eu l’avancée de scène, je pense que ça aurait mis plus d’ambiance dans la salle – 2009 était mieux à ce niveau. En bref, c’est un beau show – il y a peut-être moins de moyens qu’avant,  mais ça reste vraiment correct ! Il y a de grands moments : « Gimme More », « I Wanna Go », « Hold it Againt Me », « Till the World Ends », « (Drop Dead) Beautiful ». C’était une super soirée! À chaque tournée, j’ai vraiment l’impression de voir une Britney différente : elle est en tout cas beaucoup mieux sur scène que sur les dernières prestas TV, et si le spectacle en lui-même est un peu en dessous de ce qu’elle a l’habitude de proposer, je crois que toute la salle a passé un super moment et pour tout vous dire, j’ai déjà hâte de la revoir !

Pour terminer ce long résumé, je vous laisse avec les photos et les vidéos habituelles, n’hésitez pas à laisser vos commentaires si vous aussi vous avez assisté au show ! Je vous propose également de me rejoindre sur Facebook, Twitter et Instagram pour y découvrir de nombreuses autres chroniques de concert dont mes deux premières expériences avec notre gorette adorée : Britney Spears : The Circus Starring Britney Spears – Bercy, Paris (2009) et Britney Spears : The Onyx Hotel Tour – Halle Tony-Garnier, Lyon (2004).

Setlist : Hold It Against Me / Up n’ Down / 3 / Piece of Me / Big Fat Bass / How I Roll / Lace and Leather / If U Seek Amy / Gimme More / (Drop Dead) Beautiful / Don’t Let Me Be the Last to Know / Boys / Baby One More Time / S&M / Trouble for Me / I’m a Slave 4 U / I Wanna Go / Womanizer / Toxic / Till the World Ends

Également disponible en vidéo sur YouTube : 3I’m A Slave 4 UGimme More

Partager cet article

Un commentaire

  1. SANDY OUETTE

    19 septembre 2016 à 15 h 29 min

    J’ai trouvé que sur cette tournée, Britney a plus de vraies chorés que sur le Circus Tour ou elle ne faisait que de courir entre chaque modules de scène. Par contre c’est vrai qu’en 2009 elle était plus mince et sexy qu’en 2011.
    Vivement qu’elle revienne en Europe car là depuis 5 ans elle nous manque.

    Répondre

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Articles en lien